Le mélanome

Selon une étude parue dans la revue Cancer Prevention Research, un composé appelé ISC-4 a démontré en laboratoire sa capacité à bloquer l’expansion des cellules tumorales de la peau humaine. Or, ce produit est un concentré de substances présentes dans certains légumes déjà reconnus pour leurs propriétés anticancéreuses, à savoir le brocoli et le chou de Bruxelles. On peut supposer que mettre ces choux au menu aide à prévenir les lésions mélanocytaires.

Les T.O.C. (troubles obsessionnels compulsifs)

Le L-Tryptophane, acide aminé naturel présent dans l’alimentation (riz complet, viande, arachides…), est le précurseur de la sérotonine, neurotransmetteur du calme. Son utilisation peut soulager les symptômes des troubles obsessionnels compulsifs. En phytothérapie, certaines plantes, comme le kava, la mélisse, la passiflore et la valériane peuvent contribuer à atténuer les symptômes de l’anxiété.

La glande pinéale

La supplémentation en mélatonine est encore interdite dans de nombreux pays. Et il est peut-être souhaitable qu’elle le reste dans la mesure où, comme toute glande, l’épiphyse voit sa sécrétion hormonale naturelle diminuer sous l’effet des apports extérieurs. Heureusement, comme le souligne Jean-Brice Thivent dans son article du Cahier Décodages (p 22), il existe des moyens naturels de soutenir la glande pinéale, à commencer par l’exposition à la lumière solaire (sans lunettes !) et l’évitement de l’éclairage artificiel en soirée. Vitamines B, plantes relaxantes et huiles essentielles subtiles aident aussi le « troisième œil » à mieux fonctionner. Mais certains pensent que la glande pinéale souffre fréquemment de la pollution par les métaux lourds et qu’il est bon de la « détartrer » régulièrement par des traitements chélateurs (chlorella, argile bentonite…). Comme la principale cause de calcification serait le fluorure de sodium magnétiquement attiré par la glande pinéale, la détox préconisée comprend aussi un supplément de magnésium, sel qui possède la capacité d’inhiber l’absorption de fluorure dans nos cellules.

La surdité

En cas de baisse de l’audition, la phytothérapie propose le Ginkgo biloba. La nutrithérapie conseille pour sa part des apports supplémentaires en vitamines A, B1, B2, D et E. Sur certains forums, on peut lire que des personnes ont été aidées par l’acupuncture et la digitopuncture shiatsu. Mais d’autres témoignent aussi que rien ne marchait et qu’elles ont seulement retrouvé une ouïe parfaite lorsqu’elles ont pris conscience des choses que leurs oreilles ne voulaient/pouvaient pas entendre….

Le bec de lièvre

Des chercheurs américains ont découvert que certaines femmes qui ont de la difficulté à métaboliser la vitamine B9 (acide folique) avaient six fois plus de risque de donner naissance à un bébé souffrant d’une fente labiale et/ou d’une fente palatine. Le risque était dix fois plus important si la femme ne consommait pas non plus suffisamment de folate de source alimentaire. Les meilleures sources de folate sont le foie de poulet, les épinards, le foie de boeuf, les lentilles, les pois chiches, les choux de Bruxelles, les betteraves, le jus d’orange, les asperges et la laitue romaine. (Source : PasseportSanté)