Article N° 18

Ostracisé par la science médicale , le Dr Ryke Geerd Hamer n‘est pourtant pas totalement absent de la littérature scientifique, celle des revues sérieuses à comité de lecture. Nous avons en effet retrouvé un article du Scientific World Journal , datant de 2005, où des chercheurs renommés tiennent des propos favorables au médecin allemand et appellent à poursuivre les recherches sur les « lois biologiques » (1).
Cyrinne Ben Mamou a lu pour nous cette publication et nous en résume la teneur.

Fait consternant pour quiconque s’intéresse à une médecine basée sur les preuves : alors que la popularité de la Médecine Nouvelle du Dr Ryke Geerd Hamer ne cesse de croître auprès des patients et des thérapeutes, la base de données Medline(2) contient une seule publication sur le sujet. Pourtant, on y recense plus de 2 millions de publications sur le cancer! Ceci serait la triste conséquence de l’omerta engendrée par l’acharnement judiciaire et les emprisonnements qu’a subis le Dr Hamer pour avoir développé un système de compréhension holistique du cancer, impliquant le système nerveux, le psychisme et le corps. Que nous révèle cette seule et unique publication(3) ?

La 1ère loi vérifiée

Trois médecins-chercheurs y analysent les lois biologiques énoncées par le Dr Hamer d’un point de vue théorique, en se basant sur leurs connaissances en médecine holistique et sur leur expérience clinique d’accompagnement de personnes atteintes de cancer. Ils déclarent humblement que c’est uniquement après des décennies de travail théorique et après avoir été capables récemment d’induire eux-mêmes des processus de guérison similaires à ceux du Dr Hamer avec des patients atteints de cancer métastasiques, qu’ils ont pu accepter et comprendre la première loi si controversée de la Médecine Nouvelle. Cette première loi est la loi d’airain du cancer selon le Dr Hamer. Elle stipule que le cancer provient d’un choc émotionnel et biologique intense et profond, dramatique, vécu dans l’isolement et qui prend l’individu à contre-pied. Les auteurs soutiennent que le Dr Hamer avait une compréhension fondamentale de la cause psychosomatique du cancer et une capacité exceptionnelle à guider les patients dans le processus de guérison, ce qui expliquerait son succès dans le traitement d’un nombre considérable de cas de cancer et la gratitude de milliers de ses patients. Par ailleurs, ils soulignent la pertinence de ce que Hamer appelle la «phase épileptoïde». Similaire à une crise épileptique avec spasmes musculaires, c’est une phase durant laquelle le patient régresse spontanément dans le traumatisme pour intégrer cette crise au niveau psychique et physique. C’est uniquement après cet incident que l’état du patient va s’améliorer. Hamer a observé que cette crise doit être suffisamment forte pour que le patient guérisse. Cette description faite par Hamer est identique au processus de guérison décrit dans la plupart des travaux de guérison holistique. Dans un tel système, l’existence globale du patient est prise en compte, améliorant la santé, la qualité de vie et les habiletés en général, contrairement à la médecine conventionnelle qui vise uniquement à contrôler les symptômes de la maladie. Ainsi, cette étude présente le Dr Hamer comme un authentique médecin holistique. Les lois biologiques de guérison qu’il a décrites sont en accord avec les théories reconnues par la médecine holistique moderne, notamment la théorie de cohérence d’Aaron Antonovsky qui explique que la santé émane du rétablissement de la cohérence de l’organisme.

La 2ème loi déjà formulée !

La deuxième loi de Hamer, ou loi biphasique de la maladie, concorde également avec les travaux mondialement reconnus d’Aaron Antonovsky. Malheureusement, Hamer n’aurait pas eu connaissance des travaux d’Antonovsky qui a pourtant réalisé ses recherches cliniques et a construit sa théorie de salutogénèse à la même époque. Antonovsky a observé et décrit le même phénomène que Hamer, c’est-à-dire que le processus de guérison est le processus inverse de la pathogenèse (le fait de devenir malade). La salutogénèse s’applique à comprendre les conditions qui favorisent la santé et à les rétablir, ce qui correspond exactement à la démarche Hamérienne. La compréhension que Hamer avait de la douleur rejoint la compréhension contemporaine de la douleur (physique, émotionnelle et existentielle) comme étant une composante nécessaire du processus de guérison. Enfin, Hamer a insisté sur l’importance de résoudre les problèmes existentiels dans la vraie vie et pas uniquement dans la psyché. Comprendre le processus de guérison et être capable de guider le patient à travers ce processus est précisément ce qui caractérise un bon médecin holistique. Les auteurs voient dans le succès que Hamer a eu avec ses patients la preuve incontestable qu’il maîtrisait l’art de la guérison.

