Surprenant de la part de cet homme qui a toujours revendiqué l’aspect rigoureusement « scientifique » de ses découvertes biologiques.
Comment l’actualité sanitaire actuelle nous ouvre à un aspect de sa vie qui a été souvent mal comprise, même par ses défenseurs.
 
C’est à partir de 2006 que le Dr Hamer ressort son ancienne composition, il l’enregistre en 2011 et c’est en mars 2013 qu’il annonce officiellement la découverte étonnante.
Si vous allez sur le site (*) de la Médecine Nouvelle Germanique (amici-di-dirk.com) vous pouvez commander le livre avec l’enregistrement d’une composition musicale du Dr Hamer faite en 1976 pour l’anniversaire de ses 20 ans de mariage, 5 ans avant les découvertes biologiques de 1981 qui vont révolutionner le concept de « maladie ».
La musique témoigne des états d’âme du jeune étudiant, amoureux de sa femme mais inquiet lorsqu’elle lui avait annoncé qu’elle était enceinte. Ce qui risquait de compromettre leurs études et leur avenir. Il y a une version chantée par lui, comme fredonnée au chevet de son fils malade, et une orchestrale, plus mélodieuse et solennelle, on peut l’acquérir mais il l’a donnée pour un usage non commercial.

 
C’est une petite fille autrichienne de 7 ans qui l’emprunte à son père et l’écoute toute la nuit sur son petit appareil glissé sous le coussin. De jour aussi, elle y revient de temps en temps mais les deux nuits suivantes c’est en boucle. A l’étonnement de tous après trois jours elle ne souffre plus de sa bronchite asthmatique.
Et c’est grâce à une musicienne, Giovanna Conti, que le Dr Hamer avait aidée pour un cancer du sein et qui connaissait le modèle bi-phasique de la guérison, qu’il découvre que la structure musicale de son œuvre, comme de la plupart des grandes musiques classiques, collait avec le prototype de ses découvertes. Car les auteurs classiques dans leurs compositions exprimaient instinctivement leurs conflits biologiques et lorsqu’ils parvenaient à les régler ils le communiquaient dans leur musique. Hamer souligne son étonnement d’avoir composé sa mélodie bien avant ses découvertes, suite au drame de l’assassinat de son fils Dirk par l’ex roi d’Italie, Victor Emmanuel de Savoie, (pistonné au procès de Chambéry par Valéry Giscard d’Estaing et acquitté ! ) Hamer y voit la confirmation d’une prédestination. Comme lorsqu’il avait confié que son fils l’avait aidé dans ses découvertes :…en rêve après sa mort !
 
La deuxième loi biologique de ses découvertes expose les deux phases de toute maladie :
Une première phase de conflit actif que notre système neuro végétatif gère en augmentant la sympathicotonie pour que l’énergie aille à la recherche d’une solution et, lorsqu’elle est trouvée, une phase de vagotonie, proportionnelle en intensité et en durée à la première phase, avec un pic de crise épileptoïde qui permet la remontée définitive vers la guérison et la normotonie ensuite, s’il n’y a pas de récidives.
 

Schéma de la 2ème loi biologique
 
Enregistrée en 2011, Hamer parle de sa composition comme d’une clé qui ouvre toutes les portes. Et il vérifie des centaines de guérisons , scanner à l’appui.
 
Est-ce vraisemblable et crédible ?
Je pense au petit documentaire sorti en 2004 tourné dans le désert de Gobi en Mongolie : « L’histoire du chameau qui pleure ». On y voit des tranches de vie de mongols nomades : l’accouchement d’une chamelle qui dure toute la nuit, seulement au petit matin il y aura la délivrance, mais lorsque le petit chameau veut téter, sa mère le mord et le prend dangereusement à coups de pieds.
Un enfant de la famille est obligé de l’attacher loin de sa mère, il essaye de prélever du lait
pour le lui donner mais ça ne marche pas, le petit est en grande souffrance et gémit pendant des heures jusqu’à ce que la famille réunie prenne la décision qui ne semble logique qu’en Mongolie : aller chercher le luthier à l’école de musique de la ville !
C’est en moto qu’un autre frère s’y rend, explique la situation et ramène le luthier avec son violon rudimentaire en bois de caisse avec deux cordes qu’il fait vibrer au vent dès qu’il arrive à leur campement de yourtes. Il s’approche de la chamelle qui dresse une oreille, puis toute la famille l’entoure et chante en cœur, tout simplement.
Rien ne se passe jusqu’au moment où des larmes glissent des yeux de la chamelle. C’est le signal attendu et le plus jeune fils va alors chercher le petit chameau qui enfin peut téter normalement…
Ce que les Mongols savent que nous ignorons c’est que la musique peut remettre de l’harmonie dans les ondes électromagnétiques que nous sommes tous. La matière comme nous l’imaginons n’existe pas, tout est particule-onde, rien n’est séparé, tout est inter connecté. (Lynn Mc Taggart, Le champ de la cohérence universelle).
Tous les êtres vivants forment une même énergie au sein d’un champ d’énergie relié à tout.
L’univers est un réseau dynamique d’interconnexions. Ou comme le dit Nassim Haramein nous sommes plongés dans un océan infini d’énergie et nous nous croyons séparés parce que nous sommes comme des vortex de cette même essence.
 
