Le Biodico

INFOS

Titre:Le Biodico
Auteur: Bernard Tihon
Edition: Néosanté Edition

SYNOPSIS

Dans sa partie inconsciente animale, le cerveau humain est un super ordina- teur programmé en terme biologique de survie. Pour la plupart, les maladies sont des programmes spéciaux de la nature qui évacuent vers le corps un stress psychique devenu ingérable.
Ni hasard ni fatalité, une « mal-a-dit » apparaît dans un organe précis en fonction du type de conflit psycho-émotionnel qui est à son origine et de la manière donc les événements traumatisants sont ressentis subjectivement.
En décodant ce ressenti conflictuel et en apportant une solution concrète aux situations pathogènes, il est possible d’arrêter le processus psychosoma- tique et de basculer en guérison sans médicaments ni thérapie fastidieuse.
Mise en application, cette « nouvelle médecine du sens » donne des outils pour prendre conscience de ses conditionnements archaïques, désactiver les programmes pathologiques et évoluer vers la santé globale.
Synthèse des découvertes des pionniers du décodage psychobiologique et fruit de l’expérience personnelle de son auteur, LE BIODICO est un manuel pratique qui permettra aux patients et aux praticiens de santé d’aller à l’essentiel et de traduire rapidement en mots le langage des maux. Pas moins de 550 maladies et organes y sont éclairés à la lumière de la nouvelle compréhension du vivant initiée par le Dr Ryke Geerd Hamer et le neurobiologiste Henri Laborit.

LA FIÈVRE UN PROCESSUS DE GUERISON D’UNE PUISSANCE INSOUPÇONNEE

C’est un article assez inhabituel que nous publions ce mois-ci en guise de dossier: il a été rédigé et déjà publié il y a 33 ans dans la revue belge Infor Vie Saine ! Nous l’avons retrouvé grâce à un lecteur de Néosanté et nous avons décidé de le reproduire car, malgré son ancienneté, il n’a rien perdu de son actualité ni de sa valeur informative. Ce texte contient en effet des informations capitales sur le rôle de la fièvre et sur sa finalité curative. Or, la médecine classique officielle enseigne encore que ce symptôme est à combattre et que l’élévation de température n’a rien de positif. Les médicaments antipyrétiques sont les plus vendus dans le monde et leur consommation est encouragée dès les premiers signes de fébrilité. Cette erreur colossale est d’autant plus incompréhensible que la science médicale dispose de travaux de recherche établissant clairement que la fièvre participe de la guérison et que les drogues fébrifuges entravent ce processus naturel. C’est même un prix Nobel de médecine, le Français Andre Lwoff, qui en a fait l’éclatante démonstration il y a plus d’un demi-siècle ! L’article du Dr Fix évoque d’autres études tout aussi instructives sur les bienfaits de l’hyperthermie corporelle, laquelle serait même un remède méconnu au cancer ! Il se poursuit par le récit d’observations cliniques éloquentes et se termine par des conseils pratiques si vous êtes confrontés à un état fiévreux. Bonne lecture et bonnes fièvres ! (YR)

Par le Dr Roger Fix Lire la suite

Un médecin qui va faire du bien

L’été 2016 restera gravé dans ma mémoire. Il y a trois mois, un lecteur m’a fait découvrir le livre « Le cancer : pour qui, pourquoi, comment » du Dr Georges Ceulemans. Comme je vous l’ai raconté dans de précédentes infolettres, ce chirurgien belge a devancé le Dr Hamer dans la découverte de la cause psycho-émotionnelle du cancer et dans celle du rôle des glandes surrénales. Bien que passé inaperçu à l’époque, son ouvrage est une contribution précieuse à la « nouvelle médecine du sens » dont nous cherchons à favoriser l’avènement. Et voici quelques semaines, une autre lectrice m’a fait découvrir un autre médecin, toujours vivant celui-là, qui apporte lui aussi une grosse pierre à l’édifice. Son nom ? Julien Drouin. Si le nom de ce généraliste marseillais ne vous dit rien, c’est bien normal car il n’a pas (encore) écrit de livre et il ne bénéficie d’aucune aura médiatique. Loin des feux de la rampe, ce discret docteur en médecine accomplit pourtant un remarquable travail.

Ce travail commence lorsque le Dr Drouin apprend que son père est atteint d’un cancer du foie et d’un cancer du côlon, tous deux à un stade avancé. Comme cet homme pas très âgé possède une belle santé, qu’il est sportif et qu’il mène une vie très saine, il ne possède aucun des facteurs de risques classiques pour ce genre de pathologies. Son fils commence donc à s’interroger et à chercher une explication à l’inexplicable. Le médecin français se souvient alors que son papa avait subi un stress très important quelques mois auparavant. C’était un stress survenu par surprise, devant lequel il s’était senti impuissant et sur lequel il ne s’était jamais exprimé. À la même période, le grand-oncle et la grand-tante de Julien Drouin développent tous deux une tumeur au cerveau, à quelques semaines d’intervalle. Là aussi, les facteurs de risques pour ce type de cancer étaient absents. Par contre, ils avaient connu tous les deux un choc émotionnel intense. « Cela devenait donc difficile pour moi d’occulter cette variable et de faire comme si elle n’existait pas » se souvient le Dr Drouin.

