« Votre reportage m’a sidéré »

Suite au symposium, nous avons reçu beaucoup de messages de soutien de la part de personnes indignées par le compte-rendu tronqué qu’en a fait la RTBF. Plusieurs d’entre elles ont même adressé un courrier à la télévision belge pour manifester leur désapprobation. Nous reproduisons ci-dessous l’une de ces lettres, dont il nous a semblé qu’elle résumait assez bien le sentiment général.

Votre reportage sur le Symposium International sur la compréhension biologique des maladies du samedi 2 juin 2012 à Bruxelles m’a sidéré (reportage diffusé dans le JT du 3 juin).
D’abord vous avez présenté ce symposium comme étant un symposium sur la biologie totale. Première erreur. Il est clair que votre journaliste n’a pas écouté grand chose !!!
J’ai été écouter les orateurs à ce symposium et je ne suis ni professionnel de la médecine, ni membre d’une secte. Je ne suis pas un « adepte de la biologie totale ». D’ailleurs, à vous entendre, tout le monde serait à mettre dans des sectes. C’est ainsi que croire en Dieu pourrait être critiquable puisque son existence n’est démontrée scientifiquement par personne et que l’Eglise agit comme une secte. Je suis par contre un adepte de l’Eglise de Rome et j’ai même été baptisé. Ne le dites à personne mais le grand gourou s’appelle Benoît XVI, et je crois qu’il est contre la pilule. Gênant pour la lutte contre le sida. Sera-t-il interdit d’accès en Belgique, s’il compte venir dans notre pays sectaire ?
Je suis toutefois un scientifique prêt à remettre en cause mes connaissances, visiblement pas vous.
Votre reportage ne présentait pas le symposium. Rien de ce qu’est la compréhension biologique n’y était clairement présenté. Des raccourcis incompréhensibles, rien de plus. Pitoyable !
Si vous étiez un tant soi peu sérieux, la première question à vous poser en toute objectivité viserait à constater si ce qui est présenté existe ou non : la compréhension biologique existe-t-elle oui ou non ? Il ne s’agit pas de chercher à critiquer ceux qui tentent d’expliquer ce qu’ils ont constaté et/ou vécu. C’est pourtant ce que vous avez fait.
Je comparerai vos critiques à deux inepties :
– D’une part, l’électricité existerait-elle parce que Franklin l’a découverte et faudrait-il donc que tout doive d’abord avoir été démontré et expliqué scientifiquement pour que cela existe ?
– D’autre part, la découverte de la loi E=mc2 par Einstein serait-elle non crédible parce que sa découverte a permis la construction de la bombe atomique ? Indépendamment de l’aspect moral, pour moi, Einstein reste un génie. C’est comme si vous vouliez démontrer aussi que Einstein n’avait avancé que des bêtises parce qu’il a tiré un jour la langue !
J’ai ainsi entendu de la part de vos journalistes des questions pièges posées aux orateurs et j’en suis encore écœuré. Ces questions ne traitaient pas du sujet mais cherchaient visiblement à discréditer les orateurs et les explications présentées, principalement en faisant référence à des critiques sur les auteurs de ces découvertes (Hamer rayé de l’ordre des médecins, Hamer antisémite…).
Votre reportage ne reflète en rien ce qui a été présenté lors du forum. J’y ai entendu plein de témoignages et d’exemples, et pourtant votre reportage n’est que le reflet d’une peur et de recherche de sensationnalisme. De quoi avez-vous donc la trouille ? Seriez-vous payés par les firmes pharmaceutiques ? Recevriez-vous des ordres d’orienter vos reportages sans conserver votre objectivité ? Devant un témoignage, il convient cependant à chacun de réfléchir et chacun peut aussi laisser sur le côté certaines affirmations qu’il jugerait excessives ou incompatibles avec ses propres croyances. Pas de panique, tout ce qui a été dit peut être retrouvé dans des tas de livres, à chacun toutefois de les lire. Les orateurs, tous scientifiques par surcroît, ne sont pas des charlatans.
Aux nombreux témoignages présentés durant toute la journée, se sont ajoutés des cas personnels de plusieurs personnes présentes. J’ai moi-même pu constater dans mon propre vécu et dans celui de plusieurs de mes proches que les explications avancées peuvent s’appliquer aisément à chacun d’entre nous. C’est du simple bon sens, sans aucun mystère, et ce qui a été dit concorde avec les nombreux livres là-dessus. Il est relativement facile de constater que pour chacune des maladies qu’on a (eues), il y a (avait) préalablement un choc émotionnel spécifique. C’est simplement cela l’approche psychosomatique des maladies.
