Le 14 avril 2013 se terminait à Aix en Provence le congrès  « la Nutrition au cœur des thérapies innovantes », organisé de main de maître par Marion Kaplan, bionutritionniste et auteure d’ouvrages sur la santé.

Passionnée par le lien, de plus en plus reconnu, qui existe entre notre alimentation et notre état de santé, je me suis régalée d’écouter les 10 brillants orateurs (dont 8 étaient médecins ou professeurs de médecine).

J’ai aussi été ravie de voir que 550 personnes se sont déplacées à ce congrès pour écouter les conclusions de recherches les plus récentes concernant  l’influence de l’alimentation sur l’équilibre de notre flore intestinale et entre nos neurotransmetteurs.

En bref, le monde médical reconnait de plus en plus que toutes les maladies dites « de civilisation » sont des maladies d’encrassement (diabète, maladies auto-immunes, arthrose, arthrite, surpoids, etc.) de nos intestins, de ce que nous y mettons ou de ce que nous n’avons pas évacué correctement !!!  Et que tout ce que nous mangeons peut entraîner un dysfonctionnement tant physiologique que psychologique.

Je suis rentrée à Toulouse enthousiasmée par tout ce que je venais d’apprendre et surtout confortée de constater le bienfondé du travail que je fais depuis 5 ans à mon petit niveau : démontrer que « l’on est ce qu’on mange, ce qu’on boit et ce qu’on pense » et SURTOUT y apporter une solution pratique par des séjours ou « cures » d’une semaine.

Même si de nombreux conseils diététiques ou d’hygiène de vie nous ont été donnés par les spécialistes à ce congrès, aucun n’a préconisé le cru, le vivant, ni les cures de végétaux sur une courte durée !

Pourquoi ??

Les Américains du Nord étant le premier peuple occidental à s’être grandement encrassé dès l’ère de l’industrialisation, il est aussi le premier à avoir trouvé une solution (depuis les années 60) aux maladies provoquées par les intestins en préconisant des cures de « détox » par l’Alimentation Vivante.  L’Oncle Sam a donc une longueur d’avance sur les Frogs et sur l’Europe en général, puisque de nombreux instituts de santé sont maintenant implantés de la côte Est à la côte Ouest des Etats-Unis pour accueillir des personnes en quête de se prendre en mains par un moyen tout simple : nettoyer par où nous avons pêché, c’est-à-dire manger radicalement différemment !!

C’est ce « changement radical » de nourriture qui fait toute la différence et qui n’est pas encore bien entériné en Europe. Et comme l’être humain a peur de l’inconnu, peur des réactions que pourrait provoquer un nouveau régime, il écoute son médecin qui lui interdit le cru prétextant que les légumes crus vont aggraver l’état de ses parois intestinales …   Mais ce ne sont pas les légumes crus qui abiment les parois… c’est l’inverse : c’est parce que l’inflammation est tellement avancée que le patient souffre !! Et c’est justement à ce moment-là qu’il aurait bien besoin de chouchouter ses parois et de donner un baume calmant, par exemple sous forme de jus de concombre bio, fraichement extrait par l’extracteur de jus, sans fibre pour en faciliter le passage. Et c’est la raison pour laquelle une petite cure « au vert » est un passage obligatoire et bienfaisant !

DEFINITION DE L’ALIMENTATION VIVANTE

Pour pouvoir accepter ce type d’alimentation, il faut en connaître les vrais atouts :

Ce sont des végétaux crus (ou déshydratés à un maximum de 42 °), vivants ou très frais, bio (ou raisonnés) et le plus verts possible qui comprennent les aliments suivants :

Graines, légumineuses, céréales et oléagineuses germées,  jeunes pousses, légumes et fruits de saison et de proximité (le plus possible !), fraichement coupés ou cueillis, préparations lacto-fermentées (choucroute crue, kéfir, kombucha, Réjuvélac), pollen et algues de mer ou de lac.

Pourquoi privilégier ces aliments ?

