Article n°89 Par Nelly Sevin

Selon Nelly Sevin, conceptrice de la réflexologie plantaire consciente, nos pieds portent, principalement sur la voûte plantaire, les stigmates de notre vécu émotionnel. Et ils montrent comment s’est construit l’enfant que nous étions au sein du clan familial. Par la reptation, c’est-à-dire le massage des zones réflexes correspondant aux différents organes, le praticien peut aider la patient à se libérer de vieux conflits enfouis.

Appréhender un toucher thérapeutique sur le corps n’est jamais un acte anodin. Il révèle au travers de ce contact une histoire intime. Mais l’histoire de qui ? Et que nous raconte-t’-elle ? Lorsqu’une personne s’installe de manière confortable afin de bénéficier d’une séance de réflexologie plantaire, elle ne s’imagine pas toujours l’aventure merveilleuse où l’invite son corps. Qui plus est, si le réflexologue pratique une approche thérapeutique globale.

Les pieds : un miroir de notre inconscient

Bien peu d’entres nous connaissent le fonctionnement de notre organisme et encore moins la relation entre la psyché, le cerveau et les organes. Nous sommes ignorants de la répercussion de nos émotions sur notre fonctionnement biologique. Notre faculté d’oublier ou d’occulter ce qui nous fait trop mal, et ce sans que nous le décidions, car notre cerveau le fait pour nous, il ne reste alors que le corps pour s’exprimer. Et nous qui pensons tout gérer, contrôler et décider…

Et bien, pas tout à fait. Nous sommes des mammifères et comme eux, constitués d’un cerveau limbique. C’est à dire que nous enregistrons ce que nous vivons par l’interprétation sensorielle des évènements. Cette interprétation se teinte d’un sentiment, qui se manifeste par la suite de manière récurrente au cours de la vie et se traduit par des états émotionnels et des symptômes physiques et/ou psychiques.

Les pieds portent, principalement sur la voûte plantaire, les stigmates de ce vécu émotionnel et montrent comment s’est construit l’enfant que l’on était au sein du clan familial. C’est au fil des années de pratique, que cette cartographie métaphysique des pieds m’est apparue de plus en plus précisément. Elle a donné naissance à la Réflexologie Plantaire Consciente©.

La relation entre le corps et l’esprit

Tout ce que nous vivons, nous le gardons en nous, en mémoire. Celle-ci est bien supérieure à ce que le mental nous fait croire. C’est comme l’iceberg dont on ne voit que la surface, qui n’est malheureusement pas la plus importante. On a donc tendance à croire que ce l’on voit…En RPC©, c’est la partie immergée qui nous intéresse, donc ce qui ne se voit pas. Sachant que chaque évènement est stocké de façon inconsciente. Seuls ceux qui ont généré un stress, lequel déclenche en nous un état émotionnel, donnent naissance à une blessure qui restera gravée en nous.

Lorsqu’on vit un traumatisme physique,, un accident ou bien une intervention chirurgicale, nous gardons une trace sur la peau (la cicatrice). Il se passe la même chose pour un choc psychique. Cette cicatrice s’inscrit dans notre inconscient et se manifeste sous forme de mémoire. Elle ne laisse aucune trace en apparence, seul le malaise ou la maladie seront la manifestation indiquant que le trauma, ou choc émotionnel n’est pas guéri.

Pierre a vécu dans son enfance un conflit de dévalorisation car son père le comparait toujours à son frère plus jeune. Celui-ci aimait le sport et le pratiquait à haut niveau, ce qui faisait la fierté de son père. Pierre, lui était plutôt flegmatique et préférait rêver dans les bouquins. Le fait que son père lui lance des critiques sous formes de moqueries lui faisait vivre de plus un sentiment d’injustice. Il se sentait blessé lorsque son père se moquait de son physique, n’ayant bien sûr pas la musculature de son frère. Cela lui nouait l’estomac. Il ravalait sa colère mais elle avait du mal à passer…
Adulte, il ne vivait, bien sûr, plus avec le souvenir de sa blessure de dévalorisation mais ressentait par contre bien souvent ce sentiment d’injustice, particulièrement dans le domaine professionnel. Il lui arrivait souvent de souffrir de brûlures d’estomac et de problèmes digestifs.

La lecture des messages inconscients

Une séance de Réflexologie Plantaire Consciente©, débute avant même de poser ses mains sur les pieds du consultant. L’observation de l’aspect général, de la forme, de la couleur de chacun d’eux, ainsi que certaines zones précises délivre des messages inconscients que je nomme la lecture Psycho-Emotionnelle des Pieds©. Ils nous racontent le vécu mémoriel et émotionnel, l’impact des croyances éducatives, sociales et culturelles de la personne. On peut y lire aussi le potentiel en devenir de celle-ci inclus dans ce tout, que représente son écosystème intérieur et extérieur.

