Article n°85 Par Catherine Campioni

Très populaire dans les pays anglo-saxons mais encore méconnue dans les pays fanchophones, la technique Bowen est une méthode manuelle neuro-musculaire douce qui apporte des résultats très positifs et rapides en redonnant au corps son équilibre perdu, en combattant les douleurs et en stimulant les mécanismes d’autoguérison. Née en Australie, cette technique holistique, subtile et non invasive, procure des résultats durables en très peu de séances.

La technique Bowen tient son nom de son créateur Tom Bowen (1914-1980), originaire de Geelong, en Australie du Sud. Ouvrier dans une cimenterie, mais aussi coach d’une équipe de football et membre de l’Armée du Salut, il s’intéresse très tôt aux thérapies ma-nuelles et observe le comportement des sportifs sur le terrain.
En étudiant de façon autodidacte le corps humain dans son ensemble, il développe peu à peu une manière de soulager les joueurs blessés, ses collègues de travail et aussi son épouse, qui souffre d’asthme. Il aime aussi donner des conseils aux personnes qu’il sou-lage concernant l’hygiène de vie et l’alimentation saine.
Tom Bowen observe avec beaucoup d’attention le travail d’autres thérapeutes manuels. Au début des années 50, sa rencontre avec Ernie Saunders, thérapeute manuel réputé de l’époque, marque un tournant décisif dans sa vie. C’est à la suite de nombreux entretiens avec cet homme qu’il commence à mettre réellement au point sa technique.
Il expérimente et développe sa méthode unique, qui lui permet de traiter efficacement et durablement toute une série de troubles. Sa technique s’affine.
Quand Tom Bowen a 40 ans, les patients affluent de partout. La maison d’une amie, qui lui sert de premier endroit de consultation, devient trop petite. En effet, il reçoit en moyenne 280 patients par semaine, soit 13.000 personnes par an ! Il dédie beaucoup de temps aux personnes porteuses d’un handicap, aux prisonniers, aux sportifs, aux ani-maux, aux plus démunis,… Les résultats sont tellement stupéfiants que le corps médical d’Australie s’intéresse au cas de Tom Bowen. Vu le succès grandissant de sa technique, il doit vite abandonner son travail et se consacre à temps plein à soulager les autres.
Dans sa clinique, il dispose de nombreux lits, qui lui permettent de recevoir plusieurs per-sonnes à la fois. Il se rend vite compte que, s’il fait de longues pauses entre deux manipu-lations chez un patient, les résultats n’en sont que meilleurs. Ces pauses deviennent une des spécificités importantes de sa méthode.
A la fin de sa carrière, il sélectionne quelques thérapeutes qu’il forme afin de transmettre son savoir-faire après sa mort.
La technique de Tom Bowen est aujourd’hui enseignée dans de nombreux pays par plu-sieurs écoles. 20.000 praticiens pratiquent avec succès la méthode dans le monde, dont environ 140 en Belgique.

Mode d’action

La méthode Bowen permet à l’organisme de prendre conscience de son état de stress et d’en inverser le processus en stimulant l’activité parasympathique.
Grâce à des mises en tension très douces et lentes des muscles et des tissus mous et de longues pauses, une séance Bowen donne des résultats étonnants par rapport à l’intensité du travail accompli par le praticien.
Un large éventail de problèmes, ainsi que des blessures, peuvent être améliorés par cette technique.
La méthode vise à redonner au corps son équilibre perdu, à combattre les douleurs et à stimuler les mécanismes d’autoguérison.
Grâce aux mises sous tension, l’organisme se répare, le corps élimine les toxines et re-modèle les flux énergétiques.
La méthode Bowen est holistique et l’endroit douloureux n’est donc pas nécessairement celui où se trouve la cause du problème. La technique Bowen peut être préventive ou curative.
Une séance Bowen permet naturellement de relaxer chaque personne profondément.
Chaque séance procure un véritable mieux-être physique, émotionnel & mental.

Les pauses durant le traitement

Après chaque série de mises sous tension, le praticien s’éloigne de la table de travail ou sort de la salle. Le patient reste seul pendant 2 à 15 minutes, selon le traitement qui lui convient. Ces moments de silence sont indispensables et essentiels.
En effet, ils permettent de donner le temps au corps d’intégrer et de gérer «l’information» qu’il a reçue. C’est pendant ces pauses que le travail d’autoguérison se met en place.
J’explique toujours avant la première séance que je vais laisser le patient seul à plusieurs reprises, afin qu’il ne soit pas surpris et/ou inquiet. Le début de la première séance est souvent surprenant parce que le patient a l’impression que le praticien le touche à peine. Mais au cours de cette séance, les bienfaits se font très rapidement sentir et un senti-ment de relaxation totale s’installe.

Less is more

Le leitmotiv de Tom Bowen était « Less is More », moins c’est mieux.
La première séance est identique pour tout le monde : le bas et le haut du dos sont traités, ainsi que la nuque et la tête. Mr Bowen disait que suite à cette première séance 80 % des problèmes étaient généralement résolus. Et dans ce cas, aucune autre séance n’est né-cessaire.
Si d’autres séances s’avèrent utiles, les procédures spécifiques seront alors ciblées en fonction du cas traité et de la réaction du patient suite à la première séance. Générale-ment, 3-5 séances suffisent pour résoudre le dysfonctionnement.

À qui s’adresse cette technique ?

La technique est appréciée par tous : les femmes enceintes, les nouveaux nés dès la naissance, les enfants et ados, les personnes âgées, les sportifs occasionnels et de haut niveau, les personnes porteuses d’un handicap,…Il n’y a aucune contre indication.