Intrigué par ces trois cas survenus en peu de temps dans sa famille, le médecin a fait le rapprochement entre la maladie de ses proches, leur façon de gérer leurs émotions et les stress psycho-émotionnels qu’ils avaient subis avant le diagnostic. Il s’est plongé dans la littérature médicale et il y a trouvé bon nombre de recherches accréditant l’association entre traumatismes psychiques et pathologies cancéreuses. « Il est vrai que les études scientifiques ne permettent pas de trancher et que le lien de cause à effet n’est pas établi » admet-t-il avec prudence. Mais lors de conférences, il épingle une série d’études qui donnent sérieusement à réfléchir. Quelques exemples ? À l’école de santé publique d’Harvard, des chercheurs ont suivi 729 individus pendant douze ans et ont découvert que les personnes qui n’expriment pas leurs émotions ont un risque de décès par cancer augmenté de 70 %. En Grande-Bretagne, une étude a montré que les femmes présentant une tumeur mammaire avaient connu plus d’événements de vie traumatisants, tel qu’un décès d’un conjoint ou d’un enfant, dans les deux années précédant le diagnostic. En Chine, l’analyse de l’histoire clinique de 99.000 femmes a mis en évidence un lien significatif entre un épisode de grand stress et l’incidence du cancer du sein. Si vous en voulez d’autres, voici un lien https://www.youtube.com/user/thePelikaners vers une vidéo d’une heure trente postée par Julien Drouin sur Youtube. Et voici un autre lien
http://www.eftmarseille.com/blog/emotion-et-cancer-quel-rapport-docteur conduisant à un texte mis en ligne par le médecin marseillais sur son site personnel. Non content d’examiner les données de la science sur le thème « cancer & émotions », il aborde les travaux actuels sur l’épigénétique, la reprogrammation tumorale, la régulation des cellules souches ou le rôle central du nerf vague. C’est très instructif, scrupuleusement objectif et absolument passionnant.

Mais pour faire plus ample connaissance, allez voir sa notice biographique http://www.ifpec.org/professionnels/les-formateurs/ sur le site de l’IFPEC, l’Institut Français de Psychologie Energétique Clinique. Car le Dr Drouin explore aussi de nouvelles voies thérapeutiques. Il exerce désormais la psychologie énergétique et il accompagne ses patients cancéreux en leur prescrivant de la méditation et des séances de libération émotionnelle EFT (Emotional Freedom Technique). Une étude récente rapporte que cette méthode modifierait favorablement l’expression de 72 gènes et qu’elle activerait 4 gènes suppresseurs de tumeurs ! Comme de bien entendu, ce changement de cap professionnel vaut actuellement au Dr Drouin des ennuis de la part de l’Ordre des médecins. Il va devoir se défendre et montrer à ses accusateurs qu’il exerce l’art de guérir en conformité avec le serment d’Hippocrate.

Dans un courriel, Julien Drouin m’a confié qu’il était très confiant quant à l’issue de cette procédure disciplinaire. Et je partage assez bien son optimisme. Contrairement à d’autres, le médecin ne peut pas être soupçonné de dérive sectaire ni de pratique dangereuse. Il ne détourne pas ses patients de la médecine conventionnelle mais les oriente vers des traitements complémentaires fondés sur des recherches de pointe en cancérologie. Il ne peut pas être taxé de « gourou » ou de « guérisseur » en marge de la médecine d’école. Mieux que ça : le médecin de Marseille n’a aucune connaissance de la « médecine nouvelle » du Dr Hamer ni aucune accointance avec la « biologie totale » des docteurs Sabbah et Athias, tous deux pourtant concitoyens de la cité phocéenne ! Il est donc arrivé à la même conclusion – le rapport étroit entre cancer et émotions – en suivant son chemin à lui et en glanant en route de nombreux éléments de preuve scientifiques. En vue d’écrire un livre, il se documente actuellement sur les rémissions spontanées de cancer, de plus en plus étudiées aux Etats-Unis. De ce côté-ci de l’Atlantique, je pense que Julien Droin va faire énormément de bien à la médecine en éclairant les aspects psychosomatiques de la maladie et de la santé. Et c’est avec une légitime fierté que je vous invite à lire dans le Néosanté d’octobre l’interview qu’il nous a accordée. Une première pour lui, mais certainement pas la dernière !

Yves Rasir

La CGT appelle à manifester
contre la maladie de Lyme…

La presse a largement couvert, depuis mai 2016, le lancement d’une action judiciaire contre l’État français, à l’instigation de « victimes » atteintes d’une maladie de Lyme et qui déclarent voir opposer une fin de non-recevoir à leur exigence légitime de prise en charge tant diagnostique que thérapeutique. On va commencer par analyser les fondements médico-scientifiques de la plainte, notamment ceux qui concernent la prétendue insuffisance des tests sérologiques utilisés en France, la réalité problématique d’une maladie de Lyme « chronique », ainsi que la nécessité jamais démontrée d’une antibiothérapie prolongée. Une fois documenté qu’au contraire de ce qui a été médiatisé depuis quelques semaines, la France ne se distingue pas, sur ces questions, des autres pays de niveau sanitaire équivalent, on s’intéressera aux trois composantes du vrai « scandale », qui ne concorde pas vraiment avec celui dénoncé par les journalistes : i/ scandale médical, ii/ scandale consumériste, iii/ scandale médiatique. (Propos recueillis par le Dr Marc Girard) Lire la suite

Événement 28 mai – Details pratiques

photodeprofilthivent

Orateur : Jean-Brice Thivent

Date : 28 mai 2016

Horaire : 9h à 18h
9h : Accueil
9h30 à 12h30 : séminaire 1ère partie
12h30 à 14h : pause de midi
14h à 17h : séminaire 2ème partie
17h à 18h : questions-réponses

Prix : 95 € la journée (sans repas de midi) – 115€ AVEC repas de midi
Lieu : « Azur en Ardenne » Rue de la Jastrée, 31 – 6940 Barvaux-sur-Ourthe

Informations et Inscription: Ann Biatour
Tél: +32 (0) 478 84 19 19 – Mail: annbiatour@hotmail.com

bouton-je-participe

Plan d’accès :

LE DIABETE : UNE MALADIE REVERSIBLE
Approche révolutionnaire de la maladie du XXIe siecle

evenementdiabete
Samedi 28 mai
Une journée pour redevenir acteur de sa guérison

THEMATIQUES ABORDEES:
– Diabète et maladies métaboliques : en comprendre les causes, les mécanismes et les conséquences.
– La relation pancréas-foie et insulino-résistance : une découverte scientifique essentielle
– Métabolisme du glucose et du fructose : les clefs d’une nouvelle compréhension .
– Des anciennes conceptions aux nouvelles approches du diabète
– Les causes d’une épidémie mondiale – Pourquoi la médecine échoue face au diabète ? Les erreurs de notre évolution alimentaire.
– Index glycémique-charge glycémique -index insulinique …comment s’y retrouver ?
– Les solutions globales vers une réversibilité : alimentation ciblée, jeûne intermittent, nutrithérapie, exercice adapté, détoxification … vers un changement de paragdime.
– Approche psycho-émotionnelle et décodage du diabète : et si le diabète était une adaptation chargée de sens ? Comment certains stress ou certaines mémoires familiales peuvent déclencher un diabète ?
– Comment reprendre le contrôle de sa glycémie ?
– Comment mettre en place un programme pour prévenir et guérir du diabète de type 2 et améliorer un diabète de type 1.

