LE BONHEUR, C’EST UNIQUEMENT UNE QUESTION D’ENERGIE

L’énergie est ce que nous avons de plus précieux et de plus important dans l’existence, et notre bonheur dépend entièrement de notre capacité à la gérer. Mais pour tirer profit de cette affirmation, il est bon de rappeler quelques notions fondamentales au sujet d’un concept si universellement employé et finalement si rarement bien appliqué.

Qu’est-ce que l’énergie ?

La définition la plus générale et la plus simple que nous pouvons en donner est la suivante : l’énergie est ce qui fait à la fois changer les choses dans le temps et qui les fait bouger dans l’espace. Cette définition est valable pour tout ce qui existe dans l’univers, que ce soit les immenses galaxies et les milliards d’étoiles qui les composent, ou notre environnement quotidien ou nous-mêmes, les êtres humains ainsi que les êtres vivants du règne végétal ou animal.

Dans l’univers, tout est énergie.

La modernité nous a habitués à penser l’énergie à propos de la chaleur, de l’électricité, de l’essence, de la radioactivité, de l’électronique, des transformations chimiques, de la force gravitationnelle, de la lumière et d’autres fréquences mais cette focalisation sur des besoins avant tout pratiques est très réductrice du phénomène de l’énergie dans bien d’autres aspects. Tout ce que font notre esprit et notre corps, par exemple, ne se font qu’avec de l’énergie. Nos pensées, nos émotions et nos sentiments, nos désirs, notre volonté, nos paroles sont de pures manifestations d’énergie. Notre relation gravitationnelle avec la terre dont dépend notre équilibre physique est une affaire d’énergie ainsi que nos gestes, nos actes et nos déplacements.

Notre alimentation, toutes les fonctions internes de notre corps : respiration, digestion, métabolisme, l’équilibre aqueux de nos cellules sont une affaire d’énergie. La maladie et la santé et même le passage dans la mort sont des déplacements d’énergie et des transformations d’une énergie à une autre. Même la matière peut se transformer en pure énergie (E = MC2). La vie , en nous , autour de nous et entre nous et tout ce qui nous environne, est une succession infiniment variée de processus énergétiques au cours desquels une forme d’énergie se transforme en une autre qui elle-même se transforme encore en une autre et ainsi de suite de façon ininterrompue et illimitée .

L’énergie est un phénomène aux ramifications spatiales et temporelles illimitées

Vous êtes un individu vivant en France en 2013 mais bien que vous vous sentiez un être physiquement libre de vos mouvements, non concerné par les préoccupations d’une homme d’il y a 100 000 ans ni par ce qui se passe sur une galaxie se trouvant à 1000 milliards d’années- lumière de la terre, bien que vous possédiez une conscience autonome capable de réfléchir par elle-même pour assurer votre survie, vous êtes énergétiquement relié à tout l’espace et au temps non seulement de la terre, votre planète, mais, au-delà, à l’espace et au temps de l’univers tout entier, vous êtes relié à la chaîne immense de tous les êtres humains appartenant à votre ascendance la plus lointaine. Bien sûr vous n’êtes pas conscient de ces innombrables liens, ils ne semblent pas vous perturber, vous ne vous sentez pas directement sollicité par eux et cependant votre énergie individuelle est profondément influencée par les innombrables mémoires que toutes ces formes d’énergie ont déposées dans votre inconscient.

