Article n°78 Par le Dr Christian Bourit

L’illusion de nos cinq sens a trop longtemps fait oublier que le plus important dans nos vies se déroule à un niveau invisible, dans le domaine quantique. Aujourd’hui, grâce aux formidables avancées de la science moderne, il n’est en effet plus possible de considérer que seules les lois matérielles gouvernent nos vies. Nous avons désormais la démonstration que l’esprit peut influer sur la matière. Nous vivons dans un monde d’énergie où l’esprit interagit avec la matière et participe à créer notre réalité.

Un être humain est bien plus qu’un corps physique. Il est fondamental de s’ouvrir à l’idée que nous avons un corps physique faite de chair et de sang mais également un corps énergétique sensible aux informations. Si ce dernier est invisible aux yeux du plus grand nombre, il n’en est pas moins réel que notre corps physique. Le problème est que lorsque l’on ne voit pas une chose, on a tendance à l’ignorer voire à la nier, c’est pourquoi pendant tant d’années cette approche énergétique de notre monde a été dénigrée. L’absence de preuve n’était pourtant pas la preuve de l’absence. Ce que nos cinq sens nous font appeler le vide est loin d’être le vide. Il s’avère que c’est un vaste réseau d’information et d’intelligence, un flot d’énergie dont tout émerge. Ignorer cette réalité est d’autant plus maladroit que dans le jeu quantique de nos vies ce qui est imperceptible a autant d’importance sinon plus que ce qui peut être mesuré. Vous pouvez travailler 15 heures par jour, si vous cultivez en permanence la vision de l’échec vous mettez en place les conditions de votre déconvenue.

Il est arrivé à la plupart d’entre nous se dire ou d’entendre dire par un proche : « Je savais que cela m’arriverait un jour ! » à l’instant où survenait un évènement important dans sa vie. L’histoire a donc commencé dans l’invisible. En fait, ce genre de situations démontre, s’il en était besoin, que nous participons à la création de notre réalité. Une nouvelle compréhension doit définitivement diriger notre manière de penser et d’agir : la nature des choses qui nous entoure est vibratoire et nos pensées, nos émotions, nos croyances ont un caractère magnétique. Tout cela fait de nous des émetteurs-récepteurs contribuant ainsi à nous mettre en relation avec le champ d’énergie qui nous entoure. Selon que la nature de l’énergie émise sera positive ou négative, cela va déterminer la connexion avec une catégorie de circonstances positives ou négatives en résonance venant ainsi matérialiser nos pensées. La personne qui redoute d’échouer à un examen, de perdre un emploi, d’être trahie va si elle persiste établir une connexion vibratoire avec sa peur. Le film est inconsciemment joué d’avance et c’est la raison pour laquelle des personnes très sensitives peuvent appréhender l’avenir et faire certaines prédictions avec grande justesse. Il est cependant toujours possible de renverser le cours des choses en changeant de pensées et de sentiments pour se relier à d’autres possibles. À l’instar du monde physique, le monde quantique possède ses lois et ses principes. Rester dans l’ignorance de ces règles conduit à les découvrir tôt ou tard mais cela risque de se faire à nos dépends et souvent brutalement. La terre est une école mais parfois aussi une maison de correction. La seule observation des lois matérielles nous a amené à penser que nous sommes dans un monde hostile, semblable à une jungle où règne la loi du plus fort. La vie n’a nul besoin d’être une lutte. Considérer la vie comme un combat ne donne pas le contrôle des circonstances. Même en mettant tout en œuvre, on n’a pas toujours la certitude d’atteindre le succès, tout comme il est impossible de forcer une personne à nous aimer.

APPRENDRE A PENSER EN TERMES DE VIBRATION

A l’heure du modèle quantique, le moment est venu de comprendre l’intérêt d’aborder les circonstances en termes de niveaux de vibrations et non plus seulement en termes d’actions. Il est essentiel de comprendre que nous n’obtenons pas dans la vie ce que nous voulons mais la résonance de ce que nous émettons. Des millions d’hommes et de femmes veulent la joie, l’amour et l’abondance et pourtant ils rencontrent l’inverse au quotidien parce qu’ils ne sont pas sur la bonne fréquence ; ils se laissent diriger par leurs émotions négatives et se concentrent sur leurs manques. Tant qu’ils n’adopteront pas un nouveau système de pensées tenant compte de la nature vibratoire de l’Univers et donc de leur capacité à changer d’énergie, ils resteront impuissants à se créer une existence pleine de satisfaction.

