Lorsque j’ai rencontré le docteur Hamer en 1991, à Chambéry, je fus ébloui par ses explications sur l’origine des maladies. Tout devenait lumineux avec l’apport sur « la part manquante » : le ressenti biologique conflictuel. Je comprenais soudain pourquoi, à diagnostic et traitement équivalents, des personnes guérissaient, et d’autres non. Certaines solutionnaient leurs conflits et d’ autres pas.
Début 1994, je commençais à enseigner cela, puis j’eus des doutes sur certains postulats de la médecine nouvelle : la thérapeutique, les infections, les phases de maladie, et surtout sur certains cancers ( d’organes d’origine mésodermique nouveau et ectodermique )  apparaissant en phase de guérison.
Sur le terrain, il y a certaines idées séduisantes qui ne sont pas systématiquement vérifiées, loin de là. Et je consulte en décodage depuis 1993. C’est le patient qui a raison, pas l’observateur ou un écrivain.
C’est ainsi qu’en 2000, je me rendis compte d’un principe très simple, utile et souvent vérifié en consultation.
Pour le docteur Hamer, les sarcomes, les leucémies, les épilepsies, sont des phases de guérison ; pourquoi dès lors  ces symptômes ne s’arrêtent-ils pas spontanément  ? Acouphènes et surdité proviennent du même conflit : je n’en crois pas mes oreilles. Pourquoi un même conflit donnerait-il deux symptômes opposés  ? Voici, en guise de réponse, quelques hypothèses pragmatiques.
Tout être vivant a DEUX BESOINS biologiques fondamentaux :
– prendre du positif dans chaque plan de réalité : respiratoire : oxygène / digestif : nutriments   /  peau : caresses  & chaleur, etc.
– s’éloigner du négatif dans chaque plan de réalité : respiratoire : gaz carbonique /  digestif : poison  /  peau :  violence, excès de chaleur, de froid , etc.
Il y a DEUX CONFLITS fondamentaux pour chaque cellule du corps :
– être privée du positif : respiratoire : asphyxie, manque d’air /  digestif : manque de nourriture, inanition  / peau : séparation , etc.
– être en contact avec du négatif : respiratoire : gaz nocif, oppression / digestif : poison, gavage  / peau : souillure, agression, etc
Il y a deux STRATEGIES BIOLOGIQUES D’ADAPTATION :
– en cas de séparation :  ajouter ou remplir (  tumeurs, polypes, kystes… )…
– en cas d’agression :  ôter  ou vider (  ulcères, nécrose, panne fonctionnelle,… )
ILLUSTRATIONS:
Monsieur X. est insulté. Pour ne plus en souffrir , il baisse le son : il est atteint de  surdité.
Mme Y. est séparée de la voix de son mari qui vient de mourir, le silence est insupportable. Les acouphènes viennent combler ce vide, ils leurrent sa biologie pour qu’elle ne souffre plus  du silence.
Mme A.. a une tumeur osseuse.
Hypothèses de travail : os  = dévalorisation ;  tumeur = séparation,
remplissage d’un vide insupportable,
Histoire : Mme A. a dû, pour son métier, s’absenter très longtemps. À son retour, ses enfants sont naufragés, ils se sont déscolarisés, se droguent. Elle se dévalorise d’avoir été absente et se dit : «j’aurais dû être plus présente».
Mme B. a des décalcifications osseuses.
Hypothèses de travail : os  = dévalorisation  ; perte de matière osseuse =  agression , vidange d’un trop-plein insupportable,.
Histoire : Mme B. est  une mère célibataire, elle a dû élever seule ses trois fils et être autoritaire. Plus tard, ses enfants le lui reprochent. Elle se dévalorise en les entendant et se dit : « J’ai été trop présente, je les ai agressés».
Ainsi, j’écoute chaque symptôme en utilisant cette grille comme une hypothèse, une proposition, et non pas une loi biologique, une certitude absolue, toutes choses qui font écran entre le patient et le thérapeute. Jusqu’à ce jour, cela a permis à de nombreux patients d’atteindre plus rapidement ce qu’il y a de profond en eux et qui n’avait pu se dire que par un symptôme.
——————————————————————————————-

Psycho-bio-thérapeute, maître praticien en PNL, Christian Flèche est l’un des principaux formateurs en décodage biologique en France et à l’étranger. Il est l’auteur de nombreux ouvrages parus aux éditions Le Souffle d’or : notamment « Mon corps pour me guérir » et « Décodage biologique des maladies ».
Info : www. biodecodage.com