Vient ensuite la reptation, soit le massage réflexogène des zones réflexes de tous les organes sur chacun des pieds. Ce que l’on appelle la Réflexologie Plantaire.

Une médecine douce et naturelle

Même s’il est difficile de déterminer à quand remonte exactement l’origine de la réflexologie plantaire, on sait qu’il se pratiquait environ 5000 ans avant notre ère, en Chine par exemple, un toucher particulier des pieds dans un cadre préventif et thérapeutique. On retrouve ce même type de massage en Egypte et chez les Incas. Au 19ème siècle, un médecin américain, W.H. FITZGERALD, suite à l’observation du mode de vie des Indiens, auxquels il s’intéressait surtout pour leur manière de lutter contre la douleur, découvrit qu’ils pratiquaient un toucher particulier apparenté à de l’acupressure spécifiquement sur la plante des pieds et des mains. En 1917, il publia le livre « Thérapeutique des zones », où il présente un schéma du corps divisé en dix parties longitudinales du haut du crâne jusqu’au bout des orteils, cinq pour le côté droit et cinq pour le côté gauche. Chaque zone comprend différents organes et régions anatomiques. De par les flux énergétiques, il démontre l’influence de l’action réflexe d’un point précis sur une zone entière du corps. Les bases de la réflexologie sont posées.

Elle ne verra toutefois le jour telle que nous la connaissons aujourd’hui qu’à partir de 1930, grâce à une infirmière, E. Ingham, qui obtenu d’excellents résultats en traitant une grande quantité de patients de cette manière. C’est elle qui créa la cartographie des zones réflexes des organes sur chacun des pieds. La réflexologie est une science dont le principe est l’existence, dans les pieds et les mains, de zones réflexes correspondantes à toutes les glandes, tous les organes et toutes les parties du corps. C’est une thérapie manuelle, préventive, relaxante et curative. Le reflexologue travaille ces zones au moyen de son pouce et des doigts de ses mains uniquement.

Ce mouvement ondulé, appelé reptation et effectué avec le pouce ou l’index, exerce des pressions plus ou moins fortes suivant un trajet précis des zones réflexes sur chaque pied. 7200 terminaisons nerveuses sous nos pieds expliquent pourquoi cette stimulation réflexe a des répercussions sur tout l’organisme et procure dès les premiers instants une grande détente. Ces terminaisons sont étroitement liées, par l’intermédiaire de la moelle épinière et du Cerveau, à toutes les parties et organes du corps.

La cause de nos maladies, en lien principalement avec le stress et la tension, nos émotions refoulées et non exprimées, (ulcères, dérangement gastro-intestinal, tachycardie, maux de tête, diabète, cancer..), font des pieds sont un véritable trésor de possibilités pour relâcher le stress et renforcer la santé. La détente et la relaxation que vont procurer une séance aident à maintenir notre équilibre vital. Tous les systèmes, tous les organes ont besoin d’être stimulés par les influx nerveux, d’être nourris par les systèmes sanguin et lymphatique qui éliminent également les déchets. Le relâchement des nerfs et des vaisseaux facilitera l’apport des éléments nutritifs et de l’oxygène nécessaires à tout l’organisme ainsi qu’une meilleure désintoxication. Ce toucher réflexogène stimule aussi les glandes et les organes en hyper ou hypoactivité et est reconnue aujourd’hui pour apporter une meilleure défense immunitaire à notre organisme.

La RPC,évolution vers une médecine globale

Le mot « réflexe », en biologie, nomme la réponse d’un organe, un muscle ou une glande à une impulsion. Celle-ci, grâce au système nerveux autonome, émet donc un signal partant d’un point précis et provoque une réaction au niveau d’un autre point. La pression exercée sur une terminaison nerveuse provoque ce réflexe qui part d’un récepteur périphérique, situé généralement sous la peau, et stimule le cerveau. Lui-même, traitant cette information, communique à l’organe, selon le cas, une action hormonale, une contraction ou un relâchement musculaire, une vasoconstriction ou l’inverse, ou encore la stimulation d’une fonction organique.

Le docteur Hamer, a démontré, en 1985, qu’une maladie est le résultat d’une solution biologique du cerveau. Il a établi pour cela cinq lois, nommées les 5 lois biologiques de la nature. Grâce à l’étude par scanner du cerveau, suite à une maladie grave comme le cancer, il a mis en corrélation notre vécu émotionnel des évènements, la réaction biologique du cerveau face à un stress vécu comme ingérable sur une durée plus ou moins longue, et sa répercussion sur les organes.