Non seulement ce sont les aliments les plus purs et les plus sains possible, tels que la Nature nous les donne, mais ils sont aussi extrêmement faciles à digérer parce que le plus souvent « prédigérés » par les enzymes ou la lacto-fermentation. Et je dirais même les plus « puissants » au monde, étant donné qu’ils contiennent toute la « potentialité » de la plante (ex. une pousse de tournesol est une plante « mère » en puissance, tel  le bourgeon d’une plante en gemmothérapie !). Cette cure par l’Alimentation Vivante évite donc les viandes et poissons (et crustacés) crus plus difficiles à digérer et n’ayant pas les mêmes valeurs nutritives (sans parler de l’éthique et des toxines liées à l’élevage industriel des animaux !).

Le « fun » des végétaux est justement de pouvoir reproduire tous les plats et sauces de l’alimentation « normale » sans œufs ni crème fraiche (sans protéine animale) et de retrouver émotionnellement des sensations connues. Par exemple, nous préparons une pizza crue en 24h (on est loin de la « pizza minute » !) avec une croûte à base de graines et d’oléagineux germés. Après l’avoir déshydratée à 41° au déshydrateur, nous la décorons de tous les ingrédients appropriés en remplaçant la sauce tomate par une sauce aux poivrons rouges et le fromage râpé par une courge orange râpée, toutes les épices habituelles pouvant être généreusement utilisées pour retrouver le goût d’une bonne pizza italienne!

Il en va de même pour la fabrication de la mayonnaise à base de noix de cajou trempées, de la sauce bolognaise pour les spaghettis de courgette, etc. La cru-sinière va se régaler en inventant milles astuces pour concocter un plat ou des « saveurs connues » ou pour en inventer d’autres !!

Ces aliments  végétaux « vivants » (biogéniques) ou frais (bioactifs) contiennent tous un nombre infini de :

  • Enzymes : catalyseurs de toutes les activités et réactions chimiques de notre organisme, créant la VIE en nous ;
  • Phytonutriments : pigments des plantes comportant de nombreuses vertus thérapeutiques que les scientifiques sont en train de découvrir, notamment anticancéreuses, antioxydantes et antivirales (ex. les grandes vertus anticancer des graines germées de brocoli) ;
  • Oxygène : les légumes verts sont chargés de chlorophylle, qui transporte l’oxygène des plantes.  Une molécule de chlorophylle d’un végétal vert comporte de l’oxygène et du magnésium en son centre (similitude par rapport à l’hémoglobine humaine qui comporte de l’oxygène et du fer en son centre). Le jus vert des plantes (jus d’herbe de blé, concombre ou tournesol, etc.) est donc le « sang » de la plante que nous pouvons boire et avec lequel nous pouvons nous « soigner » !  Une fois cuit, le végétal perd cet oxygène pourtant si bénéfique à la détox de l’intestin !
  • Phytohormones, excellentes pour les humains (ex : œstrogène dans mâche, luzerne, houblon, sauge et roquette) ;
  • Vitamines, oligoéléments, acides aminés (beaucoup plus que dans la viande ou le poisson, car les graines germées et pousses contiennent les 8 acides aminés essentiels).

COMMENT CA MARCHE ?

Avant d’être consommés, ces végétaux sont lavés, trempés et souvent germés (graines et noix) afin de retirer les impuretés, mais surtout pour ôter la pellicule qui les entoure et qui les protège : l’inhibiteur d’enzyme ! Ainsi préparé, le légume ou la graine peut développer toutes ses enzymes naturelles et se digérer « tout seul », sans aller puiser dans les ressources enzymatiques du corps humain (du pancréas surtout) !  Et comme la digestion ne vient pas pomper toute l’énergie du corps, elle peut alors rester disponible pour un système beaucoup plus utile pour lutter contre la maladie : le système immunitaire !!

À QUI PROFITE L’ALIMENTATION VIVANTE ?  A TOUS LES SYSTEMES DU CORPS :

Le cru et vivant sont déjà utiles au système digestif, d’autant plus que les adeptes de l’Alimentation Vivante mangent lentement, « mâchent » très longtemps et insalivent  beaucoup, ceci afin de « prévenir » tous les organes impliqués dans la digestion de ce qu’il y a en bouche !!  En effet, les récepteurs de la bouche (gencives et luette comprises) scannent les aliments mâchés et informent l’hypophyse de leur nature (pourcentage de lipides, glucides et protides) !

Cette dernière déclenche alors tous les processus compliqués de digestion en avertissant l’estomac, la vésicule biliaire, le pancréas et le grêle des tâches qui les attendent !  Ainsi prévenus, ces organes font mieux leur travail, sans stress, et l’assimilation des nutriments se fait en douceur et dans le respect de la nature.