Considérons que la souffrance, la douleur, les émotions s’inscrivent dans les ondes que nous sommes au point de se transmettre dans les familles comme la couleur des yeux et des cheveux : ce que Bert Hellinger appelle, dans les constellations familiales que je pratique depuis vingt ans, des intrications. La musique, qui est une succession d’ondes harmonieuses, de séquences de notes en résonance entre les silences, a forcément une influence sur les ondes que nous sommes. Masaru Emoto a prouvé aussi avec ses congélations de cristaux d’eau exposés à des photos, des mots ou de la musique, ce processus de …contagion vibratoire, de transformation, bien au-delà des conceptions de notre science mécaniciste et matérialiste. Comme un bain en forêt qui nous revitalise par la musique des arbres, même inaudible à nos oreilles. Le petit film enseigne que les traumatismes influencent nos comportements, que les larmes sont une alchimie libératrice et que la musique nous ouvre à une harmonie guérisseuse parce que dans le flux de vie qui est notre essence.
 
 
Le Dr Hamer constate que, si nous pouvons tomber malades à cause des cris d’une belle-mère hostile, pourquoi nous ne pourrions pas guérir de vibrations musicales, apaisantes pour l’âme ? Il reste dans la culture du corps-matériel contenant de l’âme-spirituelle, mais il fait le pas d’un constat qui apporte une dimension nouvelle à sa Médecine. L’écoute évite les récidives nocturnes même s’il reconnait qu’elle n’a pas de pouvoir sur les récidives visuelles : il conseille l’écoute permanente jour et nuit jusqu’au retour de la « normotonie ». Un volume bas pour ne pas déranger le sommeil.
 
4 Propriétés magiques de la Mélodie Archaïque :
 
Elle a quatre propriétés magiques : la première de briser la panique qui est souvent la cause d’aggravation des symptômes, voire de nouveaux conflits qu’on va appeler métastases…
La deuxième c’est qu’elle évite les récidives, sauf les visuelles, et accompagne la personne jusqu’à la fin de la phase post-conflictuelle. Même si les symptômes de la phase vagotonique vont s’accentuer (faiblesse, fatigue, douleur, gonflements, eczéma, maux de tête…), mais en un temps record. La connaissance des lois biologiques de la maladie est nécessaire pour bénéficier du processus. La morphine et ses dérivés, la chimio, les analgésiques et même  la cortisone , qui figent la situation conflictuelle, sont incompatibles avec la Mélodie !
La troisième propriété magique c’est qu’elle interrompt la croissance du cancer sans l’éliminer. Si la tumeur cesse de pousser, c’est un temps qui nous est donné pour régler la situation conflictuelle. Elle ne l’interrompt pas parce que le symptôme incarne l’aide biologique sensée dans une situation de danger. La quatrième propriété magique c’est ce qu’Hamer appelle « la petite solution ». Tous les conflits ectodermiques, moteurs, sensoriels, post-sensoriels, auditifs, visuels, territoriaux vont baisser d’intensité. Et même les psychoses, dont le sens est de nous décoller de la réalité pour nous donner une chance de solution. En 6 ou 8 semaines, les choses peuvent se modifier et apporter une solution à un des conflits qui déclenchent la psychose. Le sens est aussi de protéger le corps d’autres symptômes car dans les asiles psychiatriques, il n’y a pas de cancer ! Cela concerne 95% des gens dans notre civilisation dit le Dr Hamer ! Une chance pour que la « grande solution » devienne envisageable. Le rôle de la Mélodie est de soutenir le processus naturel de la maladie, de lui permettre de stopper sa croissance même si elle ne va pas disparaître.
 