A la fois Cause et Substance, l’énergie forme l’essence de l’Univers reliant toutes choses. Elle est le point de départ de tout ce qui existe ou existera un jour. Dès que nous prenons conscience que la matrice de notre monde ne se situe pas au niveau matériel mais dans un champ d’énergie doué d’une Intelligence Créatrice, nous entrons dans un extraordinaire domaine de possibilités. Il convient alors de se mettre à l’unisson des forces énergétiques de l’Univers pour faire de notre vie un extraordinaire jeu quantique où l’invisible précède le visible. Rien n’est statique. Lorsque l’on étudie un objet matériel au microscope électronique, on se retrouve face à un tourbillon d’électrons. Seule l’illusion de nos cinq sens nous prive de la perception que la matière est aussi énergie. De la même manière, à cet instant précis où vous lisez ces lignes, vous avez peut-être la tête en bas ou bien alors ce sont d’autres hommes et femmes qui peuvent l’avoir puisque la terre tourne sur son axe mais à une si grande vitesse que nous n’en avons pas la moindre conscience. Semblable à un grand bac à sable, il contient toutes les potentialités sous forme latente. Il suffit que notre conscience ou notre imagination les appelle pour qu’elles aient la faculté de se matérialiser. Ainsi, chacun d’entre nous, peut devenir un joueur capable de miracles s’il comprend les mécanismes de la création.

notre monde change quand nous changeons.

Nous évoluons parce que le monde change et que nous devons nous adapter mais il est beaucoup plus important de s’ouvrir à la perspective inverse : notre monde change quand nous changeons. Ce qui est extraordinaire avec la physique quantique, c’est qu’elle a démontré de manière irréfutable que nous influons sur ce que nous observons. Jusque-là, ce n’était qu’un ressenti pour certains d’entre nous.
On sait aujourd’hui que des électrons n’ont pas le même comportement selon qu’il y ait un observateur ou non. Chose fascinante, si un observateur vient à porter son attention sur un électron, celui-ci va se comporter en particule. Ainsi tout ce qui est observé est affecté par l’observateur à tel point qu’il semble en devenir la source.
Le monde est tel qu’il est parce que nous le regardons d’une certaine manière. Une première conclusion évidente est que beaucoup de problèmes dans notre société auraient moins d’importance si l’on en parlait moins. Une clef du changement est par conséquent dans notre attention, dans notre manière de considérer les évènements et non seulement dans la lutte. Hélas, pour beaucoup de gens, le plus sûr moyen d’obtenir les choses reste encore de croire en la nécessité de grands efforts. Ils n’envisagent d’obtenir ce qu’ils veulent sans avoir à lutter et souvent pour longtemps.
Certains vont toujours chercher à s’imposer quitte à devenir de véritables pitbulls. Or, ils se trompent car le succès, la guérison ne s’obtiennent pas de manière durable par la force. Et quand ils obtiennent ce qu’ils veulent si fort, ils restent souvent aussi insatisfaits que lorsqu’ils n’avaient rien s’ils sont incapables de gratitude. Envisager la vie comme un combat, rester sur la défensive est épuisant à long terme. Ce genre d’attitudes génère un cortège d’émotions négatives qui finissent par se matérialiser un jour ou l’autre.

Si un grand nombre agissent avec maladresse, c’est parce qu’ils oublient ou ignorent totalement l’existence d’une manière d’être capable de les relier à ce champ d’énergie où leurs désirs sont à l’état latent. Ne sachant que faire véritablement, ils voient le monde comme un endroit définitivement hostile avec le risque de se transformer en victimes. Une personne persuadée qu’elle sera toujours une « victime » fera inconsciemment tout pour s’attirer des expériences où elle aura effectivement le rôle de victime. Certains gardent malgré tout un regard d’adolescent et entretiennent l’espoir d’une vie plus exaltante qui pourrait arriver par miracle. Mais, selon eux, ce bonheur soudain doit venir de l’extérieur, tomber du ciel sous forme de loterie ou d’un héritage inespéré. Cette attitude leur fait souvent oublier leur manque d’engagement à mettre en place des conditions propices à un futur plus épanouissant.