Par contre, si vous avalez un produit fast-food en regardant la TV, aucune info n’a eu le temps de passer au cerveau, et cela provoque un grand stress à tous les niveaux de la digestion.

Un autre avantage du cru est le fait que vous mangez moins, puisque vous êtes beaucoup  plus vite « nourri » et que vous n’êtes donc pas fatigué après les repas, mais au contraire plein d’énergie.

SYSTEME IMMUNITAIRE :

L’immunité est localisée SURTOUT dans NOS INTESTINS puisque nous avons 80 à 85 % de nos ganglions lymphatiques dans le ventre !!  Le reste se trouve éparpillé dans le corps, au cou ou à l’intersection du tronc avec les membres supérieurs et inférieurs.

Pourquoi ?

Parce que, de tout temps, l’homme qui se nourrit mal ou mange de trop grosses quantités risque tellement de créer un état inflammatoire dans ses intestins que « l’armée » des globules blancs est obligée d’être au plus près pour intervenir rapidement sur le site !!  (Hyperleucocytose digestive).

L’Institut Hippocrate de West Palm Beach, et son directeur Brian Clement (Dr en biochimie et en naturopathie), a donc fait réaliser des études sur de nombreux patients et a remarqué que si vous voulez bien entretenir votre système immunitaire, il faut manger 75% de cru (en blanc sur le schéma 1a) et 25% de cuit (en rouge).  Votre immunité, représentée ici par une forteresse, est par conséquent solide et bien protégée à 100% (schéma 1b) !

Si, soudain, vous décidez de rajouter 5% de cuit (de rouge) à votre alimentation et de passer de 25 à 30% de cuit et à 70% de cru (schéma 2a), votre immunité ne baisse pas de 5%, mais de 17% ! (schéma 2b). Cet apport de cuit « fragilise » davantage votre immunité !!

Et si vous décidez d’augmenter encore de 5% la consommation de cuit, en passant à 35% de cuit et à 65% de cru (schéma 3a), votre immunité ne baisse pas de 10% par rapport au schéma 1 mais de 48% !!! (schéma 3b).

Ce qui signifie que pour 10% en plus de nourriture cuite dans votre régime, vous diminuez l’efficacité de votre immunité de presque MOITIE, ce qui est considérable !

C’est là que nous réalisons que la « malbouffe » est à l’origine des maladies auto-immunes, en créant une hyperperméabilité de la paroi intestinale ou un gros déséquilibre de la flore intestinale (dysbiose). Le système immunitaire en est déréglé et ne fait plus bien son travail de base. Et lorsque le terrain est affaibli, c’est la porte ouverte aux maladies telles que cancer, diabète, spasmophilie ou arthrose !

Dans mon centre du Sud Ouest, les diabétiques ont tous diminué ou arrêté leur insuline en suivant à la lettre ce régime cru et vert pendant 7 jours, avec l’autorisation de leur médecin, sinon ils tombaient en hypoglycémie !

C’est ce que garantit aussi l’Institut Hippocrate de Floride.  Un autre institut très réputé d’Arizona, dirigé par le Dr Gabriel Cousens (Tree of Life), a fait une petite vidéo pour montrer le travail d’équipe réalisé dans son centre et les 100% de réussite dans l’éradication de tous les diabètes en 7 jours.  Ce dernier proclame le slogan  « Satisfait ou Remboursé » !   Le succès des cures de cru vient du travail de nettoyage effectué, mais il faut rajouter que la motivation de guérison est tellement puissante que TOUS les diabétiques y arrivent !  La guérison est multifactorielle, bien sûr, et si vous êtes bien accompagné dans votre maladie, notamment en « décodant » l’émotion qui est venue déclencher le diabète, vous êtes sûr de réussir et de vous en débarrasser à tout jamais. Et il en va de même pour les autres maladies dites d’encrassement !

Tableau

SYSTEME CARDIO-VASCULAIRE et RESPIRATOIRE :

Le fonctionnement des poumons étant étroitement lié à celui du cœur, nous ne pouvons encrasser l’un sans encrasser l’autre !!  Pour rester brève, je dirais que le Système Porte conduisant le sang des intestins (entre autres) vers le foie véhicule en permanence les nutriments et les toxines vers le foie, usine de tri et de stockage.