Je peux vous confirmer la répétitivité de ce type de constatations.
A vous croire, on n’aurait dit que des choses insensées à ce symposium, voire dangereuses. Bizarre alors qu’il suffit d’être un peu attentif pour se rendre compte que ce qui est dit s’applique aisément. Mais encore faudrait-il savoir raisonner !
Je vous suggère d’oser vous poser ces questions, pour vous, vos enfants ou votre entourage. Vous serez surpris comment c’est facile, cela ne coûte rien et ne nuit d’ailleurs à personne, sauf si penser nuit ! Et vous n’aurez pas besoin de vous inscrire dans une secte !!!
Dans ce qui a été dit, ce qui est effectivement plus difficile à comprendre ou à admettre, c’est que la mise en évidence, chez un individu malade, de ce choc initial PEUT (cela ne marche pas toujours !!!) remettre les choses dans l’ordre et accélérer le processus de guérison. Ce n’est pas de la croyance (à Dieu, au vaudou …) mais il s’agit de simples constatations étayées par de nombreux témoignages de faits vécus par un nombre invraisemblable de personnes (qui n’appartiennent à aucune religion particulière et n’ont pas dû aller à Lourdes).
La maladie peut être banale (mal au genoux, mycose, eczéma, cystite…) ou plus grave. Si on peut parfois s’en débarrasser ainsi, c’est pratique… sans effet secondaire et pas cher ! Il est évident que l’intervention d’un thérapeute facilite ce décodage, et donc la chance de succès. Pour ma part, j’ai résolu une mycose grâce au décodage biologique, mycose que mon médecin ne parvenait pas à résoudre depuis plus de dix ans, le seul traitement possible étant l’usage régulier du Daktarin. Coût 0 euros, à l’exception des livres achetés et du temps pour les lire, pas de gourou, pas de charlatan, pas de secte !
Cette approche est parfaitement compatible avec la médecine classique et pourquoi se refuser d’accélérer la guérison quand c’est possible ? On serait bien bête de ne pas le tenter. Parfois, la compréhension rassure la personne, ce qui aide aussi à la guérison, voire peut, dans certains cas, rendre toute intervention superflue. S’il n’y a pas d’urgence, c’est toujours bon à prendre.
Il est clair qu’il faut rester prudent. Si le cas est sérieux, les traitements conventionnels sont utiles, voire nécessaires et une intervention plus lourde peut s’avérer indispensable. Personne ne le conteste, même si l’un des intervenants que vous avez interviewé pense que la médecine classique en arrive souvent trop vite avec l’artillerie lourde. Se tromperait-il ? La médecine conventionnelle aurait-elle réponse à tous ? Combien de fois ne vivons-nous pas des erreurs et des dérives médicales, est-ce pour cela que tout est mauvais ? Si on peut éviter l’intervention lourde, tant mieux et, s’il n’y a plus d’espoir, autant encore essayer une dernière piste. Mon père et ma mère sont tous deux morts de cancers, dans d’insupportables souffrances, non aidés par une médecine impuissante à les soigner, et ils n’ont pas connu la compréhension biologique des maladies.
« Et qui a déjà entraîné la mort de quelque patients » disiez-vous dans votre présentation… mais oseriez-vous prétendre que les traitements conventionnels sont seuls indispensables à sauver tous les cancéreux de la mort ou à soigner tous ceux qui ont une maladie orpheline alors que la médecine classique n’est pas à même de les expliquer ni de les gérer ? Selon vos affirmations, des malades ont été tués par la biologie totale, c’est pourquoi je vais affirmer à mon tour que mes parents ont été tués par l’impuissance de la médecine classique qui les a renvoyés à la maison. Aucune médecine n’est parfaite et nulle ne prétend l’être! Donc pas de quoi condamner une voie de recherche plutôt qu’une autre.
Peut-être mes parents auraient-ils pu trouver dans la compréhension biologique (voire dans la biologie totale) une autre chance. Pourquoi n’étudierions-nous pas ces nouvelles pistes même si elles s’écartent des sentiers battus ? C’est justement là qu’on pourrait découvrir des nouveautés au lieu de ruiner la sécurité sociale (et nous) à poursuivre depuis des décennies des recherches qui progressent si peu. Le nombre de cancers n’arrête pas d’augmenter et nous continuons à payer pour des recherches qui prétendent aller de victoires en victoires. Je n’ai pas l’impression d’avoir bien compris où sont les succès.
Mais non, par votre reportage, vous jugez déjà («un charabia de charlatans…»), sans même vous informer. Croyez-vous ainsi faire progresser la santé ? Ce n’était visiblement pas le but de votre reportage.