Nous illustrerons notre intervention par des exemples concrets de patients ayant amélioré leur état ou guéri pour certains d’entre eux.

Présenté par Jean-Brice THIVENT
Jean-Brice Thivent dirige en France la formation Alsacienne de Naturopathie en France. Il est Praticien- Naturopathe, professeur d’éducation physique, conférencier-formateur et auteur du livre « De l’homme dévitalisé à l’homme vivant » (Néosanté).
Il réalise dans son enseignement la synthèse des nouvelles avancées scientifiques en biologie qu’il associe aux connaissances concrètes de la naturopathie ainsi qu’aux travaux récents sur la relation psychisme-cerveau-organe et mémoire généalogique (décodage biologique). Cette approche globale sera mise au service d’une prise en charge de cette maladie soit disant irréversible qu’est le diabète.

A qui s’adresse cette journée ?
– aux personnes atteintes de diabètes ou autres maladies métaboliques (hypertension, maladie cardio-vasculaire, surpoids…) et souhaitant améliorer leur état.
– aux médecins ou thérapeutes désireux de comprendre autrement ces pathologies.
– à toutes personnes désireuses de reprendre en main leur santé

Avertissement : les personnes souhaitant expérimenter le protocole d’hygiène vitale individualisé anti-diabète devront le faire sous contrôle de leur médecin.

bouton-je-participe

Dr DANIEL BALLESTEROS « Se soigner, c’est s’écouter »

Dans son ouvrage « Se soigner, c’est s’écouter » (Ed. Robert Laffont), le Dr Daniel Ballesteros invite les lecteurs à découvrir la Vitalothérapie,  une méthode thérapeutique qui associe plusieurs approches naturelles orientales et occidentales. Ce qui a retenu notre attention,  c’est que ce livre à succès est sous-titré «repérer et décoder les signaux avant la maladie ».  Bien qu’il ne traite nullement de décodage biologique (dont son auteur semble tout ignorer),  ce « plaidoyer pour une médecine de la vie » illustre le besoin actuel  de trouver un sens aux maux,  l’intérêt croissant envers le rôle des émotions dans leur apparition et la prise de conscience que la médecine allopathique fait fausse route en niant les processus d’autoguérison. Parce qu’il va dans une direction qui nous paraît bonne en affirmant, fort de ses 40 ans de carrière,   que « l’on tombe malade pour guérir », nous avons souhaité rencontrer le Dr Ballesteros et lui donner la parole.  
Lire la suite

Sommaire revue n° 52

éditorial p 3
Santéchos p 4
EXTRAITS: la peur, ce poison émotionnel p 6
Interview : Thierry Gaillard p 12
Article 90: Les virus : mythe ou réalité ? p 16
CAHIER DÉCODAGES
La chorée p 19
La hernie discale p 20
L’autisme p 21
Rubrique « Le plein de sens » p 22
Décodagendap 23
L’ÉVIDENCE DU SENS p 24
La rubrique de Jean-Philippe Brébion
PRENDRE SOIN DE SA VIE  : La chronique de Jean-Jacques Crèvecoeurp 25
CAHIER RESSOURCES :
Avantage nature : la camomille p 27
Naturo pratique : test du pouls p 28
Bon plan bien-être : la pensée sauvage p 29
Espace livres p 30
Paléonutrition : l’alimentation des enfants (II) p 32
Nutri-infos p 33
Outils p 34
Article n° 91 : Ne tirez plus sur les nitrates p 36
Abonnement : 8 formules au choix p 39

LES RELATIONS HUMAINES (2) : le couple et les relations extraconjugales

« Mon mari m’a trompée… Elle a une aventure extraconjugale… Je suis la maîtresse d’un homme marié… » Nous avons tous rencontré un jour, de près ou de loin, ce genre de situations qui sont source de grandes souffrances ou de commentaires plus ou moins acerbes suivant qu’on est directement concerné ou non. Lire la suite

un test sans cdata

hello sans cdata

REVIVRE SENSORIELLEMENT Une « nouvelle » méthode de déblocage émotionnel

Dans son nouveau livre « Revivre sensoriellement » (*), Luc Nicon soutient que tout être humain est doté d’une fonction naturelle de régulation émotionnelle. Qu’il s’agisse d’un grave accident automobile ou d’une rupture affective douloureuse, le traumatisme se résorbe peu à peu, et, alors que nous pensions cela impossible, un jour, nous reconduisons avec insouciance ou nous retombons amoureux. Mais chez certaines personnes, cette régulation spontanée ne se fait pas. Le mécanisme est bloqué et, dans la plupart des cas, la perturbation empire avec le temps  ! Ces blocages concernent en fait toutes nos difficultés émotionnelles récurrentes et chroniques, celles qui s’invitent systématiquement dans notre quotidien à la moindre occasion : peurs, angoisses, phobies, anxiétés, stress, agacements, inhibitions…C’est ce type de difficultés émotionnelles que nous pouvons, selon Luc Nicon, surmonter rapidement, définitivement et en toute autonomie à l’aide de notre aptitude à les revivre sensoriellement. Dans cet extrait, l’auteur résume succinctement et concrètement les 7 étapes de sa méthode. Lire la suite

Espace Livres N°21

L’énergie de guérison

L’auteur a enquêté sur les phénomènes de guérison un peu partout dans le monde. Selon lui, il existe dans l’univers une énergie de guérison qui baigne et traverse tout être vivant. Sous certaines conditions, nous pouvons utiliser ce champ bénéfique pour nous-même ou pour autrui. En rapportant de nombreux cas, Alexandre Grigoriantz met en évidence qu’un choc physique ou un traumatisme psychique sont souvent à l’origine de l’apparition de facultés guérisseuses.

