Sentiers de santé

La chronique de Jean-Jacques Crèvecœur

Depuis près de trente ans, Jean-Jacques Crèvecœur expérimente et teste de nombreuses approches de santé, en posant un regard critique et réfléchi sur chacune d’elles. Dans cette rubrique, non seulement il nous partage son vécu et les enseignements qu’il en a tirés, mais surtout il nous encourage à emprunter et à expérimenter, à notre tour, ces sentiers de santé...

Croire aux pronostics médicaux peut-il vous tuer ?

Ces trois derniers mois, nous avons vu que le Réel, fondamentalement, sera toujours inconnaissable (Néosanté n° 27), que toute démarche scientifique, parce qu’elle est réductrice et simplificatrice, ne décrira jamais le Réel tel qu’il est (Néosanté n° 28) et qu’il y a de multiples raisons pour lesquelles un diagnostic n’est pas fiable (Néosanté n° 29). Trois arguments qui plaident en faveur de la nécessité du doute systématique dans le domaine de la santé et de la médecine. Ce mois-ci, j’aimerais attirer votre attention sur la faillibilité des pronostics que nous pourrions recevoir en tant que patient ! Lire la suite

Douter des diagnostics : nécessaire et vital !

Depuis deux mois, je vous alerte sur la nécessité du doute systématique à l’égard des théories scientifiques. Non seulement parce que le Réel est fondamentalement inconnaissable et incertain (voir Néosanté n° 27), mais aussi parce que toute démarche scientifique est réductrice et inadaptée lorsqu’on aborde un système aussi complexe que le corps humain (voir Néosanté n° 28). Comme je le soulignais dans mon dernier article, le problème ne vient pas tant du réductionnisme scientifique que de l’inconscience de ceux qui pratiquent une démarche scientifique, où la représentation du réel, sa carte, sa modélisation sont confondues avec le réel lui-même. Avec pour conséquence qu’ils finissent par croire que leurs théories scientifiques sont VRAIES de manière absolue et indiscutable ! Lire la suite

Faut-il douter de la médecine scientifique ?

Dans mon article précédent, je vous partageais ma conviction qu’il était nécessaire et vital d’apprendre à douter de tout pour avoir une chance de guérir. Non seulement pour éviter que les démarches au service de la santé et de la guérison deviennent des religions intégristes, mais surtout pour préserver le libre-arbitre du malade et pour respecter la complexité des processus naturels de guérison… Aujourd’hui, je vous invite à pousser encore plus loin notre apprentissage du doute pour questionner les fondements mêmes de la démarche scientifique. Lire la suite

Et si nous apprenions à douter de tout ?

Entre 1984 et 1986, j’étais étudiant en philosophie à l’Université de Namur (Belgique). Je venais de démissionner du laboratoire de physique quantique théorique où je préparais mon doctorat. Déçu d’être un prolétaire de la science, déçu de travailler sur des sujets dont je venais de découvrir qu’ils étaient financés par l’armée américaine (alors que, dans le même temps, je m’étais déclaré objecteur de conscience et je militais comme pacifiste anti-nucléaire), déçu de voir comment le monde de la recherche fonctionnait réellement. Puis, les questions posées par la physique quantique, à propos de la nature du Réel, m’avaient amené tout naturellement à me tourner vers la philosophie et plus particulièrement, vers l’épistémologie des sciences. Lire la suite

Changer nos habitudes pour guérir (II)

Voici le septième et dernier article de la série consacrée aux trois conditions (la prise de conscience, l’action et la persévérance) à mettre en œuvre pour augmenter nos chances de guérison. Le mois dernier, je vous présentais les cinq premières conditions qui rendent notre persévérance porteuse de résultats : (1) se désidentifier afin de ne pas confondre ce que nous vivons avec ce que nous sommes – (2) poser des actes 100 % sous notre contrôle afin de ne pas faire dépendre notre guérison de la réaction des autres – (3) adopter la politique des petits pas afin de ne pas générer des résistances inconscientes et du découragement – (4) lâcher la pression sur le résultat afin de garder notre attention sur les actes à poser et sur le processus – (5) se méfier des apparences afin de comprendre et de discerner pourquoi nous expérimentons des désagréments lorsque nous mettons en œuvre un changement… Lire la suite

