Suite à la guérison totale d’une sclérose en plaque d’une amie de ma fille et du cancer généralisé avec gangrène de mon mari, nous nous sommes plongés, pour tenter de comprendre, dans les ouvrages de Gérard Athias. J’y trouve une autre chose, non prévue. Je suis, depuis toujours, allergique au chlore et depuis de nombreuses années, je souffre de rhino-pharyngite  et de bronchite chronique. Dans le chapitre dédié aux conséquences de la guerre de 14, j’apprends que le gaz moutarde était à base de chlore et que les gazés ont été soignés à l’Ipéca. Mon père a été gazé durant cette guerre. A tout hasard, adepte de l’homéopathie,  je prends quelques granules d’Ipéca. Ma rhino-pharyngite disparaît dans les 2 jours. Peu de temps après ayant emmené les petits enfants à la piscine, je constate ne plus avoir aucune réaction au chlore. Depuis, au premier écoulement nasal, 3 granules d’Ipéca stoppent instantanément l’affaire et je ne connais plus la bronchite

Partager