J’ai contracté la maladie de Lyme dans le Bas-Rhin, suite à une piqure de tique. J ’ai refusé tout antibiotique malgré l’insistance du médecin, du pharmacien et des amis. Je me suis donc soignée de manière naturelle (homéopathie, aromathérapie, chromothérapie, oligoéléments, etc.) et  j’ai surtout trouvé le sens de ce qui m’arrivait. Qu’est ce que mon corps voulait me faire comprendre ? La Borréliose (bactérie) s’est agrandie jusqu’à recouvrir le bas de mon dos (première piqure) et du creux de mon genou (piqure ayant déclenché la maladie) jusqu’ au moment où j’ai trouvé le pourquoi ! Les circonstances de mon enfance ont fait en sorte que je suis devenue timide et renfermée sur moi-même. J’avais peu de contacts et  j’avais peur d’aller vers les autres,  à l’image de  mes défenses immunitaires, qui étaient, elles aussi,  le reflet de ce que j’émettais. Ayant compris cela et ayant agi en fonction, la Borrélia a disparu presque instantanément. Il ne reste plus aucune trace de la maladie de Lyme à ce jour.

Partager