Certes vous disposez en tant qu’être humain, d’une certaine autonomie apparente, vous n’êtes pas fixé au sol comme un arbre, vous pouvez décider d’évoluer dans votre vie de façon délibérée, vous pouvez décider de changer complètement d’occupation pour assurer votre survie, ou de devenir végétarien après 40 ans de vie carnivore alors que rien ne vous y oblige, vous pouvez ne pas adhérer aux idées majoritaires de votre époque et même faire triompher les vôtres. Bref vous pouvez vous sentir un être relativement complet et libre , mais malgré cela, et derrière cette apparence, vous entretenez sans même le savoir des ramifications énergétiques sous forme de mémoires et de croyances profondément enfouies en vous, non seulement avec votre culture , avec le genre humain, mais aussi avec le passé le plus ancien de l’humanité, avec le règne animal et le règne végétal et aussi avec le règne minéral , avec la terre toute entière et avec l’éternité de l’univers autour de vous. Vous recevez l’influence de multiples énergies de la terre elle-même et vous êtes, chaque milliardième de seconde bombardé de fréquences énergétiques et de particules arrivant du fin fond de l’univers qui ont une influence sur votre psychologie, vos émotions, et votre corps. Vous faites en réalité partie d’un incommensurable réseau de vibrations appartenant à d’incommensurables variétés d’énergies. Il semble y avoir rupture spatiale entre un être d’un certain type et un autre être d’un autre type, chaque objet de notre espace, vivant ou non, physiquement séparé de tous les autres, semble totalement indépendant d’eux et pourtant l’énergie pouvant prendre les formes les plus grossières et matérielles comme les plus subtiles, comme nous l’avons évoqué plus haut, il n’en est rien !

Votre propre corps, dont la plupart du temps ,vous ne connaissez pas le plus élémentaire des processus énergétiques et dont, la plupart du temps vous ne sentez que les organes les plus utilisés comme les mains, sans la moindre connexion sensorielle avec la majorité de vos autres organes, mêmes extérieurs, comporte plus de quatre cent milliards de cellules et chacune de ces cellules que vous ne verriez même pas à l’œil nu, comporte elle-même plus de quatre cents organes. Une complexité de combinaisons énergétiques inimaginable est en permanence au travail dans tous vos organes mais aussi dans chacune de ces quatre cent milliards de cellules , d’où partent et où retournent d’autres innombrables énergies dérivées en provenance du récepteur-émetteur de toutes vos humeurs, de tous vos désirs , de toutes vos réflexions et décisions : votre cerveau, lui-même très discrètement manipulé par l’organe énergétique le plus subtil de l’univers : votre âme.

Fonctionnement holistique de l’énergie humaine.

L’une des dualités fondamentales de l’univers est le couple esprit/matière. Nous nous sentons effectivement participer de ces deux dimensions : nous avons un corps fait de matière et un esprit non matériel. Ce qui est matériel est perceptible avec les cinq sens, peut se mesurer, est sujet à la force gravitationnelle, mais notre esprit, lui n’est pas mesurable, ne pèse rien et il est libre de l’attraction terrestre. La relation entre notre esprit et notre corps n’est pas toujours facile et cependant ce sont les pensées, les émotions, les raisonnements , les désirs de notre esprit qui mettent notre corps en action et nous font agir, l’énergie de l’esprit se transforme en énergie physique pour faire bouger le corps . La volonté dirige notre corps . Plus étonnant encore, l’énergie d’une simple émotion peut entrainer la désagrégation énergétique d’un corps : si nous avons peur d’être malade et y pensons souvent, nous finissons par être réellement malades . L’énergie négative de l’esprit s’est propagé au corps. Dans le sens inverse, quand nous traitons mal notre corps, en mangeant trop, en fumant, en buvant beaucoup d’alcool, c’est l’esprit qui va manifester un mal-être, sous la forme de morosité, de pessimisme, de culpabilité, etc… et si nous continuons dans cette voie, l’esprit va perdre sa vivacité et même sa volonté de vivre. L’énergie négative subie par le corps entraine une énergie négative qui atteint l’esprit. Par contre, nous observons que si nous nous aimons nous-mêmes et respectons notre corps, en observant une hygiène de vie équilibrée, nous bénéficions d’une plus grande vivacité d’esprit, d’un plus grand enthousiasme pour agir, d’une volonté plus grande. L’énergie apportée au corps a influencé positivement l’énergie de l’esprit.