Nous sommes tous des guérisseurs
Alexandre Grigoriantz
Editions Trajectoire

Mieux manger

Herboriste-naturopathe, l’auteur décrit fort bien l’histoire de la dénaturation de la nourriture depuis le paléolithique et il propose d’en revenir à l’alimentation originellement humaine. Curieusement, la deuxième partie de son ouvrage déserte pourtant le modèle paléo pour rabâcher les lieux communs végétaliens et antiviande. C’est néanmoins un plaidoyer bien étayé pour les fruits, les légumes et les plantes sauvages.

L’urgence d’une alimentation saine
Jacques Fontaine
Edition Amyris

Devenir supersoi

Formatrice en communication et développement personnel, l’auteure a mis au point une méthode originale qui s’appuie sur le parcours des héros (légendaires, littéraires ou historiques) pour surmonter ses difficultés, épanouir sa personnalité et exprimer tout son potentiel.

La Méthode du Héros
Carole-Anne Eschenazi
Editions Ellébore

Rester jeune

Captivant, ce livre retraçant l’histoire de la lutte contre le vieillissement et décryptant toutes les méthodes actuelles pour ralentir la sénescence. Mais l’auteur néglige un fait qu’il relève lui-même : dans la nature, les gros animaux sans prédateur – et ne connaissant donc pas le stress – vivent beaucoup plus longtemps. Lorsque l’homme ne sera plus un loup pour l’homme, il n’aura pas besoin d’hormones ou de cellules souches pour allonger son séjour terrestre.

Et si on arrêtait de vieillir !
Didier Coeurnelle
Editions Fyp

Capillothérapie

C’est surtout le sous-titre de ce livre – la médecine des capillaires – qui reflète son contenu. Car l’hydrothérapie proposée est essentiellement celle inventée par le médecin russe Almanov, pour qui le secret de la santé résidait dans la microcirculation sanguine. Sa cure de rajeunissement, à base de bains hyperthermiques à la térébenthine, aurait entraîné la guérison de nombreux malades incurables. Lui-même est décédé en pleine forme à l’âge de 90 ans.

L’hydrothérapie chez soi
Michel Dogna & Anne-Françoise L’hôte
Editions Guy Trédaniel

Dénouer les blocages

Psychologue clinicienne à Paris, l’auteure décrypte les mécanismes traumatiques à l’origine des très fréquentes situations d’impuissance, qu’elles soient psychologiques, physiques ou sexuelles. Elle explore leurs causes et démontre comment les désordres émotionnels engendrés peuvent paralyser ses victimes.

Le sentiment d’impuissance
Corine Van Loey
Editions Dangles

Astrologie médicale

Les rationalistes ignares vont sans doute ricaner, mais c’est tant pis pour eux : fruit de recherches méthodiques et d’une collaboration avec des médecins, ce livre très complet explique en détail comment le symbolisme astrologique et les techniques prévisionnelles peuvent être utiles au maintien de la santé. Un outil de compréhension tout public mais aussi un manuel pratique pour thérapeutes afin de mieux cerner leurs patients.

En bonne santé grâce à l’Astrologie
Laurence Gonzalez
Editions Bussière

Comprendre autrui

Dans un monde ouvert où circulent sans cesse personnes et informations, l’épanouissement personnel dépend de plus en plus de la capacité à comprendre les cultures et les systèmes de valeur des autres (parents, enfants, collègues, clients…). Entrer dans la « Spirale Dynamique » consiste précisément à mieux percevoir les différences et à savoir apprécier cette diversité croissante.

La Spirale Dynamique
Fabien Chabreuil & Patricia Chabreuil
InterEditions

Le pouvoir du coeur

En plus de la psychologie occidentale, l’auteur a étudié et pratiqué le chamanisme, le taoïsme, le vedanta, le zen et le tantra. Pour une saine affirmation de soi, il préconise de remettre certaines valeurs et qualités fondamentales (présence, lucidité, bienveillance..) au cœur de toute prise de responsabilités. Replacer le pouvoir du cœur au cœur du pouvoir !

Au cœur du pouvoir, le Jeu du Roi
Dominique Vincent
Editions Le Souffle d’Or

Vidéo Symposium 2012

LA LOGIQUE DU PROFIT ou « chercher sa richesse en l’autre »

Ce mois- ci, nous élargissons notre lecture de l’Evidence du sens à un phénomène de dimension mondiale : la crise financière. Je ne suis pas un expert de la finance ni, encore moins, un investisseur boursier ! Je n’ai, à vrai dire, aucune compétence dans le domaine de l’économie politique et donc, aucun avis « éclairé » à formuler sur ce phénomène. Il n’en reste pas moins que ce que j’ai entendu m’a inévitablement conduit à tenter d’intégrer le Principe de la logique du profit, si répandue dans le monde. De quoi s’agit-il ? Lorsqu’elle n’est pas « humainement écologique », la logique du profit se résume, la plupart du temps, à une course permanente au gain personnel, au détriment de l’autre ; en bref, il faut dominer l’autre pour s’approprier sa richesse. Actuellement, 83 % de la richesse mondiale appartiennent à 10% de la population. Nous tendons ainsi à ce que toutes les valeurs appartiennent à une seule et même personne ou tout du moins à un seul groupe d’individus, ce qui conduit inévitablement à des crises économiques majeures et récurrentes

Voyons ce que l’on peut en dire, suivant la Loi du Principe :

Faire un profit implique de calculer, raisonner, analyser, ce qui signifie utiliser son mental pour s’enrichir en créant un déséquilibre au détriment de l’autre. Il s’agit donc ici d’une logique de «gagnant-perdant». Mais cela signifie surtout que nous allons chercher une richesse à l’extérieur de nous, ce qui signe la prédominance de la matière sur l’esprit. Tout cela indique que nous considérons que ce qui est à l’extérieur de nous, et que nous ne possédons pas, est un manque à notre bonheur. Or, chaque fois que nous mettons la cause de notre souffrance ou de notre bonheur à l’extérieur de nous-mêmes, nous agissons avec notre mental pour modifier cet extérieur à notre profit. Dès lors, chaque fois que nous entretenons l’idée d’un manque ou une dépendance à l’extérieur, chaque fois que nous voulons modifier cet extérieur pour assurer notre bonheur, nous agissons de la même façon que les financiers. Nous fonctionnons sur les mêmes lois qu’eux et devenons ainsi tout aussi responsables qu’eux de la spéculation et des dérives boursières.

