L’univers est le fruit de milliards de dualités dynamiques en perpétuelle recherche d’équilibre.
Une dualité dynamique est la façon dont l’énergie crée toutes choses mais aussi la façon dont chacune de ces choses se maintient dans la durée par une recherche d’équilibre instable entre ses deux polarités opposées.

Par exemple, la nuit et le jour, la force et la faiblesse, le froid et le chaud, la générosité et l’avarice, l’amour et la haine, la peur et le courage, la maladie et la santé, la beauté et la laideur, le lourd et le léger , le plaisir et la souffrance, le bonheur et le malheur et des milliards de milliards d’autres paires d’états ou de phénomènes sont des exemples de dualités dynamiques qui manifestent l’énergie de l’univers et, en même temps, assurent son évolution par leur équilibre instable.
Cet équilibre instable veut dire que, par moments c’est l’un des
deux pôles qui domine et à d’autres moments c’est le pôle opposé.
Chacun des deux pôles est cependant nécessaire et complémentaire de l’autre sinon l’univers ne bougerait pas, la vie stagnerait, l’univers serait à jamais figé dans l’éternité, il n’y aurait pas d’énergie.
L’une de ces dualités dynamiques est le temps. Le temps est soit passé soit futur.
Nous sentons que le futur s’approche de nous puis, passe par l’instant présent, puis devient du passé, une fois vécu.
On peut dire aussi que le futur est le temps de l’espoir, du projet et du potentiel de la réalité alors que le passé est le temps de l’expérience engrangée dans la mémoire.
Le déséquilibre, comme notion subjective, peut exister quand nous vivons trop dans le passé, et que, de ce fait, nous ne nous projetons pas assez dans le futur parce que nous en avons peur.
Le déséquilibre inverse serait que nous foncions toujours tête baissée dans des projets mais que, n’utilisant pas assez notre expérience du passé (réfléchir, soupeser la faisabilité, etc..), nous ayons beaucoup d’échecs.
Dans tous les cas, même si le passé et le futur sont nécessaires, la vraie vie, là où nous agissons dans le monde réel, n’est ni dans l’un ni dans l’autre mais dans l’instant présent car c’est là que nous existons pleinement, corps, mental et cœur réunis. C’est là que nous pouvons profiter de notre expérience passée, de nos connaissances et que nous réalisons nos espoirs et désirs que nous avions projetés dans le futur. C’est là que nous écrivons notre vie.
Le problème de l’homme contemporain c’est qu’ayant un cortex cérébral très développé par l’usage surabondant de la pensée et du langage, il n’est jamais dans l’instant présent car c’est le ressassement du passé et du futur qui absorbe son attention quasiment en permanence
On peut dire que le point d’équilibre du couple passé/futur est l’instant présent. C’est la seule portion du temps où nous vivons réellement, esprit et corps réunis.
C’est en étant dans l’instant présent avec toute notre attention que nous pouvons cesser de tourner en rond dans les milliers de routines intellectuelles, émotionnelles et comportementales que la très puissante mémoire, l’alliée du passé, a gravé dans notre conscience.
Mais au fait, l’instant présent est-il du temps ?
Le temps est mesurable en années, mois, jours, heures et secondes. Il est rythmé par les saisons et les mouvements planétaires selon des périodes mesurables.
Nous pouvons dire qu’il y a exactement deux ans et trois mois nous avons été reçus à la première session d’un examen qui était très important pour nous, et que dans 8 mois et quatre jours exactement nous passerons la deuxième session de cet examen, mesurant à la fois le passé et le futur d’un morceau d’existence fait de multiples instants présents.
Mais chacun de ces instants présents, combien de temps a-t-il duré ?
Une heure ? Une minute ? Une seconde ?
Quelle que soit la durée choisie, même une seconde, nous savons qu’une seconde peut être divisée en centièmes de seconde et qu’à un moment donné, étant parvenu au cinquième centième de seconde, une partie en est déjà dans le passé et que le reste est encore dans le futur.
Donc cet instant, la seconde en question, ayant une partie passée et une partie future, n’était pas un instant présent.
Sachant qu’une mesure peut diviser n’importe quelle chose mesurée à l’infini, nous n’arrivons jamais à un véritable instant présent, sans futur et sans passé !
Mais comment une accumulation d’instants présents sans épaisseur, non mesurables, peut-elle constituer un temps parfaitement mesurable ?

Nous découvrons alors que n’ayant pas de durée, un véritable instant présent n’est pas du temps.
C’est là le grand mystère du temps, et de son constituant non mesurable, l’instant présent ! Et pourtant, une promenade de trois heures est entièrement constituée d’instants présents sans durée, du moins sans durée mesurable !

Les chamanes et les autres grands méditants nous invitent à sortir du temps linéaire, celui qui peut se mesurer, par la pratique du silence intérieur.
Cette pratique répétée régulièrement nous permet de mettre en place le point d’équilibre le plus important de notre vie car il va entraîner avec lui la mise en place de tous les autres équilibres, ce qui aura pour effet de nous apporter la guérison de tous nos maux psychiques et physiques.