En lisant sur la voûte plantaire l’histoire sensorielle de la personne consultante, en écoutant ce que son corps extériorise par le symptôme, en communiquant avec elle afin de l’accompagner dans la libération du surstress inconscient, en agissant par le toucher thérapeutique sur les pieds de manière précise et grâce à la connaissance de cette biologie du corps, apprise lors de la formation, on agit sur la globalité de la personne. Nous ne sommes plus alors dans le bien-être seulement. Une étape vient d’être franchie. On ne cherche plus à intervenir sur la conséquence, le symptôme, mais bien sur la cause, c’est-à-dire la mémoire du corps, lien entre le mental et l’âme.

Au cours des séances de RPC, Pierre a pu faire le lien entre ce qu’il vivait dans son travail, ses problèmes de santé, et remonter à la cause de son traumatisme d’enfant. Même si celui-ci peut être considéré comme bénin, il n’en reste pas moins qu’il est suffisant pour agir de manière sclérosante et autodestructrice dans le développement de son potentiel d’adulte.
La « lecture » de ses pieds, a mis en avant la blessure prioritaire (dévalorisation) de Pierre. Le travail de la libération de cette mémoire en revenant à la cause par imagerie mentale et relaxation profonde, a permis de transformer le sentiment d’injustice lié à sa dévalorisation en un sentiment de valeur et une connexion bienveillante et sans jugement avec cet enfant, toujours présent en lui. Cela lui a donné la volonté de poser des actes bénéfiques pour ne plus se laisser dévaloriser et réussir à comprendre sa leçon de vie, soit « de ne jamais comparer car tout est juste ». Pour finir, la reptation des zones réflexes de son système digestif complétée par une stimulation précise de certaines de ses vertèbres, entre autres la D6 en relation avec l’estomac, a permis à son corps de basculer en phase de réparation et donc de retrouver son équilibre vital.

L’énergétique chinoise – la subtilité du toucher thérapeutique

« Là où se trouve tes pieds, commence le voyage » (Lao Tseu)

• Pourquoi ajouter l’énergétique chinoise à la RPC© ? Parce qu’elle s’appuie sur les lois de l’univers et vise à conserver la vitalité de la personne. Elle agit préventivement en agissant sur les flux énergétiques du consultant, comme la réflexologie plantaire.

La roue des 5 éléments, l’un des principes du TAO, sera notre support essentiel pour appréhender un toucher sensitif et efficient. La connaissance approfondie de cette théorie, adaptée bien entendu à la réflexologie, nous indique le déséquilibre d’un organe grâce à la correspondance de son méridien et nous aide par conséquent à intervenir avec le travail de reptation sur la zone réflexe.
Comme pour l’univers, la complémentarité des opposés (yin/yang) s’applique sur le corps humain. L’esprit alimentant le corps et vice-versa. Toute la subtilité du toucher va reposer sur cette notion de Yin ou de Yang. Le pouce devient une oreille tactile qui va ressentir le niveau énergétique de l’organe et adapter la reptation en conséquence. En énergétique chinoise, la vie est considérée dans son enemble. L’alimentation en lien avec les saisons, les cycles de vie et notre réalisation dans cette roue de l’univers, les émotions et l’impact sur nos organes et enfin la sagesse de l’évolution de notre esprit en passant du Faire à l’Être.

La RPC, une thérapie holistique

Comme vous l’avez compris, la Réflexologie Plantaire Consciente voit l’humain comme un ensemble de corps – physique, mental, émotionnel, énergétique et spirituel – indissociables et en interrelations constantes. La Médecine Quantique nous démontre aujourd’hui que nous ne sommes pas ce que nous croyons être. Nous sommes bien plus qu’une tête et un corps. Toutefois, s’ils nous ont été donnés, c’est certainement pour une raison.

• Se pourrait-il, que les messages émanant de notre corps – la maladie et de notre cerveau – les émotions – soient le seul passage pour élever notre conscience ?
• Se pourrait-il qu’il nous soit transmis, quand nous rompons le lien avec notre être profond, un signal afin de nous montrer que nous ne sommes plus en vie mais en survie ?
• Se pourrait-il alors, que tout ceci ait un sens et que seule une médecine ou thérapie globale puisse réellement aider la personne a retrouver son vrai chemin de vie ?

C’est en répondant à ces questions, qu’est née la RPC©. Elle est devenue aujourd’hui une approche thérapeutique à part entière. Elle offre la possibilité à la personne de se transformer en douceur et en profondeur à la fois. Elle lui présente son passé, son présent et son potentiel en devenir, tout en lui laissant le choix de son ascension vers une guérison du corps et de l’esprit.