« Si nous sommes dans la pensée, nous ne sommes pas dans la conscience. »

Chaque fois que nous sommes dans le contrôle, dans l’analyse, nous ne sommes pas dans la conscience : nous restons dans la survie. Lorsque nous utilisons les calculs, les intentions, pour justifier et ramener quelque chose à notre profit, nous restons dans la dualité, c’est-à-dire dans l’Ere des Poissons, qui était celle de la transmission « verticale », à l’aide de modèles, de maîtres, avec des références extérieures, des buts à atteindre. Ce fonctionnement a eu sa nécessité dans l’évolution humaine, il a nous a permis de développer notre mental et de l’utiliser à survivre. En cela, nous n’avons commis aucune faute, tout est parfait : nous sommes vivants ! Mais nous sommes désormais entrés dans une nouvelle ère d’évolution – l’ère du Verseau – qui nous invite à vivre le partage – « horizontal » -, la non-dualité, l’écologie humaine du « gagnant-gagnant » ; en d’autres termes, l’Ere de la Conscience.

En résumé,

la vision analogique de la logique du profit nous révèle deux points forts :
• Toute la richesse est ramenée à un unique.
• La richesse est à l’extérieur.
Ce faisant, nous donnons la priorité au mental plutôt qu’à la conscience, à la survie plutôt qu’à la vie, à la psychologie plutôt qu’à l’ontologie. Alors, en quoi, suivant la loi du Principe, cette logique du profit est-elle porteuse d’un Talent Créatif pour nous, humains ? Son Principe est : tout ce qui nous touche, tout ce qui nous séduit, tout ce qui nous anime, tout ce qui nous fait envie, est une richesse extérieure que nous devons révéler à l’intérieur de nous, Être unique que nous sommes. En quoi ce Principe est-il une loi ontologique de l’humain ? Dans la vie, nous sommes touchés en permanence soit par des événements qui nous font souffrir, soit par d’autres qui font notre bonheur. Tout cela est à l’extérieur de nous et nous tentons d’agir pour garder le « meilleur » et rejeter le « mauvais ». Or, tant que nous sommes dans la réaction et que nous donnons une valeur positive ou négative aux choses – tant que nous fonctionnons dans la dualité – nous ne faisons que survivre ! Cessons d’analyser, de décomposer, de vouloir comprendre ! Ne cherchons pas à résoudre nos souffrances en cherchant leurs causes à l’extérieur de nous : le temps des causes est révolu !

Dans mon dernier livre, «L’Evidence», j’explique en quoi tout ce qui est à l’extérieur de nous et qui nous touche exprime à 100% ce que nous ne savons pas Être. Alors, intégrons le Principe de la logique du profit en chacun de nous : tout ce qui nous touche est le révélateur de notre richesse intérieure et est au service de notre évolution afin de nous permettre de vivre pleinement l’Etre unique que nous sommes : tout est à notre profit ! Cette nouvelle attitude, ce nouveau regard, cette prise de conscience en un mot, peuvent faire cesser la course au profit effrénée que nous connaissons sur cette terre, puisque chacun aura ainsi intégré – ou plutôt révélé – toute la richesse de l’univers en lui-même.

Auteur et conférencier international, Jean-Philippe Brébion a développé le concept original de Bioanalogie, laquelle propose des outils qui rendent réaliste et concret l’éveil de la conscience. Son best-seller «l’Empreinte de naissance» (Éd. Quintessence) est devenu une référence dans le domaine du développement personnel. Dans «L’Evidence» (Ed. Dauphin Blanc) il énonce la Loi du Principe qui conduit à un constat qui transforme radicalement et définitivement notre relation aux événements qui nous touchent. contact@bioanalogie.comwww.bioanalogie.com

Bye bye l’info, bonjour l’intox !

Dix  jours après notre symposium,  qu’elle a discrédité par un reportage très orienté, la RTBF  remet le couvert : elle a en effet décidé de reprogrammer demain le documentaire «  La médecine qui tue »,  diffusé une première fois en janvier 2011.  Preuve s’il en est que la télévision belge a de la suite dans les idées et qu’il fallait absolument nuire à

l’initiative de notre maison d’édition, quitte à ressortir des archives ce chef d’œuvre de désinformation.  Cela en dit également long sur l’influence occulte de certaines loges « antisectes », qui peuvent ainsi dicter sa politique à la chaîne de télévision publique.  Histoire de fournir l’antidote à cette émission d’intox, véritable réquisitoire télévisuel dénué de toute neutralité journalistique,  je ressors à mon tour l’interview parue en mars 2011 dans le magazine Bioinfo. J’espère que mon décodage critique aidera le téléspectateur à discerner le vrai du faux et à se forger une opinion plus éclairée sur la biologie totale et la médecine nouvelle du Dr Hamer.

 

Yves Rasir

Lire l’interview

Communiqué de presse

BIOLOGIE TOTALE : qui se goure où ?

 

Suite au reportage diffusé dans le JT de la RTBF du dimanche 3 juin, l’organisateur du symposium contesté apporte quelques précisions et opère plusieurs rectifications.

Ce samedi 2 juin, s’est tenu à Bruxelles le « 1er Symposium International sur la compréhension biologique des maladies », organisé par les Editions Néosanté, éditeur bruxellois de la revue du même nom et du livre « Le sens des maux » .  Suite à des articles dans La Libre Belgique, la RTBF a consacré un reportage à cette manifestation, lequel reportage été diffusé dimanche  dans le JT de 19h30 de la RTBF.  Estimant que ce reportage ne rendait pas compte  du symposium avec l’objectivité journalistique qu’il était en droit d’attendre,  l’éditeur Yves Rasir a réagi par voie de communiqué :

Lire la suite

« La « réforme » du médicament à l’aune des narcolepsies »

La presse française s’est montrée digne de sa réputation en restant majoritairement [1] muette relativement à la parution, fin mars, de deux importantes études finlandaises [2] confirmant une élévation considérable (de 13 à 17) du risque de narcolepsie chez l’enfant après vaccination contre la grippe porcine : en tapant « narcolepsie », on n’obtient strictement aucune réponse dans les pages françaises de Google Actualités (ce qui n’est évidemment pas le cas si on se reporte, par exemple, aux pages américaines).Petit inventaire – certainement pas exhaustif – de tous ceux qui devraient avoir du mal à se regarder dans la glace ces jours prochains…

