CITATION

« Il est folie de vouloir guérir le corps sans vouloir guérir l’esprit »

Platon

GUIDE



50% des médicaments sont inutiles

Rédigé par les professeurs Bernard Debré et Philippe Even, respectivement chirurgien urologue et ancien doyen de la faculté de médecine de Paris, le «Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux» ( Editions Cherche Midi ) s’est taille un joli succès médiatique. Normal : cette « bible » de 900 pages basé sur 20.000 références scientifiques conclut qu’il y a en pharmacie 50% de médicaments inutiles, 20% de mal tolérés et 5% de potentiellement très dangereux. Autre chiffre choc : il y a en France 100.000 accidents médicamenteux par an nécessitant une hospitalisation, et 20.000 morts imputables à ce que les auteurs qualifient de consommation « addictive et délirante ». Ils émettent notamment de sévères critiques sur l’emploi à tout va des antibiotiques, antidépresseurs, antihypertenseurs, antidiabétiques oraux, de l’Avastin en cancérologie et des statines contre le cholestérol. Le hic, c’est que ce guide tend à faire croire que 50% des médicaments ont une utilité et que 95% d’entre eux ne sont pas dangereux. Par exemple, il fait l’éloge des antiviraux dans la lutte contre le SIDA….

AUDIOLIVRE

Relaxer le cerveau

Notre monde s’accélère et les sources de stress s’amplifient. Pour s’en protéger, mettre le cerveau au repos et retrouver rapidement le calme, cet audiolivre fait appel à l’auto-hypnose, à la sophrologie et à la visualisation. Trois outils dont la combinaison serait le promesse d’une « relaxation en toutes circonstances ».
(« Agir sur son état de conscience pour retrouver l’harmonie intérieure » », Clarisse Gardet – www.audiolib.fr)

VIDÉO

Vaccins vénaux

Le 17 octobre dernier, la RTBF (télévision publique belge) diffusait un numéro de Question à la Une abordant la problématique des vaccins. Une émission relativement équilibrée mais célébrant quand même les fausses victoires de la vaccination contre la polio et contre la rougeole. Une séquence vaut néanmoins d’être visionnée : après avoir exprimé sa surprise que la multinationale GSK ait refusé toute interview, le journaliste introduit une vidéo montrant son ex- PDG belge Jean Stephenne en train de confier ses clés de succès à un parterre d’hommes d’affaires. Le sourire aux lèvres, ce grand patron explique comment GSK a raflé le pactole en rachetant tous les brevets sur le vaccin hépatite B et en obtenant ainsi le monopole. Toujours fier de lui, l’ex-big boss confie ensuite comment sa boîte a décuplé ses profits en combinant ce vaccin breveté avec d’autres non protégés. Brillante leçon de cynisme.