Enfin, tout le monde était là pour reconnaître qu’il y avait encore beaucoup de progrès à faire, mais que ces découvertes sont prometteuses. C’était un message d’espoir. Il y avait une demande pour rassembler le maximum de disciplines et pour échanger les expériences. Encore faudrait-il que les médecins «classiques» fassent autrement que vous et cherchent à leur tour à comprendre.
Mais voilà, vous mélangez torchon et serviette et vous arrivez sans écouter mais avec des questions pièges.
Vous faites vraiment du mauvais journalisme.
Apprenez à voir les progrès là où ils peuvent être, pas à vous abaisser à faire de l’information (ou de la désinformation) pour les nuls !
Enfin, je porte plainte pour non-respect de ma vie privée. Il a été clairement demandé par Monsieur Rasir, deux fois, que toutes les personnes présentes dans l’assistance soient « floutées » car certaines ne souhaitaient pas pouvoir être identifiées. Il s’agissait d’une condition à l’autorisation de filmer. Cette clause n’a pas été respectée : votre reportage montre la salle avec de nombreuses personnes identifiables.
Profondément dégoûté par votre manque d’objectivité et par le non-respect des conditions d’enregistrement et de diffusion.

J-L M (Ottignies, Belgique)

AUTRES RÉACTIONS :

Parmi l’abondant courriel reçu, voici encore une sélection de quelques messages qui traduisent bien l’écart entre la réalité de notre symposium et ce qu’en a fait l’équipe de télévision.

« Bravo pour le symposium sur la compréhension biologique des maladies, auquel j’ai eu la joie d’assister »
J-P. K.

« Je tiens à vous féliciter pour l’organisation du symposium sur la compréhension des maladies du 2 juin dernier. La journée était vraiment très intéressante. J’ai envoyé un message de désaccord à la RTBF pour leur lamentable reportage qui participe à la désinformation du public
M. D.

« J’étais présente au symposium, je vous remercie de l’avoir organisé et d’éditer cette revue Néosanté que j’apprécie vraiment. »
P. C.

« Je suis plus que jamais écoeurée par les positions des media qui ne font plus leur boulot correctement. Finalement, pas grand chose n’a changé depuis le Moyen Age. »
C.R.

« Lorsque j’ai vu ce reportage d’une médiocrité et d’une mauvaise foi affligeantes, mon sang n’a fait qu’un tour : c’est tellement facile de s’attaquer à quelque chose qui va à contre-courant de la masse, en déformant tout »
R.K.

« Dans quelques années, personne ne se souviendra plus de ce journaliste alors qu’ils auront bien été obligés d’accepter le fait que les maux ont sens ».
A.R.

« J’ai vu l’info RTBF lors de votre journée d’études. L’information donnée sur la biologie totale était sidérante et la présentation des orateurs hors propos. Et vous présenter comme une secte, un comble ! «
G.R.

« Toutes mes félicitations et remerciements pour cette journée de samedi. Personnellement, j’ai trouvé tous les orateurs passionnants et il m’est resté un goût de “trop peu“ ».
E.B.

« Ce petit message pour vous exprimer toute ma sympathie et mon soutien face aux informations mensongères et calomnieuses parues au journal télévisé »
E.R

« Encore merci à Yves Rasir, à toute son équipe et à tous les intervenants pour ce magnifique premier symposium (…) J’ai ressenti de la véritable humanité & humilité (ces deux mots ont la même racine) de la part des organisateurs et des orateurs. »
P.E.

« Un tout grand merci pour toutes les informatiosn reçues samedi dernier lors du “forum“ »
A.R.

« J’ai assisté au 1er symposium que j’ai trouvé fort intéressant. (…) Continuez à ne pas vous laisser impressionner et à nous informer (…) : longue vie à Néosanté ! »
J.B