On pense d’abord et bien entendu aux responsables de l’AFSSAPS – avant et après Médiator – qui, après avoir cherché à dissimuler, puis à minimiser le fait, se sont réfugiés dans la promesse d’une « analyse approfondie » qui faisait déjà rire à l’époque, et dont le caractère grossièrement mensonger apparaît encore plus clairement aujourd’hui – par contraste : une analyse « approfondie », c’est faire ce qu’ont fait les Finlandais, à savoir considérer que « la pharmacovigilance » dont les abrutis (inspirateurs de « la réforme », en particulier) nous rebattent les oreilles n’est qu’une plaisanterie lorsqu’elle s’en tient, comme c’est presque systématiquement le cas chez nous, aux notifications spontanées sans prendre les moyens d’études épidémiologiques adéquates [3] permettant de quantifier le risque et de préciser autant que faire se peut les caractéristiques (génétiques, en particulier) des sujets atteints [4].

Lire la suite

« Les mécanismes de la contrainte vaccinale »

« Il me semble urgent que l’opinion publique prenne conscience des excès qui sont journellement commis au nom de la santé publique par certains partisans trop zélés d’une pratique discutable. [… ] Quand le fonctionnaire zélé imagine un règlement à la mesure de ses désirs, quand il use de l’autorité que lui confère sa position de serviteur de l’Etat pour le faire appliquer, il est grand temps que l’opinion publique s’émeuve. », c’est en ces termes que Fernand DELARUE commençait son livre « Les nouveaux Parias » (1971). Plus de 40 ans après, ses paroles demeurent d’actualité.

Lire la suite

Technique d’intégration neuro-structurelle (NST)

Je suis entièrement d’accord avec Edison, travaillant moi-même pleinement dans le sens de son témoignage, y compris au regard de son avis sur la nutrition, les causes des maladies et leur
prévention, sans négliger l’importance de l’aspect physique.
Beaucoup plus tôt, il y a 2500 ans,
Hippocrate, le père grec de la
Médecine, a expérimenté des approches et des pratiques similaires à la forme proposée par Edison. Ses quatre piliers de la santé sont un rappel sérieux du
fait que le corps humain possède un mécanisme d’autorégulation, basé sur des besoins organiques. Ces piliers intègrent la structure, la nutrition, la connaissance des
causes de la maladie et la prévention.
Hippocrate a été le premier dans l’
Histoire à proposer l’idée que le corps est capable d’auto-restauration.
Hippocrate a fait valoir que le corps possède une intelligence innée à restaurer son équilibre si les conditions idéales sont remplies.

———————————————-

Hippocrate a été le premier dans l’Histoire à proposer l’idée que le corps est capable d’auto-restauration.

———————————————-

Lire la suite

Les liens entre émotions et cancer

Les émotions jouent un rôle majeur dans l’apparition et la guérison du cancer. C’est la thèse que défend le Docteur Christian Boukaram[1], un oncologue canadien, dans son livre « Le pouvoir anticancer des émotions » paru fin 2011 aux Éditions de l’homme. Best-seller au Québec dès sa parution, ce livre ne sera diffusé en Europe qu’à l’automne 2012. Tandis que les esprits dogmatiques crient à l’arnaque pseudo-scientifique, la démarche de Boukaram inspire gratitude et reconnaissance à la majorité des lecteurs et aux médecins qui souhaitent pratiquer une médecine intégrative.

Lire la suite

« La biologique du couple »

les véritables enjeux de la relation de couple

Je suis toujours très étonné de constater combien, en revenant au contexte de nos lointaines origines animales ou préhistoriques, dans la savane africaine ou la caverne du néolithique, on peut facilement expliquer des choses qu’habituellement nous croyons très compliquées. Ainsi par exemple, en comprenant quels sont les véritables enjeux de la relation de couple, on comprend beaucoup mieux pourquoi elle est si complexe et pourquoi la fameuse « Guerre des Sexes » fait autant de victimes.

On peut même comprendre pourquoi, pour d’excellentes raisons liées à la survie de l’individu et de l’espèce, et malgré l’évidente nécessité d’être durablement en relation, il est aussi incontournable que les femmes et les hommes soient si souvent en conflit. C’est un peu comme si Dame Nature s’opposait à ce qu’ils s’entendent trop bien.

Lire la suite

Corps, cause et symptôme La thérapie Atanakor

À quoi nous sert le corps ?

 

Pour beaucoup de thérapeutes et également beaucoup de patients aujourd’hui, et grâce aux recherches de la médecine nouvelle, du décodage biologique et d’autres, il est clair que le symptôme possède un sens. Nous ne tombons pas malades par « usure » ou par « atteinte » et encore moins par « fatalité ». La lecture symbolique du corps, en particulier par une analyse fine des fonctions affectées nous permet bien souvent d’extrapoler le sens de ce qui est vécu par la personne, et la restitution de ce sens agit bien souvent comme un catalyseur puissant de guérison.

L’évidence pour beaucoup est qu’il existe un lien corps-esprit.

Lire la suite

Deux jours sur la Planète Quantique

Deux jours sur la Planète Quantique

 

Dans un amphithéâtre plein à craquer, 900 personnes ont assisté avec une ferveur quasi religieuse au deuxième Congrès des Thérapies Quantiques. Une Grand Messe aux Quanta qui s’est tenue dans le cadre privilégié de la Cité Internationale de Lyon les 19 et 20 novembre 2011. 16 heures de conférences et un panel de 52 exposants. Une cuvée très dense pour un excellent millésime.

 

L’entré principale à peine franchie, nous sommes accueillis par la musique du violoncelliste Jean-Marc Vignoli. Ses phrases musicales improvisées ayant pour vocation « d’inspirer le mouvement interne vis-à-vis de chaque personne » nous accompagneront entre chaque intervention, tout au long du Congrès. Objectif immédiat : rester zen parmi la foule dense qui se presse aux stands d’accueil dans l’attente des badges, spécifiquement créés pour l’occasion – des clés usb, modernité oblige !