découvrir la theorie quantique

La théorie quantique démontre que lorsqu’une chose en vient à exister dans le monde matériel, tout a commencé sous la forme d’une impulsion d’énergie. Cela peut prendre la forme d’une intention, d’un sentiment, d’un plan avant que l’énergie créatrice, cette force vitale invisible mais à l’origine de tout, ne s’en empare. Lorsque nous avons un manque dans notre vie, plutôt que de prendre l’extérieur pour cible ou de vouloir forcer les choses, il est bien plus utile de se rappeler que notre monde change quand nous changeons d’énergie. Tout ce que nous avons à faire, c’est de nous propulser dans une vibration élevée en choisissant des comportements qui n’entrent pas en contradiction avec nos intentions et désirs. La manière puissante de transformer notre vie est bel et bien de changer notre niveau de conscience puisque nous n’attirons pas ce que nous voulons, malgré parfois une volonté farouche, mais plutôt le miroir de ce que nous sommes. Supplier, implorer ne fait que traduire une inquiétude par rapport à ce que l’on demande. Ces deux émotions ne sont aucunement propices pour poser les bases d’une vie réussie, elles déconnectent d’une relation harmonieuse de l’Energie Créatrice en maintenant dans une conscience de manque. Dès le moment où l’on s’applique à entretenir des pensées de nature aimante et positive, que l’on prend soin de diriger notre attention sur ce que l’on veut, l’évolution positive est inéluctable. Certains parleront de chance, alors qu’il ne s’agit que du résultat d’une certaine manière d’être. Elle détermine pour une grande part la qualité de notre fréquence vibratoire et donc de notre lien à l’énergie créatrice qui anime l’Univers. Une impatience très forte ne suffit donc pas pour voir nos désirs se réaliser. Les choses ne bougent pas non plus par notre simple volonté mais par correspondance vibratoire. Nous devrions toujours avoir à l’esprit que l’ensemble de l’Univers fonctionne sur un mode vibratoire. Lorsque nous émettons une nouvelle fréquence, nous influençons les évènements qui de façon systématique, s’accordent à cette vibration comme un diapason.

UNE CRISE : UN APPEL A CHANGER D’ENERGIE

C’est le signal qu’il faut passer à l’action pour se mettre en harmonie avec les forces créatrices de l’Univers. Apprendre dans la souffrance est une tâche longue et pénible mais n’est pas une nécessité. Ce dont nous avons besoin pour évoluer constructivement, ce n’est pas de la souffrance mais d’une conscience inspirée. Les informaticiens ont une expression qui s’applique parfaitement à la nécessité de repartir sur de nouvelles bases, peu importe ce qui s’est passé avant, c’est le reset ou la remise à zéro. Si la vie est comparable à une pièce de théâtre dont nous sommes à la fois auteur, metteur en scène et acteur, alors se pose la question : sommes-nous des figurants, des seconds rôles ou bien avons-nous réussi à endosser notre meilleur rôle, celui où nous entrons en harmonie avec notre essence profonde ? Ou encore sommes-nous de simples spectateurs ? NOTRE PLUS BEAU ROLE EST TOUJOURS CELUI QUI NOUS PERMET D’AIMER ! Chacun a quelque chose à apporter au monde mais sans volonté d’être soi, sans liberté vis-à-vis du regard des autres, il est peu probable de suivre l’élan de son cœur et de prendre les risques nécessaires pour emprunter la voie qui lui est destinée. Il est possible bien entendu possible de passer sa vie sans réaliser cet objectif mais tout devient plus enthousiasmant dès l’instant où l’on sait répondre à l’appel de notre âme. Même un petit rôle a son importance dans le jeu quantique. Nos passions sont les premiers indices de notre satisfaction à exister. Qu’êtes-vous capable de faire sans compter le temps qui passe ?