Changer nos habitudes pour guérir (I)

Voici le sixième article de la série consacrée aux trois conditions (la prise de conscience, l’action et la persévérance) à mettre en œuvre pour augmenter nos chances de guérison. Le mois dernier, je vous proposais une réflexion sur le sens et l’utilité de nos habitudes. Car, comme je vous le rappelais, même si, à l’origine, nos habitudes ont toujours été utiles et adaptées, plus tard, ce sont malheureusement elles qui bloquent nos efforts de guérison. Et quand je parle d’habitudes, je ne fais même pas allusion à notre hygiène de vie sur le plan alimentaire ou physique. Lire la suite

Comprendre l’origine de nos habitudes pour guérir…

Pour mettre toutes les chances de guérison de notre côté, trois piliers sont indispensables : la prise de conscience, l’action et la persévérance. C’est ce que je tente de vous démontrer depuis quelques mois maintenant. Pour compléter ce que j’écrivais dans le numéro 20 du magazine, même si décoder le sens de nos maladies n’est ni suffisant, ni même parfois nécessaire, cette démarche présente malgré tout un immense avantage que je n’ai pas assez souligné. Lire la suite

Lorsque nos proches entravent notre guérison…

Depuis trois mois, je vous propose d’examiner les trois conditions à mettre en œuvre pour augmenter nos chances de guérison : la prise de conscience, l’action et la persévérance. Avant de traiter du troisième aspect, je voudrais m’attarder sur un élément particulier qui mine souvent les actions que nous entreprenons pour guérir : c’est le frein que représente notre entourage quand nous décidons d’emprunter un chemin de traverse pour faire face à la maladie. Lire la suite

Guérir lorsqu’aucune solution concrète n’est possible…

Depuis deux mois, je vous invite à réfléchir avec moi aux conditions à mettre en œuvre pour se guérir d’une maladie, quelle qu’elle soit. À l’instar de Carl Gustav Jung, je persiste à dire qu’il faut réunir trois éléments pour se donner un maximum de chances de guérir : la prise de conscience, l’action et la persévérance. Lire la suite

Poser des actes pour guérir. Oui, mais comment ?

Le mois dernier, dans mon article intitulé « Décoder le sens des maladies suffit-il pour guérir ? », je soulignais la dérive dangereuse qu’avait prise le courant du décodage biologique. Car, comme je le montrais en me fondant sur les propos de Carl Gustav Jung, la prise de conscience du sens de nos maladies ne suffira presque jamais à déclencher un processus de guérison… Lire la suite

Décoder le sens des maladies suffit-il pour guérir ?

Chercher le sens des maladies est une démarche qui remonte à la nuit des temps. Et même si j’ai beaucoup de reconnaissance à l’égard du docteur Hamer pour sa contribution exceptionnelle dans cette démarche, je n’en reste pas moins conscient que la Médecine Nouvelle n’est qu’un maillon dans une chaîne qui a démarré bien avant elle. Lire la suite

Sortir de l’inhibition pour vivre libre et pour guérir

Le mois dernier, je concluais ma chronique en écrivant : « Notre éducation nous apprend à nous soumettre sans rien dire, à ne choisir systématiquement que l’inhibition de l’action comme réaction, alors qu’il faudrait réagir plus activement pour prendre soin de nos besoins !» Lire la suite

Lorsque l’inhibition de nos comportements nous plonge dans la maladie ou la mort

Le mois dernier, je vous avais promis de reprendre les exemples présentés dans les numéros précédents pour démontrer que notre éducation est bien à la source de beaucoup de nos maux ! Plus précisément, j’avais mis en lumière deux éléments essentiels qui nous différencient des animaux sauvages. Lire la suite

Notre éducation serait-elle la cause de tous nos maux ?

