Christian, né en 1938, présente un diabète “gras” associé à de l’hypertension et une prise de poids. Il nous consulte en novembre 2004. Il est sous traitement antidiabétique oral depuis 1993. Question décodage, le diabète signe un conflit de répugnance et de résistance, la prise de poids un sentiment de manque et l’hypertension ne fait que manifester que le stress est intense et actuel. Haut responsable dans une grande entreprise alimentaire, il est chargé en 1993 de mettre au point un nouveau produit “stérile” nécessitant un investissement très important de son entreprise. Il lui faut plus d’un an de travail pour découvrir les failles du projet primitif et amener l’entreprise à choisir un matériel plus sérieux mais trois fois plus cher ! Premier bémol : lors du lancement du produit, la campagne marketing débute trop tôt, avant que le produit soit en magasin. Ce qui fait perdre à l’entreprise beaucoup d’argent et surtout du crédit et de la confiance. Ensuite, les choses se mettent en place normalement en mai 1993. Et puis en novembre 1993, le produit se trouve pollué de manière inexplicable par un développement microbien d’origine inconnue. Il lui faut plus de six mois pour découvrir l’origine de cette pollution et trouver une solution de rechange ! Cet épisode est incontestablement celui qui a mis en route le diabète. Mais toute sa carrière est teintée de la même exigence, de la même hyper vigilance indispensable dans ce domaine comme dans d’autres ! Par ailleurs, malgré une réussite professionnelle évidente, Christian a toujours été en situation de “manque” sur le plan financier, à la limite du surendettement. Sur le plan des préprogrammations, Christian est né en période d’avant- guerre. Peu après sa naissance, son père résiste avec un fusil mitrailleur simple à des chars ennemis pour défendre un pont ! Il est emprisonné et ne rentre qu’à la fin de la guerre. D’où une période bien difficile pour sa mère : exode, manque, inquiétude…Aux dernières nouvelles, Christian va nettement mieux, son poids et le taux de glycémie sont en diminution très nette.

Dr Alain Scohy (Espagne)