Cependant, plus nous mangeons mal, plus le foie patauge et s’encrasse à son tour et ne fait plus son rôle de détoxination. Par conséquent, le sang qui arrive au cœur, puis aux poumons est lui aussi plus ou moins chargé de toxines et de gras : c’est la porte ouverte aux maladies respiratoires et cardio-vasculaires !

J’ai vu un patient, à l’Institut Hippocrate, atteint d’une grave insuffisance respiratoire (appareillé 24h sur 24) qui a récupéré en 3 semaines d’Alimentation Vivante une bonne partie de ses capacités respiratoires ; l’oxygène des jus verts ayant fait de l’effet ainsi que toutes les techniques de détox et de réoxygénation mises à disposition dans ce Centre (caisson hyperbare, eau pure, exercice…*).  Et c’est là que j’ai compris ce que veut dire l’expression « se mettre au  vert » J

SYSTEME ARTICULAIRE, OSSEUX et NERVEUX

L’impact des toxines sur la dégradation des articulations (cartilage et os) est de plus en plus documenté par le corps médical. Cela pourrait remplir un autre article de 10 pages … mais nous pouvons déjà retenir qu’à toute maladie, il y a un facteur alimentaire !! Pour l’arthrose, ce sont surtout les produits de Maillard (PRM) provenant d’aliments cuits qui sont responsables (croûte dorée du pain, peau brûlée du poulet, des saucisses, etc.)!! La cure d’une semaine d’aliments crus et non CUITS est donc une excellente indication pour réduire l’arthrose de façon significative.

Pour ce qui est du système nerveux, je dirais simplement qu’il faut écouter le discours de spécialistes tels que le Dr Louis Teulières qui a mené un travail sur la question des neuromédiateurs, dont 70% sont fabriqués dans nos intestins, et sur leur intrication avec le système digestif, hormonal et cognitif.

Marion Kaplan et lui nous disent clairement que notre alimentation a une influence évidente sur l’équilibre de notre flore intestinale, et donc sur notre comportement : le sucre nous rend passif et la viande agressif !! Si, en plus, nous sommes conscients que notre cerveau est relié à nos intestins par le nerf Vague (Xème nerf crânien) et que nos intestins contiennent autant de neurones que notre cerveau, nous ne serons pas étonnés de constater que nous sommes commandés par deux cerveaux et que certaines maladies psychologiques et neurologiques proviennent du système nerveux entérique, notre « cerveau du bas » !!

 

POURQUOI L’ALIMENTATION VIVANTE SOUS FORME DE CURE BIEN ENCADREE ?

Labourer un jardin avant de semer de la nouvelle herbe,  nettoyer régulièrement les filtres ou faire un entretien général de sa voiture est chose courante et comprise de tous. Eh bien, pour le corps humain c’est pareil ! Parfois, il est nécessaire ou URGENT de faire un bon nettoyage avant de prendre même le plus anodin des compléments alimentaires !

Raisons pour privilégier une « cure en centre » et non individuelle chez soi :

Qu’on vienne à titre curatif ou préventif, il est bon de varier les soins prodigués soit par des spécialistes, soit par des appareils permettant un rééquilibrage ou  une « détox » optimale, tant au niveau de l’élimination que de la réoxygénation (pas toujours abordable pour un privé).  Certains appareils de pointe sont mis à disposition (comme le nouvel appareil Oligoscan qui détecte la biodisponibilité des tissus en métaux lourds !).

. l’hydrothérapie du côlon, pratiquée par une infirmière, est primordiale pour un nettoyage profond des intestins (une hydro vaut 15 lavements et 3 jours de jeûne).

. le soutien des autres participants présents et le partage des expériences,

. un lieu d’accueil sans pollution électromagnétique (sans Wifi ni TV) est aussi vivement recommandé : de l’air, du soleil et des pensées positives ! Autant que  le yoga du rire ou les séances de modelage du corps qui vous réalignent.

. médecin à bord : comme il peut y avoir quelques réactions d’élimination lors de cette détox au Cru, il est bien de se faire entourer d’un médecin pour vérifier tension, pouls, malaises, réactions diverses, etc. Et si, en plus, il pratique la médecine quantique, une séance de réinformation cellulaire (par le SCIO) sera la très bienvenue et permettra aux cellules en renouvellement constant de prendre la « bonne information », élément vital à la guérison !