Depuis le numéro 9 de ce magazine, je vous partage quelques-unes des observations que j’ai effectuées pour valider les lois de la Médecine Nouvelle du docteur Hamer. Lire la suite

Lorsque la soumission à l’autorité devient mortelle…

Pour ceux qui l’ignorent, j’ai consacré près de quinze années de ma vie professionnelle à former et à accompagner des cadres et des dirigeants. Lire la suite

Quand l’urgence de trouver un géniteur se transforme en cancer du col utérin…

Depuis que je connais les travaux du docteur Hamer (en 1988 !), je n’ai eu de cesse de vérifier de la manière la plus rigoureuse et honnête possible la véracité de ses affirmations. Lire la suite

Sortir du carcan de la sclérose en plaques

Le mois dernier, je vous proposais une compréhension plus approfondie du sens biologique de la sclérose en plaques (SEP) en me fondant sur l’énoncé de la cinquième loi de la Médecine Nouvelle de Hamer, loi qu’il appelle lui-même « la loi de quintessence ». Lire la suite

La sclérose en plaques pour échapper aux flammes de l’Enfer

Lorsque j’ai pris connaissance des travaux du docteur Hamer, en 1988, c’est grâce à un petit fascicule aujourd’hui épuisé qui s’intitulait : « Genèse du cancer ». Lire la suite

CANCER DU SEIN : QUAND L’IGNORANCE FINIT PAR TUER

Cela fait maintenant trois mois que je vous invite à m’accompagner dans cette démarche de vérification des travaux du docteur Ryke Geerd Hamer. Lire la suite

Un cancer du sein riche en enseignements

Depuis deux mois, j’ai entrepris de vous partager pourquoi et comment j’avais décidé de vérifier la validité des travaux du docteur Ryke Geerd Hamer depuis que j’avais eu connaissance de ses travaux en 1988. Lire la suite

Ma première rencontre avec le Docteur Hamer

Dans le numéro précédent de Néosanté, je vous ai parlé de ma découverte des travaux du docteur Hamer, découverte qui remonte à mai 1988. Lire la suite

Ma première vérification des travaux de Hamer

Nous sommes en mai 1988. Depuis plusieurs années, ma découverte de l’homéopathie a bouleversé ma vision de la santé et de la maladie . Lire la suite

Le repos : un remède aussi puissant que négligé

Dans son livre testament « On peut se dire au revoir plusieurs fois», David Servan-Schreiber faisait le bilan de son parcours de vie avec son cancer (pendant dix-neuf ans), à un moment où il pressentait que ses chances de passer au travers s’amenuisaient de semaine en semaine. Lire la suite

Se reposer pour guérir vraiment

Pendant mon enfance et mon adolescence, j’ai connu de nombreuses périodes de maladie. À chaque fois, le même rituel se mettait en place. Lire la suite

Les lavements au café : un puissant processus de détoxination

Les émonctoires. Vous vous souvenez ? Le mois dernier, je vous présentais ces voies d’élimination des déchets dont dispose notre organisme… D’après les naturopathes, le corps dispose de cinq émonctoires principaux : le foie, les intestins, les reins, la peau et les voies respiratoires. Lire la suite

L’ouverture des émonctoires, une hygiène vitale trop souvent ignorée !

Dans le numéro précédent de Néosanté, je vous parlais d’une des expériences alimentaires que j’avais menées dans ma quête de l’équilibre au niveau de ma santé, celle de l’instinctothérapie. Lire la suite

À la recherche de l’alimentation idéale

Dans le numéro deux de Néosanté, je vous partageais le cadeau qu’André, mon homéopathe, me fit en me disant : « Si vous ne changez rien à vos habitudes de vie sur le plan alimentaire, sur le plan émotionnel, sur le plan relationnel, si vous ne travaillez pas à vous assouplir physiquement et mentalement, vous retomberez malade. Lire la suite

L’unicité de la vie dans une granule

Le mois dernier, je vous partageais les chocs épistémologiques que je vécus lors de mes deux premières rencontres avec l’homéopathie. Lire la suite

L’homéopathie : un bouleversement épistémologique

Entre l’âge de quinze et vingt-trois ans, j’ai souffert d’une sinusite chronique qui m’accablait huit mois par an, depuis début octobre jusque fin mai. Lire la suite

La maladie n’est plus ce qu’elle était  !

Depuis près de trente ans en effet, j’ai fait de mon corps et de ma vie un laboratoire expérimental autofinancé et multidisciplinaire. Lire la suite

Néosanté Edition