La kératite

Le terrain favorable aux affections de la cornée, c’est la sécheresse des yeux. De rire ou de chagrin, réapprenez à pleurer ! Ou, en tout cas, à vous lubrifier l’œil par la gymnastique oculaire (yoga des yeux) et ses exercices de cillement. Contre la sécheresse oculaire, les acides gras oméga 3 ont démontré leur efficacité. Contre le vieillissement des yeux en général, la lutéine passe pour le meilleur des caroténoïdes. Côté plantes, vous pouvez miser sur l’euphraise (Euphrasia officinalis), sous forme de gouttes ophtalmiques. Sur le net, j’ai trouvé un témoignage attestant que le miel naturel épuré faisait merveille dans le traitement externe de la kératite. (forum.actudz.com)

L’ostéoporose

Amis des os, le lait ? Détrompez-vous : l’ostéoporose fait des ravages dans les pays où on consomme le plus de laitages. D’ailleurs, le lien n’est pas scientifiquement établi entre les apports de calcium et la densité osseuse. En revanche, des études ont montré qu’une forte consommation de fruits et légumes (jusqu’à 10 portions par jour) diminuait l’excrétion rénale de calcium de 30%, épargnant ainsi le tissu osseux. Comme l’explication réside sans doute dans l’équilibre acido-basique, de nombreux naturopathes recommandent de désacidifier son organisme avec du citrate ou du bicarbonate de potassium. La complémentation préventive fera également honneur à la vitamine D et aux incontournables Oméga-3. (À lire : le programme nutritionnel « ostéoporose » sur www.laNutrition.fr)

La maladie d’Alzheimer

Pour cette pathologie, on pense spontanément au Gingko biloba. Mais les études ont donné des résultats contradictoires et la dernière en date, menée en France en 2012, s’est avérée décevante. En revanche, des recherches contrôlées tendent à prouver l’efficacité de l’huperzine (Huperzia serrata), remède traditionnel de la pharmacopée chinoise. Sur le plan nutritionnel, la maladie d’Alzheimer se prévient surtout par les vitamines B (B6, B9, B12), les antioxydants (fruits noirs, jus de légumes, vitamines C et E…) et, encore une fois, les acides gras Oméga 3. Sur la toile, un « nouveau » remède naturel de la démence sénile fait beaucoup parler de lui : l’huile de coco. On y reviendra dans un prochain numéro de Néosanté.

La carie dentaire
Des études ont montré l’efficacité du Xylitol dans la prévention des caries. Cet édulcorant semi-naturel présent dans certains chewing-gums et dentifrices semble en effet inhiber les bactéries cariogènes. Controversé en raison de sa toxicité, le fluor serait même nocif pour l’émail ! Les dentifrices « bio » font appel à l’argile, à l’Aloe vera ou au bicarbonate de soude. Sur le net, j’ai trouvé deux témoignages étonnants : se brosser les dents avec des fraises écrasées serait aussi efficace qu’un détartrage pour éliminer la plaque dentaire, tandis que les dents cariées pourraient se guérir avec des bains de bouche d’eau salée ! (www.healingteethnaturally.com)

Le suicide
Qui dit (tentative de) suicide, dit souvent état dépressif. Le millepertuis a fait ses preuves comme alternative naturelle aux antidépresseurs. Une alimentation antidéprime fera la part belle au safran, aux aliments riches en tryptophane (riz complet, viande, œufs.. ), et bien sûr aux poissons gras sources d’Oméga-3. Pour la prévention et la guérison de la dépression, je vous recommande de (re)lire le premier ouvrage de David Servan-Schreiber, « Guérir », disponible en format poche.