Cette concession envers un processus « magique » est étonnant par rapport au personnage que j’avais connu en 1989, lorsqu’il transmettait ses découvertes à Chambéry à l’Association Stop Cancer, trois demoiselles dévouées nuit et jour à sa cause. L’une d’entre elle était la sœur d’Antoine Doncieux, le seul proche de la famille de Savoie qui lui avait proposé d’éditer son premier livre en français et en espagnol. Je me souviens de sa colère lorsqu’un ami avait osé faire une conférence sur les découvertes du Dr Hamer en les présentant comme une Médecine Holistique ! Il tenait à se démarquer d’une culture new age qu’il considérait non scientifique et opposée aux objectifs de reconnaissance de ses pairs, car il souhaitait apporter par ses découvertes un nouveau potentiel à la médecine académique. Ce n’est qu’après avoir été réfuté, dénigré, traité de charlatan qu’il a confié sa médecine aux gens « aux mains chaudes et au cœur ouvert » ! Pour notre chance !
 
Et ce cadeau arrive à pic au moment où notre société montre son visage dictatorial qui avait avancé masqué depuis longtemps : un ordre des médecins, qui au lieu de garantir la rigueur de la profession, ne fait qu’excommunier les vrais chercheurs au service de la santé, au nom d’une science dogmatique qui a remplacé la religion. On a supprimé les herboristeries, on a imposé une culture chimique au service des lobbys pharmaceutiques. Les manipulations ne peuvent être plus évidentes avec le Covid19 et le vaccin salvateur comme le baptême !
Si vous avez encore des doutes,  lisez « La guerre secrète contre les peuples » de Claire Séverac, probablement assassinée parce que trop belle, intelligente, compétente et juste dans son regard sur ce qui plombe notre monde. Bien sûr une complotiste! Et les semences interdites à la vente et l’imposition des poisons qui achèvent notre biodiversité et la manipulation du monde agricole pour une agriculture destructrice et polluante ? Et une médecine qui assassine avec les chimios et les diagnostics ?
 
Heureusement que maintenant les cartes sont sur table pour nous affranchir de cette organisation sociale où nous DÉLEGUONS notre force et notre pouvoir en commençant par l’enfant qui vient de naître, en position allongée pour le confort du médecin qui nous assiste ! On peut commencer à imaginer le monde qui va survivre à l’obligation vaccinale, sous couvert de pass nécessaire pour exister socialement, au reset économique qui va masquer, sur le dos du covid, l’impasse du modèle de globalisation libérale et le crash économique inéluctable (écoutez Pierre Jovanovic et ses chroniques).
On va avoir besoin de nouvelles pistes pour un nouveau monde où chacun va pouvoir apprendre à être souverain, d’abord dans sa santé et cesser de déléguer son pouvoir à qui que ce soit,  à commencer aussi par le vote politique parce que les démocraties sont corrompues et nous trahissent. Les élites financières qui gouvernent le monde ne savent que nourrir la prédation envers une humanité qu’ils croient composée d’individus séparés. Le paradigme de l’univers Newtonien a  entretenu la PRÉDATION comme modèle économique, politique, social et relationnel.
Les stratégies politiques qui ont poussé l’occident à se fédérer en « Europe » avaient le seul but de rendre les manipulations plus centralisées et efficaces ! Même la politique liée au réchauffement climatique, sous couvert de diminuer la pollution, tend en réalité à la mondialisation des pouvoirs ! La pauvre Greta, sortie d’un chapeau , a été bien manipulée, comme tous les lycéens dont mon petit-fils qui croient avoir trouvé un idéal à défendre ! Encore des manipulations de nos cerveaux. Des milliers de lycéens qui défilent avec tout leur idéal écologique mais rendus inoffensifs par les vrais responsables de la pollution car on canalise leur indignation légitime vers personne de vraiment responsable ! Monsanto peut continuer ses pressions et les gouvernements cèdent toujours et repoussent la fin de l’empoisonnement de notre terre vivante et consciente, la fin de nos élevages sans lumière, sans respect des besoins les plus fondamentaux des animaux que nous tuons à la chaîne dans l’horreur et le déni de leurs souffrances. Les médias et le cerveau des gens apeurés par la trouvaille de la pandémie. Une pandémie de peur bien ficelée.
 