Les technologies du son et de l’image sont à l’honneur cette année. Quantique Radio assure la retransmission en direct des interventions simultanément sur la bande FM et sur Internet. Les extraits de films et les montages audio/vidéo du réalisateur et vidéaste Jean-Yves Bilien introduiront chaque nouvel intervenant. En préambule, nous aurons même un petit lâcher de parfums d’ambiance artisanaux, destinés à nourrir nos champs énergétiques et vibratoires pour notre bien-être physique, psychologique et émotionnel…

Lire la suite

De l’huile d’arachide dans les vaccins !

Un livre passionnant et facile à lire vient de sortir aux Etats-Unis dans lequel Heather Fraser analyse tout ce qui concerne l’allergie aux cacahuètes : « The peanut allergy epidemic », . On y apprend énormément de choses sur le rôle des vaccins dans ce dramatique problème de santé qui a pris une ampleur considérable depuis une vingtaine d’années. Nous reprenons ici l’essentiel des données fournies par l’auteure en ce qui concerne les vaccins.

 

 

L’atopie

Le mot qui vient du grec « atopos » (étranger) est utilisé aujourd’hui pour désigner les manifestations allergiques comme l’asthme, l’eczéma, l’urticaire, les rhinites, les allergies alimentaires, etc. Ces manifestations sont liées à une production anormale d’IgE (immunoglobulines, on dit aussi anticorps sériques) qui déclenche une réaction d’hypersensibilité immédiate.

L’origine de ce dysfonctionnement est à chercher dans notre système immunitaire et ses réponses

face aux éléments pathogènes de l’environnement. Pour rappel, nos globules blancs sont les

Lire la suite

Questions à Emmanuel Pascal, auteur deLes 3 émotions qui guérissent

« Si les émotions ont du pouvoir sur nous, nous aussi avons pouvoir sur elles. »

Comment vous êtes vous intéressé au pouvoir des émotions ?

J’écrivais des livres de cuisine diététique et je voyais qu’ils étaient très lus… Mais peu appliqués ! J’ai cherché un moyen de rendre service aux personnes qui ne parvenaient pas à faire les changements favorables à leur santé malgré leur intérêt. Je me suis rendu compte qu’à long terme ce ne sont pas nos connaissances qui dictent nos comportements mais nos émotions.

Lire la suite

Le Dr Michel Moirot et L’origine psychosomatique des cancers

Le Dr Michel Moirot et L’origine psychosomatique des cancers

Parmi les nombreuses études consacrées à démontrer l’origine psychosomatique du cancer, il y a l’œuvre, commencée en 1949, du Dr Michel Moirot (1912-1997), ancien chef de clinique à l’Hôtel-Dieu de Paris, membre du collège des chirurgiens français et membre de la Société française de médecine psychosomatique. Son vœu le plus cher était que le biologiste, le médecin, tout autant que tous les chercheurs, aient au cœur le désir de considérer l’homme -et tout ce qui le constitue- au moyen d’un angle de vision largement ouvert sur tout ce qui sous-tend le « manifesté ». Il avait compris que la science médicale était sous la dépendance de l’esprit gestionnaire. L’aspect économique détermine toutes les fonctions, recherches, études, créations des nouveaux traitements. La médecine, disait-il, serait-elle devenue un simulacre de science exploitée par les industries de produits chimiques ? Depuis quelques années, les nombreux scandales concernant des

Lire la suite

LE PLUS GRAND THERAPEUTE EST EN NOUS !

L’être humain possède en lui un puissant instinct vital.

Son rôle est d’abord de construire l’organisme, puis de maintenir son équilibre.

Malheureusement, si sa puissance est grande au début de la vie, elle se retrouve souvent bien affaiblie à l’âge adulte .

Les causes de cet affaiblissement sont multiples, mais la première d’entre elles est sans doute la lutte incessante que l’on mène contre tout symptôme douloureux ou perturbant, qu’il soit physique ou psychique. Dans la plupart des cas, quel que soit le moyen thérapeutique utilisé, on cherche à faire disparaître ces manifestations sans se demander si elles ont une fonction.

Lire la suite

Le lien entre notre alimentation et les maladies actuelles

Le lien entre notre alimentation et les maladies actuelles : mangez comme un « chasseur-cueilleur » !

Revue Néo Santé

Juin 2011

YVES PATTE

yvespatte@gmail.com

Lire la suite

MICROZYMAS / BACTÉRIES / VIRUS

MICROZYMAS / BACTÉRIES / VIRUS

En ces temps où l’on veut faire régner la terreur – une fois de plus – face à un prétendu « colibacille » tueur, nous arrivons peut-être au virage indispensable pour retrouver une saine vision de la vie et de la santé.

Que sont les bactéries ?

Que dire de la contagion ?

Que sont les virus ?

Quel est leur rôle ?

Y-a-t-il un « secret de famille » derrière tout cela ?

Lire la suite

Le mode de vie « Paléo »

Le mode de vie « Paléo »

Puisque les maladies sont des solutions de survie forgées aux premiers temps de l’évolution, il est logique que la santé humaine soit améliorée par des habitudes de vie très naturelles, semblables à celles qui prévalaient à l’aube de l’humanité. Venue des Etats-Unis via la Scandinavie, l’approche « Paléo » promeut précisément une alimentation et une activité physique conformes à cette lointaine époque où l’Homme vivait de chasse et de cueillette.

Lire la suite

Relation homme/animal : le nouveau paradigme

Relation homme/animal : le nouveau paradigme

 

Ce qui parait être encore n’est plus, ce qui doit advenir est déjà là.

Notre relation au monde est en cours de transformation. Je ne parle pas de ces fluctuations superficielles qui agitent continuellement les sociétés humaines, mais des grandes métamorphoses qui accompagnent l’émergence d’une nouvelle conscience. Sur le plan évolutif c’est un véritable saut quantique, impossible à réaliser sans un éveil préalable, un consentement à devenir, mais aussi la présence éclairée des autres règnes. A l’évidence les animaux sont prêts, disposés à poursuivre l’accompagnement initié voici des millénaires, à condition toutefois que nous cessions d’agir en prédateurs stupides.