Les 3 autres lois : à étudier

N’ayant pas été en mesure de vérifier par eux-mêmes les trois dernières lois de la Médecine Nouvelle par manque de ressources, les auteurs de l’article insistent sur l’importance et l’urgence d’étudier les principes de la Médecine Nouvelle d’un point de vue strictement scientifique, laissant de côté les dogmes et les idéologies. Le Dr Hamer est le seul médecin à avoir identifié des foyers cérébraux chez tous les patients atteints de cancer. Ces foyers cérébraux identifiés par scanner cérébral sont considérés comme des artefacts dans la communauté médicale. Bien que sceptiques, les trois médecins-chercheurs reconnaissent que le foyer de Hamer pourrait constituer une grande découverte scientifique.Ils souhaitent que le phénomène soit analysé en profondeur.
Par ailleurs, ils insistent sur l’importance pour les patients de pouvoir parler du système de guérison Hamérien avec leurs médecins. Si ces derniers comprenaient la Médecine Nouvelle, ils seraient capables de dialoguer avec les patients sans juger leurs choix thérapeutiques. Les auteurs reconnaissent que le Dr Hamer a fourni un immense effort avec l’intention d’aider ses patients. Beaucoup de patients se détournent de la médecine conventionnelle. S’ils ne peuvent être soignés par Hamer ou par les médecins qu’il a formés, certains restent isolés et meurent par manque de soins appropriés. De plus en plus de patients aujourd’hui réclament une médecine globale intégrative dont la popularité va croissante. Du point de vue des auteurs, l’élaboration d’une thérapie holistique scientifique pour guérir le cancer est tout à fait pertinente et réaliste. Ils voient dans l’oeuvre de Hamer une direction à suivre, même pour ceux qui ne souhaiteraient pas utiliser rigoureusement son système.

Appel à évaluation

Les trois médecins-chercheurs, qui ont eu le courage de publier leur analyse de la Médecine Nouvelle dans une revue biomédicale, demandent une évaluation scientifique complète, rigoureuse et honnête des travaux de Hamer. Si sa théorie est confirmée officiellement, ils souhaitent que le nom et le travail de Ryke Geerd Hamer soient réhabilités. Des tests cliniques de la médecine de Hamer devraient, selon eux, être réalisés autant que possible avec des médecins formés par Hamer. Ils invitent la communauté médicale scientifique à coopérer dans ce nouveau champ de médecine holistique fondée sur les preuves, qui se développe à partir de l’émergence d’une compréhension scientifique des connexions entre santé, qualité de vie et conscience. Ils placent en haute priorité la nécessité pour les gouvernements et les fondations de recherche de financer le domaine prometteur du traitement holistique du cancer. Sept ans après cette publication du Scientific World Journal, on ne peut pas dire que l’appel à évaluer les travaux du Dr Hamer ait été suivi d’effet. Mais l’Histoire de la médecine retiendra peut-être que cet article fut le premier jalon d’une réhabilitation inéluctable.

1)Pour un résumé de ces lois, voir le dossier «le sens biologique de la maladie» dans le n° 1 de Néosanté
2)La plus vaste base de données bibliographique rassemblant les citations et résumés d’articles de recherche biomédicale, soumis à des comités de lectures : www.pubmed.gov
3)Ventegodt S., Andersen N. et Merrick J. Rationality and Irrationality in Ryke Geerd Hamer’s System for Holistic Treatment of Metastatic Cancer. The Scientific World Journal n°5, p. 93–102 (2005)

Biologiste et docteur en sciences neurologiques installée au Québec, Cyrinne Ben Mamou a pratiqué la recherche pendant 12 ans dans des laboratoires universitaires. Elle a contribué au DVD de Jean-Jacques Crèvecoeur sur « Le système immunitaire et les microbes ».

Partager