LA FIN DE L’HYPNOSE VIH

LA FIN DE L’HYPNOSE VIH

«Il est difficile de faire comprendre une chose à un homme, si son salaire dépend du fait qu’il ne la comprenne pas.» Upton B. Sinclair (1878-1968)

 

L’information a 1 an. Personne n’a osé en parler, à l’exception de quelques magazines alternatifs. Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine avec Françoise Barré-Sinoussi pour la découverte du VIH, le (rétro)virus hypothétiquement responsable du déficit immunitaire acquis, affirme lors d’une interview, qu’une personne qui se nourrit correctement et respecte des règles d’hygiène, qui se prémunit du stress oxydatif, se débarrassera du VIH en quelques semaines. Si le patient est atteint de maladies infectieuses, il devra simplement les soigner comme telles. Ce qui veut dire en clair qu’il n’est nullement nécessaire d’absorber des antiviraux reconnus hautement toxiques pour combattre le VIH. Comment la presse du monde entier a-t-elle pu faire l’impasse sur une telle information[i] ?

Lire la suite

LA BIOLOGIE DE LA PEUR

Définition de la peur

La peur est un sentiment profond de l’être humain. C’est un affect sensé et utile, un signal interne qui nous fait prendre conscience que quelque chose ne va pas. Nous avons peur chaque fois que nos représentations et nos attentes personnelles ne correspondent pas à ce que nous vivons dans la réalité. La probabilité qu’une personne ait peur dans une situation donnée dépend de la façon dont cette personne évalue la situation. À cet égard, l’évaluation subjective est déterminée par les expériences antérieures qu’un être humain a vécues dans des situations similaires. La peur est donc toujours subjective, et elle contraint la personne qui l’éprouve au changement – en essayant de remodeler le monde extérieur, afin qu’il corresponde de nouveau à ses conceptions personnelles, ou en adaptant ses propres représentations et attentes aux réalités extérieures. Comme on ne peut la surmonter que par l’une ou l’autre de ces deux stratégies de contrôle, la peur constitue un moteur décisif pour les processus de changement – du monde extérieur ou des représentations et attentes personnelles avec lesquelles nous tentons de nous orienter dans le monde. C’est pour cela que nous avons besoin de la peur. Si les gens n’avaient plus peur, ils ne pourraient changer ni eux-mêmes, ni leur conditions de vie. En ce sens, si la peur des gens augmente à une certaine époque, comme c’est le cas aujourd’hui dans les pays industrialisés et fortement développés, c’est un signal clair indiquant que, pour un très grand nombre de gens, quelque chose ne va plus dans notre monde actuel, qu’il faut changer quelque chose : soit nos propres conceptions, soit le genre de vie collective que nous avons eue jusqu’ici et le quotidien qui en a résulté.

Qui a compris cela peut entreprendre de changer ce qui déclenche ses peurs. Aussi, avant d’essayer de transformer le monde, il est toujours plus facile de commencer par soi-même et de se demander pourquoi on accorde tant d’importance et de signification à tel ou tel élément du monde extérieur. Il y aura alors peut-être de plus en plus de gens qui se rendront compte que le bonheur n’est pas ce qu’on croit trop souvent ou ce qu’on nous a fait croire, mais qu’il dépend en réalité d’autre chose.

Lire la suite

Le « Cross-Training » ou l’activité physique du chasseur-cueilleur

Le « Cross-Training » ou l’activité physique du chasseur-cueilleur

 

Durant le mois d’août 2011 avait lieu, à Los Angeles, l’ « Ancestral Health Symposium », la grande messe dans le domaine de la santé « paléo ». Tous les plus éminents spécialistes en alimentation « paléo » étaient présents, médecins, biologistes, évolutionnistes, physiciens, anthropologues, paléontologues, nutritionnistes, etc. : Boyd Eaton, Loren Cordain, Staffan Lindeberg, Michael Eades, pour ne citer qu’eux.

Lire la suite

LA PERIDURALE : le revers de la médaille

A l’évidence, la péridurale, utilisée en obstétrique pour soulager la parturiente au cours du travail et de l’accouchement est, sans conteste, une victoire gagnée sur la souffrance. Il n’est pas de notre propos d’établir un réquisitoire contre cet usage et ce confort.

Mais à chaque progrès son revers de médaille. Avoir recours à l’analgésie sous péridurale est une chose acquise ; en évaluer les conséquences et savoir les traiter, c’est autre chose.

Selon les médecins-anesthésistes, le seul gros risque dans l’infiltration de l’espace épidural est de réaliser une brêche de la dure-mère (1) qui aurait pour conséquence des céphalées (maux de tête) consécutives à la fuite du liquide céphalo-rachidien.

Mais les effets secondaires, directs et indirects, ne semblent pas se restreindre à cet avis. Nous traitons, bon an mal an, une centaine de patientes en post-partum, patientes dont les troubles sont directement liés à l’usage de la péridurale. Ecoutons leurs doléances :

– « j’ai l’impression de ne plus avoir de force dans les jambes ; j’ai les reins en compote ; mon bébé est trop lourd, je n’arrive plus à le porter ; je n’arrive pas à récupérer de mon accouchement ; je n’étais pas sujette aux maux de tête avant… ».

Les motifs de consultations, après un accouchement sous péridurale, constituent un tableau clinique pratiquement constant, à savoir :

Lire la suite

Mortalité du cancer

Mortalité du cancer en baisse : réalité ou intox ?

Par Gilles Carat

La mortalité du cancer aurait baissé de 22% pour les hommes en France dans les 20 dernières années, et de 14% pour les femmes, c’est du moins le message qui a été répété récemment dans la plupart des médias à l’occasion du « mois du cancer », sans beaucoup de recul. Or, les chiffres sont formels : le nombre de décès par cancer en France varie peu depuis une vingtaine d’années, fluctuant autour de 150 000 décès. Si c’est bien le cas, comment a été fabriqué ce message percutant qui contredit les études régulièrement publiées dans la presse spécialisée et/ou indépendante ? S’agit-il d’un simple message destiné à dédramatiser ce fléau, ou peut-on y voir la marque d’une stratégie plus globale à l’égard de la médecine et du marché pharmaceutique ?

Lire la suite

Néosanté Edition