Une séance Bowen est indiquée dans les cas suivants :
douleurs de dos – problèmes de genoux, de chevilles, de pieds – douleur du bassin, sco-liose, jambes de longueur différente – douleurs à la nuque, aux épaules – tendinite, épi-condylite, épitronchléite – fibromyalgie et syndrome de fatigue chronique –
troubles du sommeil – troubles ORL, maux de tête, migraines – dérèglements hormonaux et liés aux menstruations – problèmes respiratoires et asthme – problèmes digestifs
accidents, traumas, blessures, entorses – énurésie – besoin ou envie de relaxation généra-le, …

Le déroulement d’une séance

La première séance dure environ 1h30. Le thérapeute pose des questions sur les raisons de la visite et sur l’hygiène de vie du patient (niveau d’énergie, sommeil, digestion, dou-leurs)
Les séances suivantes durent entre 15 minutes et 1 heure en fonction du problème à trai-ter. La durée d’une séance est plus courte chez un bébé et chez un enfant que chez un adulte.
Une autre particularité de la technique Bowen est le calme dans lequel se déroulent les séances. Pour que les « moves » (nom que l’on donne aux manipulations) puissent pro-duire leur effet à travers le système nerveux, il faut minimiser les interférences prove-nant d’autres stimuli. Pendant une séance, il n’y aura pas de bruit, pas de musique, pas de paroles, pas d’utilisation d’huiles essentielles relaxantes, etc.
La personne s’allonge confortablement. Les personnes qui ont du mal à s’allonger peu-vent s’installer sur une chaise (femme enceinte, personne âgée, personne blessée, …)
Les manipulations sont très délicates, sans douleur et très précises.
Les « moves » pourraient être comparés à l’action d’un musicien qui, en pinçant une corde de guitare exactement au bon endroit et avec la force appropriée, produit une vibration qui se décuple et se répercute à travers tout l’instrument.
La pause donne le temps à la vibration de s’amenuiser d’elle-même. Tout comme la corde de guitare arrêtera de vibrer si on la touche, l’effet produit dans l’organisme est iden-tique. À l’abri de stimuli parasites, le processus d’auto-normalisation du corps peut se pro-duire.
Les « moves » peuvent se faire à travers des vêtements légers.
Le soir du traitement, il est conseillé de prendre un repas léger, tôt dans la soirée ainsi que de se reposer. Il est important de boire plus d’eau que d’habitude les jours qui suivent un traitement.
Il est conseillé qu’aucun autre traitement manuel ne soit pratiqué une semaine avant une séance Bowen et une semaine après une séance. Ceci afin de ne pas interférer dans les effets de la technique, qui peuvent se prolonger pendant plusieurs jours…

Témoignages

Fibromyalgie

Suite à la première séance : « Votre traitement m’a fait un bien énorme au dos, au cou, au bras : bref à tout ce qui n’allait pas. merci »

Suite à la première séance « J’aimerais faire un feedback par rapport à la méthode Bo-wen: Physiquement, les changements s’opèrent mais de manière subtile. J’ai d’abord vécu un WE sans douleurs (presque aucune à l’horizon). Puis j’ai vécu un mardi désastreux en terme de respect de mes limites. Je vous laisse imaginer mon état mardi soir et mercredi au réveil. Mercredi je me suis dit « tu ne pourras jamais aller au boulot ». Les bienfaits ne se faisaient plus ressentir. Je me suis occupée de mon fils le matin et suis allée travailler. Mercredi après-midi, j’avais complètement oublié mon matin … et je me sentais bien. Mes douleurs sont toujours quotidiennes mais de passage, elles ne s’installent plus pour une période….longue ou très longue. Tous vos conseils alimentaires me conviennent parfaite-ment. Merci beaucoup.»

Scoliose

Suite à la procédure complète de la scoliose de 7 semaines : « J’ai une jambe plus courte que l’autre de quelques millimètres. A cause de cela, je me tenais mal, mon épaule droite était plus basse que la gauche. J’ai reçu le traitement Bowen durant 7 semaines et c’est incroyable… Mes épaules sont à la même hauteur et les douleurs de dos que j’avais très régulièrement ont tout simplement disparu, merci ! ».
6 ans plus tard, les douleurs sont toujours absentes …

Lumbago & sciatique

Suite à la première séance : « Je suis au paradis. Le lendemain de la séance j’ai eu des éclairs dans la tête et des douleurs infernales. Le jour après la séance, il n’y avait plus qu’une petite gêne et puis ça s’est arrêté. Je n’ai plus de douleurs et je crois rêver. Je me lève et je n’ai plus mal. J’ai même fais une heure de sport sans avoir mal… »

Paralysie faciale depuis 3 ans du côté droit, sommeil très mauvais et beaucoup de tensions dans le visage

Suite à la seconde séance « Le sommeil est de meilleure qualité, l’urticaire n’est plus aussi fréquent. Au niveau du visage, j’ai eu des spasmes il y a 3 jours, pendant une petite demi-heure, sur le haut du crâne au niveau du nerf occipital et une migraine assez forte au soir. Maintenant, plus rien. Je ressens les effets majoritairement dans le sommeil, qui me semble être plus profond et récupérateur. »

Même patient, suite à la troisième séance « Je vais parfaitement bien, merci!! Je suis vraiment très satisfaite du résultat, à chaque fois! «

Migraines depuis plusieurs années

Suite à la première séance « Sur une échelle de 1 à 10, je me sens à 7 en journée par rapport à 0 avant la séance et la nuit à 5. J’attends avec impatience le RDV suivant »
Même patient, suite à la seconde séance « Tout va bien !!! Je n’ai plus mal. Merci !!! »