C’est le silence intérieur qui permet de découvrir la sortie du temps ordinaire pour entrer dans le temps vertical.
Hors du mental, nous pouvons naviguer vers le lieu de tous les possibles de l’univers, hors du temps linéaire.
Celui-ci existe pour que nous vivions nos incarnations successives. Mais l’âme qui s’incarne dans ces êtres peut voyager hors de ce temps linéaire dont la porte de sortie est l’instant présent.
Dans le lieu de tous les possibles (le nagual en terme chamanique du Mexique ancien, celui du temps vertical) se trouve toutes les alternatives de scénarios de vie qui flottent dans l’éternité, là où le temps linéaire et mesurable n’existe pas. Et le guerrier de l’esprit qui a réussi à entrer dans le temps vertical de l’instant présent pour pratiquer cette sortie du temps linéaire peut s’autoguérir entièrement de toute mémoire négative et de toute maladie physique.
A cet effet, l’homme possède un outil : le silence intérieur grâce auquel chaque instant présent vécu intégralement est une possibilité d’y parvenir.

Comment pratiquer l’instant présent ?

En travaillant chaque jour à investir toute ton attention dans chaque instant présent que tu vis, tu vas découvrir deux trésors :

  • d’abord tu vivras de plus en plus dans la réalité de la vie, la tienne celle que l’univers te destine en tant qu’être unique et non pas une fabrication le plus souvent venue des programmes de tes ancêtres, de tes parents, de la société et de ses innombrables médias, très puissants programmateurs du cerveau humain tant qu’il ne s’est pas éveillé à lui-même.
    Cette réalité que te dévoilera peu à peu l’instant présent en te nettoyant du disque dur mental t’apportera un sentiment de confiance irremplaçable et tu apprendras désormais sans peur à en accepter l’ambivalence dynamique pour en devenir ton propre alchimiste.
  • Ensuite, pour déconstruire cette version quelque peu virtuelle de ta vie destinée à faire de toi un bon petit robot du système, une version qui ne te rendait pas heureux (car au fond de toi tu savais confusément tout cela), tu devras forger ton pouvoir intérieur, la force qui te permettra de maîtriser la puissance programmante de la mémoire pour la mettre à ton service, ce pouvoir que les chamanes appellent « intento ».
    Intento est en fait, si improbable cette affirmation puisse-t-elle te paraître, l’énergie créatrice de l’univers, qui rayonne doucement au cœur de tout être de l’univers, d’un simple caillou au plus sophistiqué des êtres vivants pour le faire naître, croître se transformer puis mourir et devenir autre chose.

Intento, en fait, c’est l’énergie spécifique de ce que les personnes religieuses appellent l’âme et que les chamanes appellent le corps lumineux.
Le corps lumineux n’obéit pas aux mêmes limites temporelles que notre conscience ordinaire, son temps est précisément le temps vertical, celui de l’instant présent !
Tu comprends maintenant le lien entre l’instant présent et ton âme !
Dans l’univers chaque conscience devenue consciente d’elle-même (ce qu’on appelle l’éveil) est appelée à évoluer jusqu’à rejoindre, grâce à Intento, la force créatrice de l’univers, par le développement (ou l’éveil) d’Intento dans le champ de la conscience ordinaire de l’homme.
Mais ne penses pas, pour renoncer à ce travail sur toi-même, qui peut-être pourrait te faire peur, ou auquel, devenu un peu trop ouvert(e) au matérialisme, tu ne croirais pas, que tu ne mérites pas de t’engager dans un tel projet.
Ce n’est pas une question de mérite, c’est une question d’évolution du monde vivant : il s’agit de la lente montée de la conscience à travers les quatre règnes de la terre : le monde minéral, le monde végétal, le monde animal et le monde humain.
En tant que dernier fleuron de cette évolution, l’homme a la mission de faire naître une autre espèce vivante, surhumaine et d’un niveau spirituel plus élevé et cependant toujours connectée aux lois naturelles de la terre mère qui nous a donné la vie.
Malgré la profonde crise que l’humanité vit actuellement, et peut-être même grâce à elle, en identifiant nos erreurs passées et nos dérives matérialistes, nous pouvons, collectivement et surtout individuellement, prendre ce chemin car il nous est destiné, quel que soit le niveau de conscience ou nous nous trouvons.
Notre mal-être, quelle que soit son origine apparente, n’est que le signal que nous envoie la force créatrice de l’univers qu’à tort, nous nous trouvons indigne ou que nous avons peur du pouvoir que pourrait nous apporter notre éveil.
Il suffit de commencer, en toute modestie mais avec confiance et un peu de persévérance, à cheminer vers ce changement apparemment si banal qu’est la pratique de l’instant présent (pourquoi un tel trésor se cache-t-il derrière une chose apparemment si insignifiante, tellement insignifiante qu’elle ne peut même pas se mesurer !!!!)
L’instant présent est toujours là, en permanence, c’est notre attention, prisonnière de l’hypnose intérieure qu’exerce sur nous le remplissage mental, qui refuse de changer sa routine.

Concrètement, comment faire ?

C’est simple, mais ça demande de la persévérance.
Chaque fois que tu peux y penser dans la journée reviens à l’instant présent, à tes cinq sens, uniquement à eux et le changement s’opérera à coup sûr ! Observe tout ce qui est autour de toi où que tu sois, calmement avec une attention totale, douce et dépourvue de tout jugement. Ne mets aucun mot, aucune comparaison, aucune association d’idée à la suite de cette observation. Tu es dans l’instant présent pour découvrir l’univers réel libéré de ton mental.

Paul Degryse – chamanisme-ecologie.com
Mail: wambli.cd@live.fr