L’ENERGIE , UN PHENOMENE FONDAMENTALEMENT DUALISTE

Malgré l’immense variété de ses manifestations et l’immense complexité de ses combinaisons et transformations d’une forme à une autre, on peut résumer le fonctionnement de base de l’énergie à l’aide d’une métaphore très simple : c’est celle du fonctionnement d’une balançoire à bascule sur laquelle jouent deux enfants . Celle-ci est fixée au sol par un pied vertical juste en son centre, comme une balance à fléau . Quand un des deux enfants donne une forte impulsion vers le bas à la balançoire, il descend pendant que son petit copain monte et vice-versa quand celui-ci fait la même chose à son tour.

S’il n’y avait qu’un seul enfant assis sur son siège à une extrémité de la balançoire et pas de contrepoids de l’autre coté, la balançoire ne fonctionnerait pas. Il n’y a de mouvement de bascule de la balançoire que si un enfant oppose son poids d’un coté au poids de l’autre enfant assis à l’extrémité opposée de celle-ci. Quand l’un des deux enfants monte l’autre descend. Ils représentent deux forces qui s’opposent et se complètent à la fois .

De même, pour qu’un vélo avance , il faut qu’un pied relâche sa pression sur sa pédale pendant que l’autre , inversement, appuie sur la sienne. C’est une autre image du fonctionnement élémentaire de l’énergie. De même quand une météore entre dans l’atmosphère terrestre, c’est la résistance de l’air à sa trajectoire qui l’échauffe , produisant ainsi une telle énergie de chaleur qu’elle se consume ou s’éparpille en petits morceaux incandescents. Sans atmosphère, pas de résistance et donc pas d’échauffement et pas de production d’énergie. Dans cet exemple, il faut à la fois le mouvement de la météore dans l’espace et la résistance de l’air à sa trajectoire pour produire cette énergie d’échauffement. Que nous étudions n’importe quel phénomène énergétique de l’univers, y compris dans le corps ou l’esprit d’un être vivant, nous trouverons toujours la mise en présence de deux phénomènes qui s’ opposent pour produire de l’énergie, c’est cela la dualité dynamique.

Comprenez-vous mieux l’énergie maintenant ?

Chez l’être humain, c’est le désir ou le besoin qui est le moteur énergétique de la vie. Le désir ou le besoin donc le manque de quelque chose qu’il n’a pas, représente le pôle négatif de l’énergie de vie. Pour satisfaire ce désir ou combler ce manque, cet être humain va agir et ce qu’il obtiendra pour y parvenir : la satisfaction du désir ou du manque, représente son pôle positif. Encore ici, nous retrouvons la dualité de l’énergie: sans pôle négatif, pas de pôle positif, sans désir, sans manque, pas de satisfaction.

Les désirs fondamentaux des êtres humains peuvent se ranger dans trois grandes catégories : la santé, l’amour, la réussite personnelle dont la satisfaction entraine la sensation de bonheur durable. Ces trois types d’objectifs dépendent totalement de processus énergétiques de nature mentale, affective- émotionnelle ou corporelle ou les trois à la fois .Bien sûr, il existe aussi d’autres types d’aspirations soit plus matérielles concernant la richesse ou la possession d’objets, soit plus subtiles comme la liberté ou la connaissance qui eux aussi dépendent des énergies du sujet mais nous avons voulu ici nous en tenir à des catégories simples et très générales d’objectifs de vie.

Une seule question essentielle se pose désormais à chaque individu :
« Si mon bonheur dépend exclusivement des innombrables processus énergétiques qui constituent mon être total, tant sur le plan de l’esprit que sur celui du corps , suis-je capable de gérer moi-même, le plus librement possible, ces processus énergétiques dont je suis constitué et dont la maitrise conditionne l’atteinte de tous mes objectifs, de toutes mes aspirations sans exception ? – dans quelle mesure puis-je devenir le maître de ma vie ? »

Quelle que soit votre réponse, nous allons voir quels sont les obstacles à cette maitrise et quelle est la façon de les surmonter.

