Nous avons une petite chienne de douze ans qui s’appelle Faline et est très vivace et intelligente.  Notre fils ainé décide d’adopter un chaton.  La maison est grande et chaque animal peut ainsi avoir son propre espace, même si aucun des deux n’est heureux de la présence de l’autre.  Les mois passent, le petit chat grandit et devient un gros mâle. Un jour ma femme me dit que Faline a des problèmes, qu’elle devient vieille et incontinente (elle urine souvent à l’intérieur de la maison) et ma femme voudrait l’emmener chez le vétérinaire parce qu’elle semble peu en forme et qu’elle pourrait donc souffrir d’une maladie: une cystite qu’il faut faire soigner. De mon coté,  je me suis aperçu depuis quelque temps que le chat répand des odeurs hormonales de mâle et qu’il en imprègne différents endroits de la maison et surtout de notre petit jardin.  Comme je connais la Médecine Nouvelle,  je comprends vite que Faline a perdu la reconnaissance de son territoire qui n’est plus démarqué par les chiens mâles qui venaient de temps à autre chez nous, donc elle ne comprend plus “où elle se trouve”.  Je comprends aussi que le seul territoire qui n’est pas marqué par le chat est constitué par certaines pièces ou recoins qui correspondent justement aux endroits où Faline urine. Etant donné que mon fils ne veut pas renoncer à son chat, je suggère que chaque jour quelqu’un aille se promener avec Faline en lui faisant faire le tour du quartier.  Pendant cette promenade, Faline urine souvent.  A partir de ce moment, elle retrouve sa vitalité et cesse d’uriner dans la maison. Après quelques semaines, le chat disparaît, il ne rentre plus à la maison (moi je n’ai rien fait!).  Faline retrouve toute sa vivacité, elle recommence à jouer et, sans que l’on doive la promener, elle n’a plus de problèmes d’incontinence. Quelques jours après la fin de l’histoire de Faline, une amie me demande de l’aider parce qu’elle à un problème de cystite. Je lui demande immédiatement comment vont les choses avec son fiancé.  Elle me répond que ça ne va pas très bien car il semblerait qu’il soit tombé amoureux d’une autre, mais il continue à lui dire qu’il aime.Je l’invite à le forcer à être clair et à prendre une décision.  Je lui suggère de chercher aussi d’autres amitiés et de faire l’amour avec un autre homme. Une semaine plus tard, elle me dit que son fiancé l’a abandonnée et que ses problèmes de cystite ont disparu.