J’ai développé un cancer de la prostate comme mon père et l’un de mes oncles paternels (fratrie de 9, dont 4 hommes) avec l’intime ressenti de frustration sexuelle totale et dévalorisante quand la relation sexuelle avait exceptionnellement lieu. J’ai subi une prostatectomie totale m’enlevant définitivement toute érection. Cette relation de cause à effet me paraissait d’autant plus évidente que j’étais informé de la découverte du Dr G.HAMER.
Il y a 15 jours environ, j’ai eu le choc de me retrouver gravement endetté, état qui fait obstacle à me demande de liquidation de retraite, laquelle est légale à partir de 65 ans dans notre profession alors que j’en ai 67 . j’ai confié ma comptabilité à mon épouse qui ne me tient pas au courant et le prend mal quand je voudrais être tenu informé. Le lendemain, je ressentais une douleur dans le genou droit. Pour moi, le conflit programmant se situe en 1964 : j’arrivais du Maroc où vivait ma famille (1re séparation) pour débuter mes études de médecine aux bons soins de mes grands-parents maternels. Or, je fus très mal reçu et je développai à l’époque une grosse arthrite du genou droit nécessitant même une ponction. Après mon départ volontaire à l’insu de mes grands-parents maternels , je n’ai plus du tout souffert du genou …jusqu’à cette annonce récente de dettes importantes me contraignant à envisager un emprunt afin de pouvoir bénéficier de ma retraite. Le bon sens confirme la géniale inspiration du Dr Hamer : mes problèmes de prostate et de genou sont les résultats d’un conflit de soumission. En prenant conscience de ce conflit récidivant, je prends maintenant le taureau par les cornes et je fais tout pour reprendre la main actuellement, aussi bien dans ma situation financière que conjugale.

Dr P. A. (France)