Lire la suite

LA FIN DE L’HYPNOSE VIH

LA FIN DE L’HYPNOSE VIH

«Il est difficile de faire comprendre une chose à un homme, si son salaire dépend du fait qu’il ne la comprenne pas.» Upton B. Sinclair (1878-1968)

 

L’information a 1 an. Personne n’a osé en parler, à l’exception de quelques magazines alternatifs. Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine avec Françoise Barré-Sinoussi pour la découverte du VIH, le (rétro)virus hypothétiquement responsable du déficit immunitaire acquis, affirme lors d’une interview, qu’une personne qui se nourrit correctement et respecte des règles d’hygiène, qui se prémunit du stress oxydatif, se débarrassera du VIH en quelques semaines. Si le patient est atteint de maladies infectieuses, il devra simplement les soigner comme telles. Ce qui veut dire en clair qu’il n’est nullement nécessaire d’absorber des antiviraux reconnus hautement toxiques pour combattre le VIH. Comment la presse du monde entier a-t-elle pu faire l’impasse sur une telle information[i] ?

Lire la suite

LA BIOLOGIE DE LA PEUR

Définition de la peur

La peur est un sentiment profond de l’être humain. C’est un affect sensé et utile, un signal interne qui nous fait prendre conscience que quelque chose ne va pas. Nous avons peur chaque fois que nos représentations et nos attentes personnelles ne correspondent pas à ce que nous vivons dans la réalité. La probabilité qu’une personne ait peur dans une situation donnée dépend de la façon dont cette personne évalue la situation. À cet égard, l’évaluation subjective est déterminée par les expériences antérieures qu’un être humain a vécues dans des situations similaires. La peur est donc toujours subjective, et elle contraint la personne qui l’éprouve au changement – en essayant de remodeler le monde extérieur, afin qu’il corresponde de nouveau à ses conceptions personnelles, ou en adaptant ses propres représentations et attentes aux réalités extérieures. Comme on ne peut la surmonter que par l’une ou l’autre de ces deux stratégies de contrôle, la peur constitue un moteur décisif pour les processus de changement – du monde extérieur ou des représentations et attentes personnelles avec lesquelles nous tentons de nous orienter dans le monde. C’est pour cela que nous avons besoin de la peur. Si les gens n’avaient plus peur, ils ne pourraient changer ni eux-mêmes, ni leur conditions de vie. En ce sens, si la peur des gens augmente à une certaine époque, comme c’est le cas aujourd’hui dans les pays industrialisés et fortement développés, c’est un signal clair indiquant que, pour un très grand nombre de gens, quelque chose ne va plus dans notre monde actuel, qu’il faut changer quelque chose : soit nos propres conceptions, soit le genre de vie collective que nous avons eue jusqu’ici et le quotidien qui en a résulté.

Qui a compris cela peut entreprendre de changer ce qui déclenche ses peurs. Aussi, avant d’essayer de transformer le monde, il est toujours plus facile de commencer par soi-même et de se demander pourquoi on accorde tant d’importance et de signification à tel ou tel élément du monde extérieur. Il y aura alors peut-être de plus en plus de gens qui se rendront compte que le bonheur n’est pas ce qu’on croit trop souvent ou ce qu’on nous a fait croire, mais qu’il dépend en réalité d’autre chose.

Lire la suite

Le « Cross-Training » ou l’activité physique du chasseur-cueilleur

Le « Cross-Training » ou l’activité physique du chasseur-cueilleur

 

Durant le mois d’août 2011 avait lieu, à Los Angeles, l’ « Ancestral Health Symposium », la grande messe dans le domaine de la santé « paléo ». Tous les plus éminents spécialistes en alimentation « paléo » étaient présents, médecins, biologistes, évolutionnistes, physiciens, anthropologues, paléontologues, nutritionnistes, etc. : Boyd Eaton, Loren Cordain, Staffan Lindeberg, Michael Eades, pour ne citer qu’eux.

Lire la suite

LA PERIDURALE : le revers de la médaille

A l’évidence, la péridurale, utilisée en obstétrique pour soulager la parturiente au cours du travail et de l’accouchement est, sans conteste, une victoire gagnée sur la souffrance. Il n’est pas de notre propos d’établir un réquisitoire contre cet usage et ce confort.

Mais à chaque progrès son revers de médaille. Avoir recours à l’analgésie sous péridurale est une chose acquise ; en évaluer les conséquences et savoir les traiter, c’est autre chose.

Selon les médecins-anesthésistes, le seul gros risque dans l’infiltration de l’espace épidural est de réaliser une brêche de la dure-mère (1) qui aurait pour conséquence des céphalées (maux de tête) consécutives à la fuite du liquide céphalo-rachidien.

Mais les effets secondaires, directs et indirects, ne semblent pas se restreindre à cet avis. Nous traitons, bon an mal an, une centaine de patientes en post-partum, patientes dont les troubles sont directement liés à l’usage de la péridurale. Ecoutons leurs doléances :

– « j’ai l’impression de ne plus avoir de force dans les jambes ; j’ai les reins en compote ; mon bébé est trop lourd, je n’arrive plus à le porter ; je n’arrive pas à récupérer de mon accouchement ; je n’étais pas sujette aux maux de tête avant… ».

Les motifs de consultations, après un accouchement sous péridurale, constituent un tableau clinique pratiquement constant, à savoir :

Lire la suite

Mortalité du cancer

Mortalité du cancer en baisse : réalité ou intox ?

Par Gilles Carat

La mortalité du cancer aurait baissé de 22% pour les hommes en France dans les 20 dernières années, et de 14% pour les femmes, c’est du moins le message qui a été répété récemment dans la plupart des médias à l’occasion du « mois du cancer », sans beaucoup de recul. Or, les chiffres sont formels : le nombre de décès par cancer en France varie peu depuis une vingtaine d’années, fluctuant autour de 150 000 décès. Si c’est bien le cas, comment a été fabriqué ce message percutant qui contredit les études régulièrement publiées dans la presse spécialisée et/ou indépendante ? S’agit-il d’un simple message destiné à dédramatiser ce fléau, ou peut-on y voir la marque d’une stratégie plus globale à l’égard de la médecine et du marché pharmaceutique ?

Lire la suite

Néosanté Edition