Une terrible «mauvaise herbe»

Tous les jardiniers connaissent cette plante aux longs rhizomes traçants qui envahit leurs cultures. Elle indique qu’il y a longtemps poussait là la forêt, qui est son habitat naturel.

Les feuilles de l’égopode sont divisées en trois folioles, elles-mêmes divisées – pas complètement – en trois, ce qui leur donne un aspect caractéristique. Le long pétiole, de section triangulaire, est creusé en gouttière sur le dessus. Membre de la grande famille des Ombellifères, comme la carotte et le persil, l’égopode possède de petites fleurs blanches réunies en ombelles hémisphériques, délicates et gracieuses.

Un légume parfumé

Les jeunes feuilles qui se montrent au premier printemps sont un peu froissées, luisantes et souvent rougeâtres. Elles sont tendres et aromatiques, et font de très bonnes salades. Lorsqu’elles deviennent adultes et prennent une couleur vert sombre, il est préférable de les faire cuire. Leur parfum permet d’en préparer d’excellents soufflés ou de savoureux gratins.

L’« herbe-aux-goutteux »

Plante médicinale autrefois réputée, l’égopode était utilisé pour soulager l’accumulation douloureuse d’acide urique connue sous le nom de goutte ou de podagre. Sa consommation régulière détoxifie l’organisme.

François Couplan

Recette:

Tomates farcies crues à l’égopode

200 g de riz, 2 poignées de jeunes feuilles d’égopode, 2 c. à soupe de vinaigre, 4 c. à soupe d’huile d’olive, 1 yaourt, sel,
6 tomates

• Faites cuire le riz, puis mélangez-le une fois refroidi avec l’égopode haché, cru, et une sauce de salade épaisse, préparée avec le vinaigre, l’huile d’olive et le yaourt. Salez.
• Évidez les tomates, mélangez-en la pulpe au riz assaisonné et remplissez-les de la farce.

Pensez à varier les céréales. Vous pouvez utiliser par exemple du millet, de l’épeautre, du boulghour ou du couscous. L’égopode peut être remplacé par de la berce, des feuilles de panais ou des fanes de carotte sauvage.

Ethnobotaniste et auteur prolifique, François Couplan a publié 55 ouvrages différents sur les plantes sauvages comestibles, la cuisine sauvage, la nature et d’autres aspects liés aux relations entre l’homme et les végétaux. Il anime des conférences et des stages dans toute la francophonie. Infos : www.couplan.com