L’AMOUR DE SOI, LA CLEF DE VOÛTE DU JEU

Que ce soit dans la vie amoureuse ou professionnelle, beaucoup de gens ont tendance à reproduire le même genre de conflits. En fait, les personnes mêlées à ces conflits ne sont là qu’en écho à une vibration de mal-être. Aller vers l’autre sous l’emprise d’un manque d’estime personnelle, d’une peur, met en place les conditions d’un futur rejet. Dire ou penser « Je suis inutile » ou « Je n’intéresse personne » ne permet pas de développer une vibration positive. Il est fondamental dans ce cas de changer radicalement de discours intérieur si l’on veut s’engager dans une voie plus épanouissante. Lorsqu’une personne se met à dire : « Je suis appréciée » ou « Je mérite d’être aimée » peu importe, que dans l’instant, cela soit vrai ou non, elle se donne la possibilité de devenir ce qu’elle veut être : appréciée et aimée. L’estime de soi est souvent mise à mal après une déception amoureuse. Vouloir construire des relations épanouissantes sans se donner le temps de reconstruire une image positive de soi est un espoir très illusoire. Après un échec sentimental, le principal risque est de se précipiter dans une nouvelle relation avec une vibration identique à celle qui a favorisé les difficultés de la relation que l’on vient de quitter. Plus une personne arrive bien à être bien avec elle-même, moins elle se heurte à ce genre d’expériences. L’une des meilleures façons d’enrichir notre vie est d’adopter une définition valorisante concernant l’image que nous avons de nous-mêmes. Très souvent, la relation que nous entretenons avec nous-mêmes peut-être symbolisée par une métaphore ; par exemple, « Je suis un aimant pour la chance », répète sans arrêt cet homme qui incarne la joie de vivre. Le fait de modifier notre définition personnelle a une influence d’autant plus positive que l’on s’applique à entretenir l’attitude correspondante au niveau de notre posture (se tenir droit, être souriant, les mains détendues…).

Il EXISTE UNE VERITABLE GESTUELLE DU BONHEUR

Une excellente stratégie pour faire front à des émotions négatives est d’apprendre à utiliser notre corps car l’interaction corps- esprit est totalement réciproque. Les modèles de comportement que nous choisissons dans notre vie ne sont pas anodins : Il faut être prudent dans le choix des personnages que l’on joue. La personne qui simule régulièrement des symptômes pour se dispenser de certaines obligations intimes, familiales ou professionnelles, développe un risque réel de présenter de véritables symptômes dans le futur. NOTRE CORPS INFLUENCE NOTRE CONSCIENCE. Le changement d’état émotionnel peut même être parfois instantané grâce au mouvement. Devenir conscient de cette influence directe du physique sur le mental incite à acquérir les gestes et les attitudes qui caractérisent classiquement une personne heureuse.

– sourire beaucoup
– veiller à avoir le buste droit et les épaules dégagées
– parler avec assurance
– privilégier le mouvement

L’importance que joue le rôle du corps explique souvent l’échec de l’autosuggestion pour changer un état intérieur. Tant que le corps n’a pas intégré l’émotion souhaitée, il n’y a pas de transformation à un niveau subtil. Il est facile de se rendre compte si une personne est confiante ou non simplement en observant sa gestuelle. Une personne qui vous assure que tout va bien mais qui parle bas et ne vous regarde pas, ne dis pas ce qu’elle pense. Une nouvelle définition positive de vous-même doit s’exprimer à travers votre visage, votre maintien, vos gestes.

UN TREMPLIN VERS LA JOIE ET LA LIBERTÉ

C’est en apprenant à cultiver jour après jour cette connexion harmonieuse avec l’intelligence de l’Univers que chacun peut devenir confiant dans sa capacité à s’attirer les rencontres et les circonstances propres à son épanouissement. La compréhension des règles du jeu quantique est aussi un fantastique moyen de mettre un terme au vieux mythe qui nous fait croire qu’on ne peut gagner qu’au dépens des autres. Le sentiment d’être « séparés » constitue un des obstacles majeurs à notre épanouissement. Notre nature profonde est amour et nous avons besoin d’alimenter cette nature. En apprenant à nous mettre en phase avec la force créatrice qui soutient l’univers nous pouvons matérialiser nos désirs sans oublier d’agir pour les autres. L’heureux paradoxe, c’est qu’en agissant pour les autres, nous agissons aussi pour nous même puisque nous sommes tous reliés dans cet immense espace que l’on appelait le vide.