En bref, l’équipe dont je m’entoure ici est exceptionnelle, dévouée, et offre un accompagnement humain de haute qualité, tant au niveau des thérapeutes que du chef cru !

 

POUR  QUI ?

Nous n’allons pas tous en cure pour les mêmes raisons : au début il y avait le « Club Med du plaisir et des vacanciers », puis est né le « Club Med du développement personnel » ; maintenant poussent de plus en plus de « Clubs Meds de la santé », avec un choix de plus en plus vaste d’activités saines et intéressantes à la fois. Ce serait un bon « intitulé » des activités de mes séjours !!

Vous pouvez participer à mes cures pour les raisons suivantes :

. apprendre à cuisiner « cru » ou crusiner de délicieux plats végétaux variés et crus, mais néanmoins gourmands et gourmets, alliant générosité et saveurs,

. vous détendre et vous faire chouchouter dans un cadre enchanteur ou

. améliorer un problème de santé en vous donnant toutes les chances de réussir.

Le matin, vous, le GM, pouvez suivre les ateliers proposés et l’après-midi recevoir des soins du GO. Un programme de « changement de vie » est proposé, et, si vous vous donnez la peine de le suivre, vous allez faire un changement alimentaire vers une nourriture moins inflammatoire et améliorer votre santé à votre propre rythme, en douceur, une fois rentré chez vous.

L’Institut Ann Wigmore de Porto Rico existe depuis 1956 et a vu des milliers de malades effectuer des cures détox avec succès.  Il a fait renaître l’espoir chez des personnes à qui on avait dit qu’elles ne guériraient jamais ou qu’elles seraient sous médication toute leur vie.

 

CONCLUSION

Le secret d’une santé éclatante, sans douleur, à la portée de tous (car simple et peu onéreuse), c’est l’Alimentation Vivante ! Elle vous permet de prendre ou reprendre le contrôle de votre propre santé.

Voici en bref les règles à respecter :

-manger peu, lentement, en mâchant et insalivant beaucoup pour bien assimiler les nutriments

-boire en dehors des repas, et surtout de l’eau la plus pure possible

-respecter les combinaisons alimentaires

-manger copieux le matin et le midi, et peu le soir, et le plus tôt possible (entre 18 et 19h)

-consommer des aliments non pollués par les herbicides, pesticides…

-faire un jeûne aux jus verts 1 jr/semaine ou une cure « détox » une semaine par an, ou par saison.

-faire des exercices adaptés, vous oxygéner et vous faire masser régulièrement.

L’Alimentation Vivante est un terme qui signifie plus que boire et manger, plus que « se remplir le ventre » ! C’est aussi une éthique de vie, le respect des végétaux et de la Nature.

Résultats garantis :

-un système immunitaire renforcé

-une assimilation améliorée

-un taux d’acidité à la baisse

-une meilleure gestion (ou di-gestion) des émotions

– une énergie débordante

– un bon sommeil

– une amélioration de votre état mental

En plus, l’Alimentation Vivante a la faculté de vous ouvrir la voie vers la spiritualité ou du moins faciliter cette ouverture ! Bref, une démarche de Santé Globale ! :)

Monique Schweitzer

* Ici en France, dans mon centre, le Bol d’Air Jacquier et d’autres appareils remplacent le Caisson hyperbare présent en Floride!

C’est en cherchant une solution aux problèmes de santé de ses clients en réflexologie plantaire que Monique  Schweitzer se tourne vers la solution apportée par les deux plus grands instituts du monde spécialisés en remise en forme par l’Alimentation Vivante : les Instituts Hippocrate en Floride (2006, 2007) et Ann Wigmore de Porto Rico (2009, 2013). Elle y a obtenu ses diplômes d’Educateur de santé. Depuis 2009 elle organise des séjours de remise en forme par l’Alimentation Vivante en résidentiel, dans son centre en pleine nature près de Toulouse, avec une équipe de thérapeutes.
Portrait pour ancadré
www.sejours-alimentation-vivante.fr
mo.schweitzer@free.fr
  tél + 33 (0)5 61 11 48 47
video : http://www.youtube.com/watch?v=xMxRAU0KUbg