Un jour, je me réveille avec une très violente douleur dentaire. Je vais voir ma dentiste qui me diagnostique un abcès à la racine mésiale de la dent 37. Et elle me prescrit un puissant antibiotique. Comme j’ai déjà résolu pareil problème en cessant complètement de manger, je laisse l’ordonnance dans ma poche et j’entame une période de jeûne total. Le soir, l’abcès me fait cependant toujours souffrir et je consulte le « Dictionnaire du langage de vos dents » du Dr Estelle Vereeck. Surprise : elle désigne la dent 37 comme celle où s’exprime une insatisfaction refoulée concernant le couple. Et la racine mésiale comme le lieu où « la colère, la rancune ou les reproches ravalés sont dirigés contre le partenaire ». Or, la veille, j’ai eu une discussion tendue avec mon épouse. J’avais véritablement « une dent contre elle » mais j’ai «mordu sur ma chique» pour ne pas exploser devant les enfants. Et j’ai ravalé ma rancœur. Prenant conscience du lien possible, j’ai profité de la soirée en famille pour revenir sur la discussion de la veille en exprimant calmement mes émotions et en expliquant à ma femme pourquoi ses propos m’avaient blessé. C’est difficile à croire, mais j’ai senti que la douleur diminuait instantanément de moitié. De plus en plus supportable, elle avait complètement disparu le lendemain matin et ma gencive était complètement dégonflée. J’avais littéralement « crevé l’abcès »….

M.M. (Belgique)