Les obstacles et les solutions pour la maitrise de nos énergies

Les trois conditions principales suivantes concernent la maitrise du bonheur durable :

  • connaitre le fonctionnement de l’énergie
  • désirer fortement et fermement le bonheur
  • avoir une volonté suffisante pour en maitriser les énergies.

Tout étant énergie, ces trois conditions sont elles-mêmes de l’énergie (connaître, désirer, la volonté)

En somme, pour accéder à l’énergie du bonheur, il faut déjà avoir ces énergies … ! ça peut paraître absurde et sans solution … ! non, ce n’est pas si absurde que cela , heureusement .. !

On pourrait croire qu’il est facile de comprendre le fonctionnement de l’énergie: il n’y a qu’à se sentir vivre puisque tout est énergie ! mais non, parce que personne ne nous apprend le fonctionnement de l’énergie dès la naissance, ni les parents, ni les professeurs, ni la société, ni les médias, ni les médecins, personne …

On pourrait croire que tout le monde ose désirer être heureux mais cela n’est pas vrai non plus , penser ou dire que l’on veut être heureux ne suffit pas pour le devenir, il ne faut pas confondre plaisir et bonheur, le plaisir est fugitif et parfois il ne contribue pas au bonheur. Le bonheur est une chose durable, il nous remplit d’une force créatrice et cela se constate concrètement. Beaucoup de gens diraient qu’elles veulent le bonheur mais on peut voir de l’extérieur, en les observant, que leurs actes sont totalement en contradiction avec ces paroles – le bonheur n’est ni spontané ni donné à priori, il fait l’objet d’une construction voulue avec de l’énergie maitrisée.

On pourrait croire que tout le monde possède assez de volonté pour être heureux, puisque rarissimes et même introuvables sont les personnes qui déclareraient vouloir être malheureuses, mais vouloir n’est pas désirer – Désirer est une force intérieure nécessaire mais pas encore active mais la volonté est une force qui se manifeste par l’action sur le monde extérieur.

La vie est un combat permanent mené dans un univers prédateur où il nous faut délibérément créer l’équilibre entre toutes nos dualités énergétiques intérieures pour nous sentir heureux, et où il nous faut aussi apprendre à gérer nos échanges énergétiques avec le monde extérieur et ceci en utilisant les énergies négatives comme balanciers pour aller vers des énergies positives, (comme nous relâchons la pédale du pied gauche pour avancer par la poussée du pied droit ) tout ceci demandant de la volonté, une volonté qui se développe en la pratiquant !

Si organiser son bonheur semble bien laborieux c’est que l’homme moderne s’est beaucoup éloigné de la nature, il a besoin de ré-apprendre tout cela, car dans la nature l’énergie est directement compréhensible, par la simple attention que nous lui portons pour y vivre.

l’homme qui ne s’est pas éloigné de la nature accepte la nature ambivalente de l’énergie , vivant dans un monde sans assistanat et dans lequel lutter pour vivre est la chose la plus naturelle du monde, il développe toute sa vie et dès la naissance un goût du bonheur étroitement lié à cette acceptation et à sa capacité d’apprécier l’instant présent.

La seule philosophie qui, sur la terre, a entièrement préservé une vision du monde et un enseignement fondés sur la réalité de l’univers c’est-à-dire sur une conception uniquement énergétique de la vie, du bonheur et de l’épanouissement quotidien et spirituel de l’être humain est le chamanisme . Sa pratique authentique apporte à l’homme les réponses qu’il attend pour aimer cette vie en y trouvant le bonheur auquel il aspire naturellement et, au-delà de lui-même , pour trouver un sens à cet univers.

Paul Degryse

Paul DegrysePaul Degryse est l’auteur de « Chamane, le chemin des immortels » – de « Pratique des gestes conscients toltèques » et, dès juin 2013 de « Le chamanisme toltèque et le pouvoir de l’âme » chez « Dervy-Médicis »
Site : « chamanisme-ecologie.com – Email : wambli.cd@live.fr »