Dans ce contexte je redécouvre encore un aspect d’avant-garde socio-politique du pionnier qu’a été le Dr Hamer. Nous étions nombreux à le trouver paranoïaque sur les bords parce qu’il dénonçait souvent des gens proches qui pourtant lui étaient favorables. En particulier la préface de son premier livre « Fondements d’une Médecine Nouvelle », que du coup je n’osais pas trop conseiller aux gens, où il accusait une loge maçonnique de New York de vouloir s’emparer de sa médecine en la cachant au reste du monde.
Et pourtant, depuis que j’ai découvert David Ike et ses livres prophétiques pour ce qui se passe maintenant sous nos yeux, je me dis qu’il devait y avoir du vrai dans les coulisses plus occultes qui ont conduit le Dr Hamer en prison, l’ont menacé d’internement et obligé à l’exil en Norvège, où il est décédé en septembre 2017, parce que ce pays n’extradait pas. Sans pouvoir consulter, donner de conférences, divulguer ses découvertes extraordinaires.
Du coup, je comprends mieux aussi son insistance sur le terme « Germanique » qu’il a voulu associer à sa Médecine Nouvelle. Il me semble non pas en redondance de l’Allemagne Nazie comme on a souvent pensé, mais en sympathie envers les « Germains » qui ont vécu 4 siècles, avant d’être conquis par les romains, sans tribunaux, sans taxes, sans hiérarchie : un modèle d’humanité cohérente, en harmonie avec les lois du vivant, souveraine et « saine ». Comme on peut le dire pour les Indiens d’Amérique, qui n’avaient pas de prisons et de tribunaux et confiaient un assassin à la famille de la victime ! Un peuple souverain peut devenir la perspective de toute cette crise planétaire.
Chacun souverain dans son espace, garant par sa bonne volonté, de vivre au milieu des autres-souverains avec bienveillance : comme la Savoie en France commence à le revendiquer pour protéger le peuple au lieu de l’exploiter. Jouant sur des vices historiques de traités anciens, ils viennent d’écrire une constitution d’une beauté et d’une justesse qu’on ne pouvait imaginer. La Savoie où s’est déroulé le procès de Victor Emmanuel de Savoie qui avait assassiné le fils de Hamer Dirk et qui, selon la bonne analyse de Richard Sunder dans « Médecine du mal, médecine des mots » lui a ouvert Sa Voie !

https://senat-savoie-gouv.net/preambule-de-la-constitution/

Écoutez aussi l’interview de Thierry Bécourt, porte-parole du Senat Souverain de Savoie dit « 3S ».

https://youtu.be/JzZqAXzkzFo?list=FLA2Mvq4Mq46Pfb0yakBEWug
 
Si guérir veut dire être à sa juste place, capable d’accueillir ce qui est, dans une conscience en expansion parce que en évolution sur cette terre qui est notre essence et notre école, nous sommes arrivés à un point de crise planétaire qui va peut-être nous sortir du piège de la dualité, de la séparation. Le monde de gentils et de méchants, avec l’enfer et le paradis.
Où ce sont justement les gentils qui créent les méchants en les excluant, pour appartenir et survivre. Une loi de nos relations familiales qui nous rendent conformistes. La folie des masques s’est ainsi répandue en quelques jours. La stratégie de manipulation des masses connait ces touches très agissantes lorsque l’exclusion menace.
Conscients des mécanismes identitaires qui nous structurent et des manipulations qui nous limitent, nous pourrons, à la fin du cauchemar Coronacircus, laisser s’incarner enfin notre capacité d’amour infini et inconditionnel en reconnaissant l’essence du grand tissu relationnel que nous sommes. Pour notre joie.
Et la guérison alors sera facile, comme le bonheur : de l’ordre du dépouillement de ce qui nous encombre, pour permettre au flux de la vie de couler tout simplement à travers nous. Dans sa force et la joie de ce qui est.
 

 
(*)    Adresse où obtenir le livre et le CD avec la mélodie : https://amici-di-dirk.com/?product=la-melodia-ancestrale-magique-meinstudentenmadchen&lang=fr
 
 
P.S. Plus des lecteurs vont utiliser cette musique dans ce but de guérison déjà avéré, plus ça va marcher, parce que l’intention est créatrice et des égrégores de pensées similaires vont agir, comme le sang de Saint Janvier dans la Cathédrale de Naples qui se liquéfie en présence de centaine de personnes en attente du miracle !